Fil info
08:20Abjat-sur-Bandiat : Jérôme Lavrilleux : "le Périgord Vert sera le cœur du tourisme de la Dordogne" -> https://t.co/qOEpzKzwIZ
07:28# # - : Des quartiers de la ville au musée -> https://t.co/oX3qh5E3XE
07:25# # - -Vienne : Saint-Léonard à l’heure médiévale... et limousine -> https://t.co/tgAvQwQ8fk
07:24Région : Eymoutiers: un salon du livre original -> https://t.co/HtQfU1N63w
07:21Région : Pacs naturels:Le « Grand Pique-Nique » revient fin août et à la rentrée -> https://t.co/qfcCR8D1rQ
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU

Ils offrent le gîte et la cavalerie

Tourisme

C’est une histoire de passions qui se transforme en projet. Thierry Patraud, Sostranien de naissance, a eu son premier cheval à douze ans, pour sa communion, et depuis, il n’a jamais arrêté de monter. Il fait de la randonnée équestre depuis une vingtaine d’années, et a converti sa compagne, Marion Berry, depuis cinq ans. Il y a un an, ils ouvraient ensemble à Fresselines un gîte éques-tre, La Chaumière d’Arsène...
à la fois gîte équestre et motard, la maison est reconnaissable par ses deux statues, une tête de cheval au-dessus de la porte et une autre dans le petit jardin devant la maison. Elle peut aujourd’hui recevoir six personnes, mais des travaux d’agrandissement sont en cours : deux chambres supplémentaires sont en projet, pour pouvoir accueillir jusqu’à 12 couchages, d’ici fin 2019 / début 2020. Ouvert toute l’année, La Chaumière d’Arsène, malgré ses un an d’existence, est d’ores et déjà plébiscité...
«Tout le monde a envie de revenir, on a eu des gens venus des Alpes l’an dernier, ils sont revenus cette année, des motards venus en septembre dernier qui reviendront en septembre prochain», se félicite Marion. Classé quatre étoiles par Creuse Tourisme, le gîte bénéficie en outre d’un environnement particulièrement accueillant, au cœur de la Vallée des Peintres. Le couple ne regrette pas son choix, ils ont été très bien accueillis à Fresselines, «il y a beaucoup d’entraide, et l’idée des chevaux a été bien acceptée.»
Le lieu n’a pas été choisi au hasard : Arsène, c’est le grand-père de Thierry, et le couple a racheté sa maison en 2014 pour leur projet de gîte. Une ancienne ferme à l’abandon, restaurée au goût du jour. Thierry a fait découvrir la Creuse à Marin, qui «a adoré», et ils ne se voyaient pas ouvrir un gîte ailleurs. Fervents défenseurs - et promoteurs, du même coup - de la qualité creusoise, de ses paysages et de ses productions locales, Marion et Thierry veulent donner envie aux gens de prendre le temps de faire les choses.
«La région est super belle, appropriée aux motards et aux cavaliers, assurent-ils. Et pour bien la découvrir, il ne faut pas juste y passer, mais rester plusieurs jours. Notre plus gros challenge est de faire connaître la Creuse.» Motivés par l’envie de faire passer un bon moment à leurs clients, ils veulent aussi et surtout qu’ils «apprécient la région telle qu’elle est. On veut faire du tourisme vert, raisonné, dans le respect de la nature. On explique les difficultés des agriculteurs, les gens sont contents et reviennent, ils ont envie de revenir aux choses simples».
Les touristes équestres ont deux possibilités : venir avec leurs propres chevaux et profiter des box ou abris de prés disponibles sur la partie attenante du gîte (deux hectares), soit profiter des chevaux de Thierry et Marion. «On aura pas plus de sept chevaux, c’est un choix, on peut emmener moins de monde mais ce sera plus qualitatif, on veut que les gens se fassent vraiment plaisir, pas faire du rendement». Pour le moment, ils ont six chevaux, tous capables de s’adapter à leurs cavaliers, qu’ils soient débutants ou confirmés.
Ainsi, pas besoin de savoir monter à cheval pour profiter du lieu. Dans leur optique de gîte, Marion et Thierry ne laissent pas leurs hôtes se débrouiller, mais proposent divers activités en amont pour préparer le séjour. Pour le côté équestre, pouvoir accompagner les gens est primordial pour le couple. «Pour les personnes qui ne sont pas initiées, on n’apprend pas à monter à cheval mais à faire une balade pour le plaisir. On va à leur allure, un propose des balades d’une heure et demie à deux heures, on voit comment ça se passe et on adapte».
Des balades en étoiles sont possibles à partir du gîte, plus ou moins longues. Un sentier de départ se situe à à peine 800 mètres du gîte. Le couple a aussi pour projet d’établir un itinéraire qui partirait de Fresselines pour rejoindre le plateau de Millevaches, en s’associant à d’autres gîtes du sud creusois notamment. Au niveau du chemin de Compostelle qui va de la Brenne à la Vallée de la Creuse, Thierry aimerait faire passer un tronçon de la route D’artagnan à Fresselines pour reprendre ensuite vers La Souterraine.

La chaumière d’Arsène, 2 lieu-dit La Charpagne, 23450 Fresselines. 06.42.57.45.28. ou 06.81.35.93.62. ou newlife23450@gmail.com

La cavalerie
Thierry et Marion ont six chevaux, «habitués à recevoir ce genre de public». Des races à sang-froid, des animaux calmes, sélectionnés avec soin. Tous sont de taille moyenne, pour ne pas effrayer les novices notamment. «Ils n’ont peur de rien, ni des voitures ou tracteurs, ni de passer dans l’eau».
Il y a Pinto, l’Américain, le plus costaud du troupeau, Golden Dream, Ambrosia, la mascotte, la plus âgée avec ses 25 ans, Quoility, le poney welsh, Qisy et Apache, le plus jeune, qui finit sa formation «ce sera un super compagnon».

Balades

Balade Monet
Dans le cadre des 130 ans de Monet à Fresselines, Thierry emmène ses visiteurs «sur les pas de Monet», une petite promenade en bord de Creuse adaptée aux débutants.
en étoiles
Plusieurs sentiers partent de Fresselines pour les cavaliers plus aguerris. Sur une journée ou une demi-journée, ils peuvent partir jusqu’à Crozant, ou encore vers Le Bourg-d’Hem et La Celle-Dunoise.
Inédit
Thierry, qui connaît la région par cœur, peut faire découvrir des endroits «auxquels personne n’aurait pensé aller avec un cheval, ils ne sont pas sur les cartes».
baliseur équestre
Après avoir suivi une formation de la FFE (Fédération française d’équitation), Marion et Thierry sont baliseurs équestres. Ils répertorient tous les chemins reconnus et balisés sur un géoportail, disponible par application sur téléphone. Le département est à développer.

Air Jordan XVII 17