Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Défendre les communes face aux nombreuses réformes

AG des maires

Les maires et adjoints de Creuse se sont réunis samedi matin à l’espace André-Lejeune de Guéret pour l’assemblée générale de l’AMAC (association des maires et adjoints de Creuse), en présence d’Eric Verlhac, directeur général de l’AMF (Association des maires de France).
Une assemblée générale qui sonne un peu comme un «bilan de fin de mandat» pour les maires présents, sachant que la plupart des maires creusois ne savent pas encore s’ils vont se représenter pour les municipales de 2020... 22 maires ont d’ailleurs déjà démissionné depuis le début du mandat, dont cinq pour la seule année 2019 : « il y a un malaise et une incompréhension », note le président Michel Vergnier, maire de Guéret.
« La tâche de maire est rude, parfois rugueuse, il y a presque une violence qui existe et l’AMF travaille sur le sujet du respect de la fonction pour préserver les maires en exercice », continue Michel Vergnier. Un travail en commun, fait dans les délégations départementales, « utile et constructif pour permettre aux élus de continuer de faire leur travail ». Et de défendre l’intérêt général et les populations.
« L’AMAC est toujours une association, pas un parti politique, on regroupe toutes les sensibilités avec pour objectif la défense des communes, et rien d’autre », précise Michel Vergnier. Une défense qui se fait notamment en examinant les textes votés et en suivant l’activité du gouvernement, et « c’est compliqué aujourd’hui », avoue Eric Verlhac.
Rappelant que l’AMF national est aussi aux services des maires de Creuse, disponible pour des consultations et conseils très développés (1), et sert de liens directs pour discuter avec les pouvoirs publics sur l’ensemble des projets, Eric Verlhac s’inquiète de plusieurs d’entre eux du gouvernement actuel : la suppression de la taxe d’habitation, le projet loi finances, et surtout l’économie circulaire, le gouvernement projetant « la privatisation des consignes plastiques à la grande distribution et aux producteurs de canettes ». De plus, de nombreuses collectivités ont des difficultés pour respecter la loi approvisionnement, « les filières ne sont pas forcément au rendez-vous », déplore Eric Verlhac.
Michel Vergnier évoque aussi la loi en ce moment en discussion au Sénat, « qui peut paraître alléchante, car on pourrait augmenter nos indemnités, si on prend sur le budget des communes... Mais à mon avis, les Français aimeraient moins leurs maires. » De nombreux autres points sont évoqués,  liés au fait que les communes ont des compétences très larges sur beaucoup de sujets.
Autre sujet important, la préparation des municipales et l’AMF peut intervenir là aussi pour donner des conseils sur les dispositifs légaux, notamment le répertoire national unique qui a été testé aux dernières élections européennes et qui permet à l’Insee de centraliser les listes européennes : « sur le principe, il n’y a pas de problème, mais on a eu quelques soucis pour les européennes ; l’Insee était plus précise que quelques listes électorales », note le directeur général de l’AMF. Des cycles d’informations et de formations dans les départements seront donnés pour les nouveaux et anciens élus par l’AMF, qui distribuera à chacun un guide des maires et intercommunalités.
La préfète de la Creuse et des représentants du Conseil départemental ont pu répondre aux questions des élus ; Thierry Gaillard intervenant sur la problématique de l’eau afin de voir comment les élus peuvent s’organiser pour trouver des solutions pérennes. L’assemblée générale s’est terminée par la remise des trophées des BTP, qui ont répondu aux appels à projet des communes.