Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Deux premières places pour le prix de l'Education Citoyenne

Cérémonie

Dans les salons de la préfecture de la Creuse, s'est déroulé, mardi 4 juin, la remise des prix de l’Éducation Citoyenne. Pour l'occasion, la préfète Magali Debatte, a récompensé les jeunes élèves.
Un an jour pour jour après sa prise de fonction, Magali Debatte s'est dite « particulièrement heureuse » de prendre part à cette cérémonie. Une fois les trois lauréats arrivés - les collèges Raymond Loewy de la Souterraine et Octave Gaston de Parsac, ainsi que le lycée agricole d'Ahun - les discours se sont enchaînés. Le rôle du prix de l’Éducation de la Citoyenneté récompensant les actes citoyens des écoliers a été explicité par les personnalités présentes. Il doit ainsi « inciter les jeunes à prendre conscience de leur importance dans la société » et de « leurs devoirs de citoyens ».
À la suite de cela, Magali Debatte a procédé à la remise des récompenses. Le jury n'étant pas parvenu à départager le lycée agricole d'Ahun et le collège de la Souterraine, les deux établissements en compétition se sont vus remettre le prix du vainqueur. Le premier a mis en œuvre son projet à l'occasion de la visite du secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, le 5 novembre dernier. Les lycéens se sont ainsi formés, durant quatre jours, sur les actions à déployer si leurs camarades venaient à être victimes de harcèlement. Arrivés ex-aequo, les collégiens de la Souterraine se sont quant à eux employés à améliorer la scolarité des élèves à besoins spécifiques, tout en veillant à ne pas les stigmatiser. Sur la deuxième marche du podium, l'établissement de Parsac n'a pas démérité. Les jeunes ont ainsi réalisé une illustration de la charte de la laïcité, permettant à tous de mieux appréhender ce principe sociétal.
La salve d'applaudissements et les traditionnelles photos passées, la salle a pu conclure cette réception en échangeant autour d'un verre et quelques gourmandises.