Fil info
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

Un long chemin jusqu'au pratico pratique...

CAF

Parle à ma nuque, mon cœur est malade... Et tout est dit. Le reste se vit : déchirements, réorganisations, crises, incompréhensions... En un mot : bouleversements. Pour y voir plus clair, la Caf de la Creuse (1), proposait le 18 mai, à toute personne concernée de près ou de loin par une séparation, un après-midi d’information qui touchait autant à la psychologie, qu’au droit et à l’administration.
Dans un premier temps, trois psychologues spécialisées dans la relation parent/enfant ont évoqué les différents aspects d’une séparation, puis une table ronde animée par des professionnels a donné aux participants l’occasion de poser des questions dans le domaine social, juridique. « On voulait parler des droits de chacun et montrer comment, nous, en tant qu’organisme, on peut aider », souligne Caroline Perroud, responsable du service action sociale de la Caf.
Les travailleurs sociaux de la Caf (2) accompagnent les familles pour les informer sur leurs droits et les différentes prestations qui peuvent s’ouvrir (prime d’activité, aide au logement, soutien familial), mais également pour les orienter vers des partenaires spécialisés et être à l’écoute des questionnements que soulèvent une séparation : rôle de chacun des parents, comment on se réorganise au quotidien, conséquence de cette situation sur l’enfant, comment lui annoncer, le protéger…
Une galerie de partenaires, pour certains accueillis au sein des locaux de la Caf, à l’image de la médiatrice familiale Caroline Touny, qui a pour mission de mettre tout le monde d’accord et réfléchir, ensemble, aux questions consécutives à la séparation. « Un parent prend contact, on voit comment contacter l’autre et quand tout le monde a donné son accord, la séance commence », explique-t-elle. « On va parler de la résidence de l’enfant, droit de visite, on va parler des attentes, de l’enfant, de ce dont il a  besoin, budget, vêtements... La médiation, c’est ça, on est dans le pratico-pratique. »
Le pratico-pratique, c’est l’aboutissement. Avant ça, il s’agit de rétablir une communication qui n’existe plus, de faire pivoter des gens qui s’installent dos à dos... Un processus qui commence dans un environnement neutre. « C’est un cadre qu’on pose d’abord, après, tout peut se dire, les émotions ont leur place et on revisite un peu l’histoire, ce qui a fait qu’on est arrivé là. Ils sont là aussi pour crever l’abcès, ça permet de se libérer, de reparler et d’aborder un sujet précis : on passe du conjugal à la parentalité. »

(1) En partenariat avec le service de médiation familiale, le Cidff (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles), le Cdad (Conseil départemental d’accès aux droits des familles), la Msa et l’Espace de rencontre.
(2) Vers lesquels peuvent se tourner les personnes qui envisagent de se séparer, sont en train de le faire ou l’ont déjà fait.
(3) Elle peut intervenir auprès des personnes avant, pendant, après la séparation. Les rencontres se déroulent à Guéret, sur rendez-vous. Le rendez-vous d’information est gratuit, les séances, payantes, suivent une grille tarifaire ajustée aux revenus. Contact : 05.44.30.16.31.

Air Jordan IV 4 Retro Denim