Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB

Les retraités aux Krisprolls et à l'eau

Retraites

Avant, ils étaient soignants, instits, cheminots, ouvriers, fermiers. Chacun ses luttes, chacun ses joies. Chacun sa branche, chacun son pré carré. Chacun dans son coin. Ce qui fait qu’ils étaient tous côte à côte hier devant la préfecture pour parler d’une même voix ? La retraite... et un nivellement par les emmerdes. Et on ne peut pas dire que celles-ci diminuent au fil des années.  
À l’appel des organisations de retraités (1), près de 200 personnes étaient réunies sous la bannière ni privilégiés, ni assistés, hier, devant la préfecture. « Voilà, c’est toujours les mêmes qui sont là, sourit Hélène Giraud, secrétaire d’ensemble et solidaires UNRPA, avec toujours les mêmes revendications. Les choses n’avancent pas, elles reculent... » Le pouvoir d’achat des retraités est en chute libre depuis 25 ans et le gel des pensions et l’augmentation de 25% de la CSG imposés par le président Macron ont bien aidé... Les retraités s’égosillent et le gouvernement ignore, parce qu’au fond, on le sait bien, en démocratie, ce n’est pas la rue qui gouverne.
Les revendications portées par les retraités restent donc les mêmes (2)... pour les couches les plus anciennes du moins... Car, si presqu’aucune correction n’a été apportée au fil des ans, les ajouts eux n’ont pas manqué. Au sommet -temporaire- de ce mille-feuilles aussi épais qu’écoeurant : la réforme des retraites. Les retraités d’aujourd’hui galèrent, ceux de demain, ceux qui ne seront pas morts avant d’y arriver en tout cas, couleront vite. « Une réforme qui signifie travailler plus pour gagner moins ne peut que nous mettre en colère », souligne Alain Teissèdre, de la CGT retraités.
Ce qui se profile demain, puisque le gouvernement, prompt à répondre aux injonctions de Bruxelles de ne pas consacrer aux retraités une somme supérieure à 14%, compte, plutôt que de loucher du côté des dividendes et du CICE, casser le système par répartition : l’individualisation des retraites, le chacun pour soi et les inégalités... et une nouvelle crise. « Les cotisations des actifs d’aujourd’hui paient les pensions de retraite d’aujourd’hui. On va basculer les revenus de retraite en fonction du point et non plus des cotisations et nous savons tous que la valeur du point dépendra de la conjoncture du moment, nous n’aurons pas la même valeur d’une année sur l’autre... Il n’y aura plus de montant de pension garanti... ça va plonger dans la pauvreté des milliers de personnes », alerte Alain Teissèdre.
Un avant-goût du futur est visible à échelle 1:1 dans le nord de l’Europe... « La Suède, rappelle Alain Priot, de l’Union départementale des retraités de FO, a mis en place un système universel : le nombre de retraités vivant sous le seuil de pauvreté, est passé au bout de quelques années  de 17 à 67%. » La solidarité étant au cœur du système que les retraités défendent, ils sont allés dans la continuité de leur rassemblement, rejoindre sur la place Bonnyaud les agriculteurs dont l’avenir est lui aussi remis en question.

(1) L’ANR La poste et Orange, la CGT retraités, Ensemble et Solidaires-UNRPA, FDSEA23 section des anciens, FGRCF (fédération générale des retraités des chemins de fer de France et d'Outre-mer), FGR Fonction publique, UDRFO23, FSU retraité-e-s, UNSA retraités, et la CFE-CGC .
(2) À savoir : suppression de la hausse de la CSG et la fin du gel des pensions pour toutes les retraites et pensions, avec rattrapage des pertes subies au 1er janvier 2020 ;  revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires ; un minimum de pension à hauteur du SMIC pour une carrière complète ; le maintien et l’amélioration des pensions de réversion ; embauche immédiate de 40.000 personnes comme le demande le personnel des EHPAD et des soins à domicile. La prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité sociale et l’ouverture d’un droit universel dans le cadre d’un grand service public de l’aide à l’autonomie

Quelques repères

paroles d’agriculteurs retraités
« Bien que les conditions de travail se soient améliorées, on a un travail qui reste pénible : l’élevage ça demande 360 jours de présence par an, et quoiqu’on en dise l’agriculture, c’est toujours des semaines de travail à 50-60 h. » Ils ont commencé jeunes, ils ont travaillé toute leur vie et après... rien. Ou quasi. 730€ en moyenne... « On a eu 0,3% augmentation, c’est se moquer des gens », s’insurge Gérard Laverdan, président de la section des anciens exploitants de la FDSEA. « Comment voulez vous vous payer un hébergement en Ehpad à 2.000€ avec une retraite de 700€. Et pour les femmes, c’est pire, la plupart d’entre elles vivent avec mois de 500€ de retraite. »
De sérieux problèmes qui ne rencontrent aucune solution. Pas même un début de considération.
« Ils ont été construire, à Verdun, un monument pour les femmes agricultrices qui ont nourri le pays pendant les deux guerres mondiales... Doubler leur retraite serait quand même plus utile », précise Willy Snakkers, agriculteur retraité.
Ils ont commencé jeunes, ils ont travaillé toute leur vie et après... « On va faire tout un pataquès pour les 51 policiers qui se sont suicidés, bien sûr que c’est horrible, mais, et les deux agriculteurs par jour qui se suicident ? On n’en dit jamais rien, complète Willy Snakkers, Jamais un ministre n’a dit un seul mot. »
Ils ont commencé jeunes, ils ont travaillé toute leur vie et après... « Des gens des fois me reprochent de venir manifester avec la CGT et FO, mais voilà, on est quand même tous dans le même bateau », explique Gérard Laverdan