Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf

Aru victime du Galibier, Froome toujours en jaune

TOUR DE FRANCE (17e étape) : La Mure - Serre-Chevalier

Si la victoire est revenue à Primoz Roglic, premier Slovène vainqueur dans l'histoire du Tour, la lutte s'est encore intensifiée pour le podium, à quatre jours de l'arrivée à Paris. Avec un résultat mi-figue mi-raisin pour Bardet, auteur d'une course quasi-parfaite... jusqu'au sprint d'arrivée.
Le champion français, remarquable dans le Galibier, a été devancé pour la deuxième place de l'étape, à 1 min 13 sec de Roglic. Il s'est incliné face au Colombien Rigoberto Uran, qui lui a chipé 6 secondes de bonification, et à Chris Froome, dont la troisième place de l'étape est synonyme de 4 secondes supplémentaires.
Au classement général, l'Auvergnat est resté à la troisième place, désormais à 27 secondes du Britannique. Mais à égalité de temps avec Uran, nouveau dauphin de Froome. Le Colombien et le Français sont départagés par les centièmes de seconde du contre-la-montre de Düsseldorf (82 pour le Colombien, 86 pour le Français).
« Uran n'a pas beaucoup attaqué aujourd'hui. Il se contente de suivre et de faire les 'bonifs' à l'arrivée », a pesté Bardet, le coureur le plus offensif du groupe des favoris dans le Galibier, avec l'Irlandais Dan Martin (6e au classement).
Sur les pentes du col le plus haut du Tour, qui culmine à 2642 mètres d'altitude, Aru a peiné à chaque accélération de Bardet, à la différence d'Uran et aussi de Froome, bien que le Britannique n'ait pas semblé souverain. Le champion d'Italie a fini par lâcher prise dans le dernier kilomètre, entre deux rangs très serrés de spectateurs.

Bardet : le va-tout à l'Izoard
Au sommet, Aru a basculé à une quinzaine de secondes. Dans la longue descente (28 km), le groupe du maillot jaune, souvent mené par Warren Barguil, a creusé l'écart, sous les yeux du président de la République Emmanuel Macron, qui a assisté aux 60 derniers kilomètres de l'étape.
Au classement, Aru, grand perdant de cette première des deux journées alpestres, est désormais pointé à à 53 secondes. « J'ai subi une défaite aujourd'hui mais le Tour se termine dimanche », a commenté le Sarde.
« Je m'attendais à ce que Bardet et Uran soient devant. Mais je ne pensais pas qu'Aru lâcherait un peu de temps », a réagi Froome qui a rassuré ses supporters : « J'ai de meilleures jambes que dans les Pyrénées. »
« J'avais la prochaine étape à l'esprit », a ajouté Froome, en faisant référence à l'arrivée au sommet de l'Izoard, aujourd’hui, après 179,5 kilomètres.
C'est dans ce col légendaire que Bardet aura à jouer son va-tout. Sans avoir à nourrir de regrets pour le Galibier, qu'il a tenté d'exploiter au mieux.
« J'ai fait le maximum, ce n'était pas loin de céder plusieurs fois », a estimé l'Auvergnat, dont les qualités de résistance en troisième semaine et de grimpeur à l'aise dans les longues ascensions ont été confirmées.

Roglic pour une « première »
La longue étape (183 km) menant à Serre-Chevalier a été animée par une offensive de grand style d'Alberto Contador, lancée à... 128 kilomètres de l'arrivée, au pied de la Croix-de-Fer. L'Espagnol, qui dispute en principe son dernier Tour à 34 ans, a seulement coincé dans le Galibier. Pas plus que ses compagnons (Frank, Atapuma, Pauwels, Navarro), il n'a pu suivre Roglic, qui a attaqué à 6,5 kilomètres du sommet.
Venu du saut à ski dont il a été champion du monde juniors, Roglic (27 ans) s'est imposé pour la première fois dans le Tour, auquel il participe pour la première fois.
A l'opposé, Thibaut Pinot, fiévreux, a abandonné. Tout comme l'Allemand Marcel Kittel, le porteur du maillot vert, après avoir été pris dans une chute collective en début d'étape.