Fil info
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.

Barguil pour un feu d'artifice

TOUR DE FRANCE (13e étape) : Saint-Girons - Foix

Dans ce second acte pyrénéen, passionnant de bout en bout, rapide et tactique, le champion d'Italie Fabio Aru a été souvent attaqué mais a conservé le maillot jaune de leader.
Pour gagner, Barguil -le 16e Français à gagner le 14 juillet depuis la reprise de l'après-guerre- a réglé au sprint ses trois compagnons d'échappée, le Colombien Nairo Quintana et les Espagnols Alberto Contador et Mikel Landa.
« J'avais de super jambes ! », s'est exclamé Barguil, vainqueur pour la première fois sur le Tour. Dimanche dernier, il avait été battu de justesse par le Colombien Rigoberto Uran après examen de la photo-finish à Chambéry.
« Je prends du plaisir comme jamais sur mon vélo, à attaquer comme je le faisais en amateur », a ajouté le jeune Breton (25 ans), originaire du Morbihan et passé pro en 2013 dans son équipe actuelle.
Barguil, qui a conforté sa position en tête du classement de la montagne, a laissé exploser sa joie : « J'aime bien ces étapes courtes, nerveuses. On ne calcule pas, ça attaque de partout ! »
L'équipe de Froome
à l'attaque
A l'attaque dès le départ de Saint-Girons, le Français a été débordé ensuite par le duo espagnol formé de Contador et Landa qui ont enflammé cette étape longue à peine de 101 kilomètres mais comportant trois cols de première catégorie.
Les duettistes espagnols, partis à 71 kilomètres de l'arrivée, sont passés en tête au sommet du col d'Agnes mais ont été rejoints avant le sommet du mur de Péguère, la dernière difficulté, par Barguil et Quintana.
Dans Péguère, puis dans la longue descente vers Foix, les quatre premiers du Tour (Aru, Froome, Bardet, Uran) se sont neutralisés malgré maints démarrages.
Sur le final, l'Irlandais Dan Martin puis le Britannique Simon Yates ont faussé compagnie à leurs compagnons pour grignoter quelques secondes.
Aru et ses rivaux ont franchi la ligne avec un retard de 1 min 48 sec. L'Italien, attaqué par l'équipe de Froome qui a essayé de l'affaiblir, n'a rien cédé à ses adversaires directs.
En revanche, il a vu se rapprocher Landa, le lieutenant de Froome. L'Espagnol, dont le meilleur résultat dans un grand tour est une troisième place dans le Giro 2015, s'est hissé à la cinquième place, à 1 min 09 sec d'Aru.
« C'était une journée difficile pour moi hier (jeudi) », a déclaré Froome. « Aujourd'hui, je me sentais beaucoup mieux. Avec notre équipe, on a joué un peu car Landa n'est pas loin au classement général. Peut-être dans les prochains on peut jouer la même chose ».
« Il y a eu des attaques mais j'ai résisté à chaque fois », a constaté Aru. « J'ai gardé mon calme. Je savais que j'allais me retrouver seul (sans équipiers). Les prochains jours, ils iront mieux ».
Comme prévu, Aru a perdu son lieutenant, le Danois Jakob Fuglsang. Deux jours après la chute qui lui a occasionné deux micro-fractures à un poignet, le vainqueur du dernier Dauphiné a fini par abandonner.
Barguil a porté à quatre les succès d'étape français depuis le départ de Düsseldorf. Arnaud Démare (4e étape, Vittel), Lilian Calmejane (8e, Les Rousses) et Romain Bardet (12e, Peyragudes) l'avaient précédé au tableau d'honneur de cette 104e édition qui sourit franchement au cyclisme national.
Aujourd’hui, la 14e étape relie sur 181,5 kilomètres Blagnac à Rodez et se conclut par un « mur » de 570 mètres à 9,6 %, à l'avantage des puncheurs.
En 2015, le Belge Greg Van Avermaet, futur champion olympique, avait devancé Peter Sagan.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.