Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

L'art envahit Lavaveix

Grand Atelier

Sur des cartons, les diverses activités sont indiquées, en lettres capitales, dessinées à la peinture rouge et blanche.
L'aile Est regroupe une multitude de stands, à commencer par les artisans. Yvan Petley, Antoine Robichon et Daniel Delprato cohabitent aux côtés des autres exposants du jour. Les deux premiers travaillent le bois, le dernier, la pierre. Venu soutenir le village dans son développement, Yvan Petley expose ses créations en bois en trois dimensions au public.
« J'ai voyagé à travers le monde entier, et maintenant je fais des puzzles », sourit l'intéressé. Depuis 44 ans, Yvan manie le bois avec précision. Sa passion, il l'a doit à une histoire forte. « Quand j'étais en Angleterre, pendant la guerre, nous n'avions que peu d'argent. Pas du tout même. Et si vous vouliez offrir un cadeau à quelqu'un, vous deviez le fabriquer vous-même. Alors j'ai appris à faire des choses quand j'étais tout petit », narre-t-il avec émotion. Aujourd'hui âgé de 81 ans, Yvan confie continuer à travailler tous les jours. D'une rareté exceptionnelle, le travail de l'octogénaire rencontre un fort succès. « Nous ne sommes que deux dans le monde entier à faire ce type de puzzle, explique-t-il humblement. J'ai eu à faire un puzzle de cerveau humain pour un neurologue au Canada ! Et j'ai aussi réalisé  des pommes pour New-York. »
Autodidacte, Yvan a commencé en fabriquant des jouets. Un jour, une maman lui a demandé de confectionner un puzzle d'un niveau de difficulté élevé pour son fils de 14 ans. « Je lui ai fait un puzzle à deux couches. Maintenant je vais jusqu'à six. Le plus de couches il y a, le plus difficile le puzzle est », détaille-t-il. Installé juste à côté d'un autre tourneur de bois, le Britannique n'hésite pas à échanger avec celui-ci.
Antoine Robichon est un habitué de Lavaveix. Il y vient toutes les deux semaines, les samedis, pour animer un atelier de réparation. « Je me suis passionné pour les petites boîtes », indique celui qui fait partie de l'association des Grands Ateliers. Sur son étalage, il y a des boîtes de toutes formes, ainsi que d'autres objets en bois, comme des salières. « Il y a certains bois que je récupère sur place ici, certains bois que j'ai ramené de Guyane ou du Gabon », précise cet amoureux du bois. Ses créations, il les fait surtout par passion. Et, derrière son stand, il cache une boîte en carton qui renferme d'autres de ses œuvres : des casses-têtes.
Un peu plus loin, Daniel Delprato fait lui des démonstrations de taille de pierre. Retraité, il continue par passion. Le public, freiné en début de journée par une météo quelque peu capricieuse, a d'ailleurs pû s'essayer à cette activité manuelle sur des blocs de calcaires, spécialement prévus pour l'occasion. « Les ateliers de la mine je les connais de longue date. Je les ai vu en activité et maintenant ça fait tout drôle de les voir faire des expositions comme ça, de métier d'art. C'est très intéressant », salue Daniel.
À l’abri dans les grandes bâtisses, des coins lectures, jeux, ainsi que des expositions de peinture étaient également là pour satisfaire tous les visiteurs. Les petits producteurs étaient eux aussi à l’honneur, comme le voulait les organisateurs. Ô Chant des Herbes, qui vend des tisanes, jus de fruits, et autres produits à base de plantes aromatiques et médicinales avait fait le déplacement. Tout juste labellisé bio, le petit étalage proposait un large choix de produits.
Le concert du groupe Caïman Swing fût un succès, tout comme le repas du soir, où pas moins de cent repas ont été servis. Finalement, la météo n'a pas eu raison de cette belle journée de divertissement, qui a permis de mettre encore un peu plus à l'honneur le patrimoine de Lavaveix.