Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Un long chemin jusqu'au pratico pratique...

CAF

Parle à ma nuque, mon cœur est malade... Et tout est dit. Le reste se vit : déchirements, réorganisations, crises, incompréhensions... En un mot : bouleversements. Pour y voir plus clair, la Caf de la Creuse (1), proposait le 18 mai, à toute personne concernée de près ou de loin par une séparation, un après-midi d’information qui touchait autant à la psychologie, qu’au droit et à l’administration.
Dans un premier temps, trois psychologues spécialisées dans la relation parent/enfant ont évoqué les différents aspects d’une séparation, puis une table ronde animée par des professionnels a donné aux participants l’occasion de poser des questions dans le domaine social, juridique. « On voulait parler des droits de chacun et montrer comment, nous, en tant qu’organisme, on peut aider », souligne Caroline Perroud, responsable du service action sociale de la Caf.
Les travailleurs sociaux de la Caf (2) accompagnent les familles pour les informer sur leurs droits et les différentes prestations qui peuvent s’ouvrir (prime d’activité, aide au logement, soutien familial), mais également pour les orienter vers des partenaires spécialisés et être à l’écoute des questionnements que soulèvent une séparation : rôle de chacun des parents, comment on se réorganise au quotidien, conséquence de cette situation sur l’enfant, comment lui annoncer, le protéger…
Une galerie de partenaires, pour certains accueillis au sein des locaux de la Caf, à l’image de la médiatrice familiale Caroline Touny, qui a pour mission de mettre tout le monde d’accord et réfléchir, ensemble, aux questions consécutives à la séparation. « Un parent prend contact, on voit comment contacter l’autre et quand tout le monde a donné son accord, la séance commence », explique-t-elle. « On va parler de la résidence de l’enfant, droit de visite, on va parler des attentes, de l’enfant, de ce dont il a  besoin, budget, vêtements... La médiation, c’est ça, on est dans le pratico-pratique. »
Le pratico-pratique, c’est l’aboutissement. Avant ça, il s’agit de rétablir une communication qui n’existe plus, de faire pivoter des gens qui s’installent dos à dos... Un processus qui commence dans un environnement neutre. « C’est un cadre qu’on pose d’abord, après, tout peut se dire, les émotions ont leur place et on revisite un peu l’histoire, ce qui a fait qu’on est arrivé là. Ils sont là aussi pour crever l’abcès, ça permet de se libérer, de reparler et d’aborder un sujet précis : on passe du conjugal à la parentalité. »

(1) En partenariat avec le service de médiation familiale, le Cidff (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles), le Cdad (Conseil départemental d’accès aux droits des familles), la Msa et l’Espace de rencontre.
(2) Vers lesquels peuvent se tourner les personnes qui envisagent de se séparer, sont en train de le faire ou l’ont déjà fait.
(3) Elle peut intervenir auprès des personnes avant, pendant, après la séparation. Les rencontres se déroulent à Guéret, sur rendez-vous. Le rendez-vous d’information est gratuit, les séances, payantes, suivent une grille tarifaire ajustée aux revenus. Contact : 05.44.30.16.31.

Air Jordan IV 4 Retro Denim