Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.

Une rentrée pleine de nouveautés

Enseignement

L’Inspection académique vient de dévoiler les chiffres clefs de la rentrée scolaire en Dordogne qui sera marquée par quelques nouveautés et non des moindres dans le quotidien des élèves et des enseignants du département.

Ce sont quelques 30 593 élèves du premier degrés qui devraient pousser les portes de l’école dans quelques jours. Un chiffre en baisse de 376 élèves par rapport à la rentrée 2015. Dans le second degrés 25 378 élèves sont attendus soit 57 élèves de plus que l’an dernier, toujours selon les projections de l’Inspection académique.  Et l’Inspectrice d’Académie Jacqueline Orlay, se félicite,
« en Dordogne nous avons des élèves en moins, mais des moyens en plus, avec quatre postes d’enseignants supplémentaires dans le premier degrés et huit dans le second degrés, les syndicats enseignants disent qu’il n’y a pas suffisamment de moyens, mais les engagements ont été tenus. Ainsi le taux d’encadrement des élèves dans les écoles primaires augmente. Il était de 5,34 enseignants pour 100 élèves en 2012, il est de 5,51 en 2016 ».
Une évolution qui a permis de mettre l’accent sur le déploiement du numérique éducatif avec pour les enseignants Edutech, un dispositif qui leur permet de trouver des ressources éducatives pour la classe. Du côté des élèves cela implique « une initiation au langage informatique dès la maternelle avec notamment la commande de petits robots et dès le CM1 un enseignement des premiers rudiments de la programmation informatique » explique Alain Griffoul inspecteur de l’éducation nationale adjoint.
L’enjeu pour l’inspection académique  est « comment faire pour amener un maximum d’élève au maximum de leurs capacités ? », explique Jacqueline Orlay, « ça passe notamment par la continuité du parcours éducatif avec pour objectif que moins d’élèves redoublent. Tout montre que lorsqu’on aménage, qu’on comprend les besoins des élèves, ils se sentent beaucoup mieux et progressent. Donc les parcours éducatifs sont désormais pensés en terme de cycles et non d’années. Dans ce cadre une des nouveautés de la rentrée scolaire 2016 est l’arrivée du nouveau livret scolaire qui suit l’élève du CP à la 3è avec des bilans périodiques, et de fin de cycles. C’est donc une nouvelle articulation de la façon dont on accompagne les élèves. Cette évaluation doit être simple et lisible et surtout positive. Elle doit permettre de valoriser les progrès de l’élève, de soutenir sa motivation et d’encourager ses initiatives ».
Du point de vue des programmes, c’est un nouveau socle commun qui a été déterminé dans la réforme de l’éducation. « Ce socle commun s’articule autour de l’acquisition de cinq compétences emblématiques qui doivent donner à nos jeunes les clefs du monde de demain », précise Jacqueline Orlay. Ces cinq compétences sont
« les systèmes naturels et les systèmes techniques», « les représentations du monde et de l’activité
humaine », « les méthodes et outils pour apprendre », « la formation de la personne et du citoyen » (avec les questions de vivre ensemble, de laïcité et d’universalisme) et enfin « des langages pour penser et communiquer ». Ce dernier volet inclu la compréhension et l’utilisation du français à l’écrit et à l’oral, comprendre et s’exprimer dans une ou plusieurs langues étrangères ou régionales, comprendre et savoir utiliser les langages mathématiques, scientifiques et informatiques et enfin comprendre et utiliser les langages des arts et du corps. « Dans ce dernier domaine, ce travail se fait à l’aune des différents partenariats locaux que l’on peut développer pour ouvrir l’enfant au monde. Ainsi en Dordogne on travaille en étroite collaboration avec le Conseil départemental, le Pôle international de la Préhistoire pa r exemple, et des dispositifs nationaux comme école au cinéma sont déclinés ici grâce à des partenariats avec le monde associatif (Ciné cinéma) ».
Autour de ce socle vont s’articuler les nouveaux programmes des cycles 2, 3 et 4 qui vont être mis en place simultanément à la rentrée.
« C’est lourd », admet Jacqueline Orlay.
Chacun de ses programmes indique les niveaux de maîtrise attendus à la fin de chaque cycle. Des programmes qui impliquent l’arrivée de nouveaux manuels scolaires. Pour la rentrée 2016, cela concerne les français, les mathématiques et l’histoire géographie pour les élèves de 6è,  et le manuel de langue vivante 2 pour les élèves de 5è. Tous les autres manuels seront diffusés à la rentrée 2017. Pour accompagner cette réforme des programmes, un fonds spécifique a été attribué aux établissements scolaires à hauteur de 16 euros par élève et par manuel et 30 euros supplémentaires par élève pour les ressources numériques
« ce qui permet aux élèves d’avoir accès aux manuels numériques avec un code d’accès sans avoir à le porter dans leur cartable », explique Bruno Brevet, secrétaire général de l’Inspection académique de Dordogne. Nouveauté aussi pour cette rentrée avec la mise en place du nouveau brevet. 400 points maximums pourront être obtenus par contrôle continu des huit champs d’apprentissage du socle commun et 300 points lors du contrôle finale avec ses trois épreuves. Deux écrites, français, histoire, géographie, enseignement moral et civique et mathématiques, physique, chimie, sciences de la vie et de la terre e technologie. Et une épreuve orale sur un des projets mené par l’élève lors des enseignements pratiques interdisciplinaires qui eux aussi sont mis en place lors de cette rentrée.
Philippe Jolivet

To Sell Bestsellers Adidas Yeezy Boost 350 'oxford Ebay OZM201