Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

La mobilisation historique de Périgueux en images

Charlie Hebdo

Plus de 15 000 personnnes se sont rassemblées dimanche après-midi place Badinter à Périgueux. Un message a été lu au nom des associations appelant au rassemblement (Licra, SOS Racisme, Mrap et Ligue des droits de l’homme) dans lequel il a été rappelé  qu’aucune « démocratie ne peut accepter de plier face au fanatisme, à la violence, encore moins quand elle est dirigée contre un de ses piliers, la liberté d’expression».

Une minute de silence a ensuite été respectée en mémoire des 17 victimes des attentats avant que ne soit entonnée la Marseillaise. Pas prévue au départ, une marche s’est toutefois mise en place sur les boulevards, noirs de monde comme jamais. Parmi les Périgordins présents, on pouvait croiser de nombreux anonymes venus témoigner leur attachement à la démocratie, la laïcité et la liberté d’expression. « Quand la démocratie est attaquée, il faut être là pour la défendre », insiste Delphine. « Il faut valoriser les valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité », renchérit Margot, Polonaise d’origine. « C’est bien que les Charlie soient devenus un symbole », résume José Corréa.
 

Air Jordan IV 4 Retro 4 IV 308497