Fil info
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV

En quête de jeunesse...

Légion d'honneur

Première mission, peut-être pas... mais assurément, faire savoir à tout un chacun que la légion d’honneur n’est pas plus réservée aux militaires qu’à une élite fait partie du job pour le président de la Société des membres de la légion d’honneur (SMLH), l’amiral Alain Coldefy. Il le martelait encore, à quelques jours de la tenue de l’assemblée générale de la section Creuse de l’association qu’il a été invité à ouvrir, aujourd’hui à Felletin : « La légion d’honneur, c’est la France du terrain, sont représentées toutes les couches, dans toutes les couches des gens ont rendu service à la République. »
La légion d’honneur est universelle (1) ; aujourd’hui 75 % des médaillés sont des civils, à l’image du premier à l’avoir été par Napoléon... « Et, dans notre petite Creuse, l’ont été un charron ferronnier, une femme de ménage qui travaillait au LMB de Felletin ou un lissier aubussonnais spécialisé dans la chair », développe le président de la section creusoise, Jean Martin. Un rappel qui entre dans les actions mémoire et rayonnement dont se charge la SMLH, qui veille aussi à l’entraide et solidarité : « C’est un des rôles essentiels que nous avons, on a des référents de proximité pour garder le contact avec les légionnaires isolés, il n’y a pas de détresse financière, seulement morale. Il y a beaucoup d’isolement. » En Creuse, la SMLH compte 71 adhérents d’une moyenne d’âge de 77 ans.
Mais ce n’est pas tant le nombre de printemps qu’ont vécu ses membres qui fait la spécificité de l’antenne départementale que le nombre de mains qu’ils tendent vers la jeunesse. « On est au cœur de la nation, si on doit investir dans la nation, autant que ce soient les jeunes, ça dure plus longtemps », sourit Jean Martin.
En 2012 a été mis en place, avec l’inspection académique, un programme destiné à aider les professeurs des écoles qui le veulent - « on n’a pas la volonté d’être intrusif » - un appui en matière d’éducation à la citoyenneté, à coup de panneaux et d’interventions en classe. A été édité dans ce contexte le livret Raconte-moi la légion d’honneur (2). Depuis 2012, des représentants de la SMLH ont visité 23 classes ; l’ambition de la société est de maintenir un rythme de trois par an.
En parallèle, la société a développé le «soutien apporté aux jeunes lycéens méritants issus de milieux modestes», opération de parrainage commencée en 2014, qui a pour vocation d’aider au développement personnel et à l’orientation professionnelle des jeunes dès la seconde. La Creuse compte actuellement trois tandems coach/ élève.
Plus récemment, elle était sollicités par la préfecture pour convaincre Gabriel Attal, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Education nationale et de la jeunesse, que la Creuse avait la capacité d’accueillir le SNU - certains de ses membres sont du reste intervenus à Felletin sur l’éducation citoyenne, valeurs et symboles de la République. La SMLH à l’échelle de la Creuse souhaite en outre accompagner et valoriser davantage l’apprentissage par l’intermédiaire d’un grand prix de la SMLH pour les apprenants. Une première remise de prix est prévue le 22 novembre.

(1) Pour info, il suffit de 50 citoyens français qui envoient un courrier à la préfecture expliquant : « à notre avis, cette personne mérite la légion d’honneur », pour engager une procédure. Une démarche baptisée «Initiative citoyenne».
(2) La SMLH est à l’origine d’une autre publication, en partenariat avec le Conseil départemental, qui rassemble les récits de trois déportés creusois. 1.100 exemplaires ont été édités pour la rentrée 2019-2020. En 5 ans, 5.000 exemplaires ont été distribués dans les collèges creusois.