Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre

Les dix-huit prétendantes au concours de Miss Centre-Val de Loire étaient réunies samedi à Déols pour la dernière épreuve de sélection avant la soirée de concours prévue le 5 octobre au Mach 36.
Le chemin est encore long pour réitérer la performance de Flora Coquerel, seule Miss Centre devenue Miss France en 2014, mais les dix-huit jeunes femmes réunies samedi à Déols croient en leur chance.
Avant la traditionnelle séance photo dans le jardin public, les candidates ont dû répondre au questionnaire de culture générale. Confidentialité oblige, le test 2019 n’a pas été livré à la presse mais, comme l’an dernier, il comporte plusieurs sections. La première partie se focalise sur les mathématiques et la logique, avec un calcul de pourcentage. Les candidates devaient ensuite répondre à des questions de français, d’orthographe et de grammaire. La troisième partie comporte des questions d’actualité et de culture générale. L’an dernier, le thème était logiquement la Coupe du monde de football avec une question sur les deux finalistes, le vainqueur et le score de la finale.
D’autres questions portaient ensuite sur les participants français à l’Eurovision 2018, leur nom et leur chanson, puis, enfin, sur le nom de la Miss France actuelle, le lieux de la prochaine élection et le nom du Premier ministre de la France. Plus régional, les jeunes femmes devaient aussi nommer les six départements de la région, leur préfecture ainsi que leur numéro minéralogique. Dernière question d’envergure internationale, les jeunes femmes devaient enfin expliquer en anglais pourquoi elles souhaitaient devenir Miss France.
À la sortie de l’épreuve, toutes avaient le sourire. Coralie Aubert est la seule Indrienne inscrite. La jeune femme de 21 ans habite Coings et entre en troisième année de licence en gestion de ressources humaines à Châteauroux. Elle a suivi sa scolarité à Déols puis au lycée Jean-Giraudoux. Elle se présente pour la première fois au concours Miss France. « Je n’en ai jamais fait, confie-t-elle. J’ai toujours voulu me présenter à cette élection mais je n’arrivais pas à sauter le pas. C’était cette année ou jamais. Je me sens plus mature. Miss France, c’est l’élégance, c’est représenter son pays dans les différentes régions de l’Hexagone. Je serai fière de représenter la région Centre-Val de Loire. »
Rendez-vous samedi 5 octobre au Mach 36 pour connaître la prochaine Miss Centre-Val de Loire.