Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Mnop repart en tournée

Culture

Le festival Mnop (Musiques de la Nouvelle-Orléans en Périgord) souffle cette année ses quinze bougies. Un anniversaire qui sera fêté comme il se doit par une grande tournée sur tout le département avec deux artistes principaux : Erica Falls et John Fohl. Premières notes demain à Lembras et à Douchapt.

Quinze années d’existence, quinze villes traversées et 24 concerts. Qui dit mieux ? Pour ses quinze ans, Mnop repart sur la route pour distiller les notes épicées et créolisées des musiques de la Nouvelle-Orléans. Avec d’un côté John Fohl et Benoît Blue Boy et de l’autre Erica Falls et les Roomates. Bref, de quoi passer un bel été en musique, en attendant le MNOPalio le 16 octobre à) Boulazac qui s’annonce comme un véritable feu d’artifice avec plus d’une centaine de musiciens sur scène.
Les musiques de la Nouvelle-Orléans, aux couleurs chaudes et épicées n’ont pas fini de résonner en Périgord. L’équipe de Mnop remet le couvert cette année encore après quinze ans d’une passion et d’un enthousiasme qui ne les a jamais lâchés. Depuis quelques années, et par la force des choses, la formule a dû évoluer. Et désormais, ce sont sur les routes que l’on retrouve les musiciens programmés du MNOPérigord tour. Quinze villes seront traversées cette année à travers 24 concerts. Première artiste programmée cette année, la chanteuse Erica Falls, qui sera accompagnée par les Roomates. « Eric Falls est la chanteuse de la Nouvelle-Orléans en pleine ascension qui vient d’achever une tournée américaine avec le groupe de funk les Galactic », souligne Stéphane Colin, le président de Mnop.
Erica Falls est présentée comme l’artiste incarnant véritablement l’essence même du cœur et de l’âme la Nouvelle-Orléans par sa musicalité tout en étant résolument ancrée dans le XXIe siècle. La chanteuse a baigné très tôt dans  la culture jazz et funk de la Nouvelle-Orléans, ce qui lui a donné sans doute son style vocal et sa présence sur scène unique. Son amour des harmoniques soul et jazz et une solide base funk personnalisent son chant. Pour les neuf dates de sa tournée MNOPérigord tour, Eric  Falls sera accompagnée par les Roomates, un groupe périgordin formé spécialement pour le festival et composé de Pierre Cherbero, Anthony Lavaud, Sébastien Charrieras, Olivier Léani et Sylvain Téjérizo.
Second artiste programmé cette année par MNOPérigord tour, John Fohl, accompagné de Benoît Blue Boy. Chanteur, compositeur basé à la Nouvelle-Orléans depuis la fin des années 90, John Fohl joue et tourne régulièrement avec de nombreux artistes comme Dr. John, The Blind Boys of Alabama,
Jimmy Carpenter ou Johnny Sansone (déjà programmé au MNOPérigord tour). Son talent s’ancre dans un blues roots inspiré par son slide-guitare et servi par son picking. Il s’était déjà produit avec Benoît Blue Boy. C’était en octobre dernier au MNOPalio (photo). Le public avait alors été complètement conquis. D’où sa programmation pour le tour cet été.
De son côté, Benoît Blue Boy est considéré par beaucoup comme le père du blues à la française, bien qu’il puise son inspiration dans les grandes traditions du blues louisianais. Chantant habituellement en français un blues souvent plein d’humour en s’accompagnant à l’harmonica, Benoît Blue Boy est également le parrain du festival. En toute logique, c’est en ami qu’il rejoint régulièrement la programmation de Mnop. Pour cette tournée estivale, Benoît Blue Boy se produira aux cotés de John Fohl
ainsi que Mig Toquereau à la basse et Marty Wickers à la batterie.
Au gré de la tournée de Mnop seront également programmés Royo and friends (Floriant Royo, Natty, Ilona Dessales, Thierry Ole, Sylvain Téjérizo et Guillaume Destarac), Nicolas Duportal and his Rythm Dudies (Olivier Cantrelle, Alex Bertein, Arnaud Dupez, Pascal Mucci et Abdel Bbop), Little Limmie and the Blue beat (Joe Pento, Anthony Nesman et Xavier Duprat) ou encore Harmonica Rumbler (Benoît Blue Boy, Steve Verbeke, Youssef Remadna et Stan Noubard Pacha), ou encore Purple blues, Broken Biscuit, Michel Marty et les Joyeux thibériens.
Programmation complète et renseignements sur www.mnop-festival.com. mnop.fest.perigueux@wanadoo.fr

