Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Thomas victorieux, Bardet satisfait

Avec le Gallois Geraint Thomas pour vainqueur, le Critérium du Dauphiné est revenu de nouveau dans l'escarcelle de l'équipe Sky, mais Romain Bardet, troisième du classement final à Saint-Gervais Mont Blanc, a conclu la semaine satisfait.

«Les sensations sont très bonnes, elles sont surtout de mieux en mieux au fil des jours. On est sur la bonne voie pour le Tour », a estimé le Français qui va entamer « une grosse phase de travail » avant de se présenter, le 7 juillet, au départ de la Grande Boucle.
Au Bettex, où s'est terminée la 70e édition du Dauphiné, Bardet n'a pu rééditer son succès d'étape du Tour de France 2016. Il a attaqué à plusieurs reprises pour déstabiliser Thomas et a réussi à décramponner le Gallois, mais près de l'arrivée (1,2 km).
Le chef de file de l'équipe AG2R La Mondiale a été ensuite contré sèchement par le Britannique Adam Yates, en retrait jusque-là. Yates, dans un démarrage qui a rappelé ceux de son frère jumeau Simon au récent Giro (3 victoires d'étape), a même débordé l'Espagnol Dani Navarro à 50 mètres de la ligne pour s'adjuger le gain de l'étape.
Deuxième du classement final, à 1 minute de Thomas, Adam Yates (25 ans) s'est affirmé comme un candidat au podium du Tour dont il a pris la 4e place voici deux ans. « Il a couru beaucoup plus juste que moi, il avait davantage de fraîcheur dans le final », a commenté Bardet à propos de celui qui l'a précédé sur le podium.
Le reproche de Thomas à Bardet
Dans cette étape présentant un concentré de montagne (4.170 m de dénivelé en 136 km), l'équipe du Français, offensive, a tenté de chambouler la hiérarchie, dominée par Thomas depuis vendredi. Retardé par une crevaison (sa deuxième du jour !) dans le col des Saisies, le Britannique a été contraint à une course-poursuite pour réaliser la jonction à moins de 30 kilomètres de l'arrivée.
Thomas a ensuite reproché à Bardet l'attitude très offensive de sa formation. « Je lui ai dit que je m'en souviendrai », a raconté le porteur du maillot jaune. « Je ne suis pas rancunier mais je n'oublie pas ».
Pour autant, le vainqueur du Dauphiné a refusé de parler de duel entre leurs deux équipes respectives dans le prochain Tour de France : « AG2R a beaucoup progressé mais il n'y a pas que deux équipes sur le Tour. » Quant à son positionnement personnel au sein de la toute-puissante Sky, dans l'ombre de Chris Froome, il a rappelé que « tout peut arriver dans la première semaine », dans les étapes de plaine puis sur les pavés.
Au palmarès du Dauphiné, Thomas a pris la suite de Bradley Wiggins (deux fois vainqueur) et de Chris Froome (trois fois), après l'intérim assuré l'an passé par le Danois Jakob Fuglsang. Dans les huit dernières éditions, l'équipe Sky s'est imposée à six reprises, un taux de réussite proche de celui qui marque tant les esprits au Tour de France.
Cette fois, elle a sorti de ses rangs un jeune prometteur, le Britannique Tao Geoghegan Hart (23 ans). Pour sa deuxième saison dans le peloton, « TGH » s'est affirmé en montagne le lieutenant le plus précieux de Thomas, qu'il a accompagné jusqu'à 3 kilomètres du sommet du Bettex. Et dire que le groupe britannique compte encore dans son effectif le grimpeur-prodige colombien Egan Bernal (21 ans) !