Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Un rassemblement pour défendre l'école rurale

Education

Les Portes ouvertes de l'école communale de Davignac, organisées ce mardi ont été très largement fréquentées. Des parents, mais aussi des défenseurs de l'école rurale s'y sont rendus en nombre. Pour Daniel Caraminot, maire, l'attachement toujours fort pour l'école rurale en général et l'avenir du territoire, tout simplement," a-t'il souligné.. Pour la rentrée scolaire 2018-2019, l'école de Davignac compte d'ors et déjà 15 élèves inscrits. Les parents concernés ont été sollicités et participent à l'organisation des plannings du temps périscolaire. Le Dasen (Directeur académique de l'éducation nationale) s'est engagé officiellement à nommer un enseignant pour la rentrée. La municipalité poursuit les travaux nécessaires à la bonne mise en place de la future classe unique. L'organisation des transports scolaires est quant à elle toujours à l'étude. Les parents d'élèves sont confiants et sûrs que leurs enfants fréquenteront l'école du village à la rentrée.

« Avec son projet de classe unique pour son école, il est reproché à Davignac de mettre en péril le futur RPI Combressol-Maussac, mais la logiquedu regroupement est de garder une classe par commune permettant sa continuité et la vie dans les trois villages » soulignent les participants. Jean-François Beynette, parent d'élèves regrette particulièrement le manque de concertation "La situation actuelle est regrettable, elle est le résultat de l'absence de consultation avant la prise de décision de rupture du RPI des trois communes. Nos nombreuses tentatives de concertation, de conciliation, n'ont jamais abouti, à notre grand regret." Pour Gwenaëlle Largeau, parent d'élèves également :"Un grand nombre de parents des trois communes a été très choqué d'avoir été mis devant le fait accompli, sans qu'aucun outil démocratique n'ait été employé. La "mort annoncée" de nos écoles rurales ne doit pas être une fatalité. Il est essentiel que la population soit informée et puisse participer aux choix de société qui se présentent à elle."