Le festival, date par date

Deux artistes différents étant programmés, deux concerts peuvent avoir lieu le même soir à deux endroits différents.
Eric Falls et The Roomates seront en concert :
- demain  à Lembras (au Lemb@rzique café).
- le samedi 18 juillet à Boulazac (avec John Fohl et Benoît Blue Boy).
- le dimanche 19 juillet à Saint-Laurent-sur-Manoire (MNOPique-nique à partir de 19 h).
- le lundi 20 juillet à Thiviers (avec la fanfare des Joyeux thibérien, dans le théâtre de verdure, une quarantaine de musiciens).
- le mardi 21 juillet à Razac-sur-l’Isle (place de l’église).
- le mercredi 22 juillet à Périgueux (parvis de la cathédrale).
- le jeudi 23 juillet à Savignac-Lédrier (aux Forges).
- le samedi 25 juillet à Sorges (payant. 10 euros par soir, 15 euros les deux).
- le lundi 27 juillet à Mussidan (place de la halle en centre-ville).
De leur côté, John Fohl et Benoît Blue Boy seront en concert :
- le vendredi 17 juillet à Douchapt dans le cadre du festival Douchapt blues.
- le samedi 18 juillet à Boulazac (avec Eric Falls et The Roomates).
- le dimanche 19 juillet à Hautefort.
- le lundi 20 juillet à Mussidan (sur les berges de l’Isle avec un marché de producteurs).
- le mardi 21 juillet à Atur.
- le mercredi 22 juillet au Bugue.
- le jeudi 23 juillet à Duras (47).
- le vendredi 24 juillet à Sorges (payant.  10 euros par soir, 15 euros les deux).
- le dimanche 26 juillet à Champcevinel (centre-bourg).

Un grand final au Palio le 16 octobre

Le festival MNOP va célé-brer son quinzième anniversaire comme il se doit en investissant le Palio à Boulazac. Avec pour la première fois, les 90 musiciens de l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine.
Cela s’annonce comme l’événement de l’année au Palio de Boulazac : le quinzème anniversaire du festival MNOP. Pour l’occasion pas moins d’une centaine de musiciens seront réunis sur scène, rien que ça, le vendredi 16 octobre pour le MNOPalio, troisième du nom.
En effet, après plusieurs années de tractations, la formation du pianiste Marcus Roberts, un des grands trios de l’histoire du jazz, se produira avec les 90 musiciens de l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine pour une recréation de Rhapsody in Blue de Georges Gershwin. Un concert exceptionnel qui avait déjà eu lieu il y a une dizaine d’années à Berlin en Allemagne.
Après une première partie en trio pur, l’arrivée de l’orchestre symphonique de Bordeaux-Aquitaine devrait sans aucun doute emporter les spectateurs dans un univers où, Marcus Roberts, le pianiste virtuose, pourra s’épanouir. Un mélange de cultures, une créolisation qui permettra de refaçonner l’illustre composition à la sauce louisianaise.
A cette soirée sera également présent le batteur prodige de la Nouvelle-Orléans, Jason Marsalis. Il devrait être indéniablement à même d’amener la puissance des tambours de Congo Square, place de naissance de la musique de jazz, dans ce classique du classique.
Des percussions qui ne devraient pas être surprises par la suite des festivités. Digne représentant de Treme, plus vieux quartier afro-américain de New Orleans, le chanteur-tromboniste Glen David Andrews montrera dans son funk festif tout l’héritage musical de la ville. Personnalité extravertie, chanteur à la voix de stentor, son jeu de trombone incantatoire, dans la lignée de celui de son cousin Trombone Shorty, il ne fait aucun doute que Glen David Andrews devrait amener les spectateurs aux portes d’un after qui devrait être au moins aussi mémorable que celui de l’an dernier. Il n’est pas rare en effet que les soirées de MNOP s’achèvent en bœuf musical jusqu’à la fin de la nuit, voire pour les plus téméraires jusqu’aux premières lueurs de l’aube.
E.C.

Photo : Fabrice Della-Muta

Nike Magista Obra