Fil info
22:50France : Derrière les discours la volonté de mettre au pas les députés -> https://t.co/W6nuTR5Kl8
22:44France : Assurance chômage : lancement des hostilités -> https://t.co/DSXdjduZ30
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

Qui parraine quel candidat ?

Le conseil consititutionnel a publié hier une nouvelle liste des élus ayant apporté leur parrainage aux candidats à l’élection présidentielle. En Dordogne 133 élus ont accordé leur soutien à un candidat. Sans surprise, c’est Benoît Hamon (24 occurences) qui recueille le plus de parrainages, juste devant plusieurs petits candidats.

Depuis hier, deux nouveaux candidats à l’élection présidentielle ont franchi la barre des 500 signatures : Marine Le Pen et François Asselineau. Ils sont désormais sept à prétendre pouvoir se présenter. Il ne reste plus qu’une semaine pour connaître la liste définitive des candidats.
Le conseil constitutionnel a validé 1 442 nouveaux parrainages jeudi. Ils sont donc pour l’instant sept sur la ligne de départ du 23 avril : François Fillon (2 111 parrainages), Emmanuel Macron (1 266), Benoît Hamon (1 317), Nathalie Arthaud (593), Nicolas Dupont-Aignan (623), Marine Le Pen (577) et François Asselineau (524). Derrière, on retrouve Jean-Luc Mélenchon (432), Jacques Cheminade (397), Jean Lassalle (289),  Alain Juppé (288), Philippe Poutou (245), ou encore Rama Yade (151). A noter que parmi les petits candidats, Bertrand Fessard-de-Foucault ne recueille qu’un parainage, celui de Guy Bouchaud, le maire de Saint-Mesmin.
En Dordogne, justement, où 133 élus ont fait parvenir leurs parrainages au conseil constitutionnel, sans surprise, Benoît Hamon arrive largement en tête, avec 24 parrainages à ce jour, devant le surprenant et souverainiste voire d’extrême droite candidat de l’UPR François Asselineau (16). Il est talonné par l’autre souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (15), Emmanuel Macron (12) et Philippe Poutou (11). Un peu plus loin dans ce classement officieux, on retrouve François Fillon (8), juste devant Alain Juppé (7) et Jean Lassalle (6) à égalité avec Jean-Luc Mélenchon (6). On retrouve ensuite Christian Troadec, qui depuis a retiré sa candidature, a recueilli cinq parrainages, Nathalie Arthaud (4) et Marine Le Pen (3). Pour les tout petits candidats, Rama Yade a reçu un soutien, celui de Francis Aumettre le maire de Nailhac, Didier Tauzin (3), et Paul Mumbach un seul, du maire de Saint-Cernin-de-l’Herm Daniel Conchou, tout comme Bertrand Fessard-de-Foucault. Pour la première fois, un parlementaire de Dordogne fait son apparition dans ce classement des parrainages en la personne du sénateur socialiste et ancien président du conseil général Bernard Cazeau. Mais il n’a pas fait le choix du candidat officiel du PS, l’ancien frondeur Benoît Hamon. Comme l’ex maire de Paris Bertrand Delanöe, ou le maire socialiste de Montpon-Ménestérol Jean-Paul Lotterie, le maire délégué de Boulazac-Isle-Manoire Jean-Pierre Passerieux ou encore le maire de Hautefort Yves Moreau, Bernard Cazeau a choisi d’officialiser son soutien au candidat d’En Marche ! Emmanuel Macron. Autre semi-surprise, le parrainage du maire LR de Ribérac Patrice Favard qui va à Alain Juppé.

La liste des parrainages

Nathalie Arthaud : Pascal Mechineau, maire de Milhac-de-Nontron, Bernadette Merlin, maire de Châtres, Jean-Paul Garrigue, maire de Chalagnac, Jean-Claude Desplat, maire délégué de Bassillac-et-Auberoche.
François Asselineau : Paul-Mary Delfour, maire de Bouillac, Jean-Marc Laulanet, maire de Saint-Sauveur-Lalande, Jean-Luc Aimont, maire délégué de Mareuil-en-Périgord, Christian Ventelou, maire d’Orliac, Bernard De Montety, maire délégué de Mareuil-en-Périgord, Pierre Morin, maire délégué de Mareuil-en-Périgord, Pierre Bonal, maire de Naussannes, Bruno Monti, maire de Cause-de-Clérans, Georges Dejonghe, maire de     Salles-de-Belvès, Jean-Claude Monteil, maire de Liorac-sur-Louyre, François Chaval, maire de Calès, Guy Franc, maire de Grives, Denis Renoux, maire  de Saint-Cassien, Marcel Lavoix, maire de  Saint-Martin-le-Pin, Joël Le Corre, maire de Meyrals, et Laurent Mathieu, maire de Montignac.
Jacques Cheminade : Michel Calès, maire d’Alles-sur-Dordogne, Jean-Pierre Coudoumie, maire de  Saint-Martial-de-Nabirat, Jean-François Autefort, maire de Saint-Félix-de-Reillac-et-Mortemart, Claude Denis, maire de Creyssensac-et-Pissot, Frédéric Malvaud, maire de  Saint-Léon-sur-Vézère, Yves Veyrac, maire de Montaut, Bernard Etienne, maire de Lolme, Stéphane Ferrier, maire délégué de Saint-Privat-en-Périgord, Marie-Agnès Brouilleaud, maire de Monestier et Michel Terreaux, maire de Lembras.
Nicolas Dupont-Aignan : Claude Thuillier, maire d’Audrix, Stéphanie Molle, maire de Boisse, Alain Peyrou, maire de La Chapelle-Montmoreau, Jean-Luc Gross, maire de Beaupouyet, Guy Piedfert, maire d’Eygurande-et-Gardedeuil, Dominique Durand, maire de Tourtoirac, Patrick Guillemet, maire de Saint-Michel-de-Villadeix, Louis Herbreteau, maire délégué de Val-de-Louyre-et-Caudeau, Eric Chassagne, maire de Trémolat, Brigitte Cabirol, maire de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde, Martial Lajoux, maire de Sainte-Eulalie-d’Eymet, Robert Descoins, maire de Montazeau, Max Raymondaud, maire délégué de Mareuil-en-Périgord, Pierre Niquot, maire de Cantillac, Alain Lapeyronnie, maire du Bourdeix.
Bertrand Fessard-de-Foucault : Guy Bouchaud, maire de Saint-Mesmin.
François Fillon : Jean-Marie Chaumel, maire de Saint-Vincent-de-Cosse, Philippe Dubourg, maire de Saint-Sulpice-de-Roumagnac, Annie Delage, maire de  Fossemagne, François Roussel, maire de Neuvic,  Dominique Mortemousque, maire de Beaumontois-en-Périgord, Dominique Bousquet, maire de Thenon, Gaston Grand, maire de Gabillou, Alain Lucas, maire de Vendoire.
Benoît Hamon : Christophe Cathus, conseiller régional, Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale,  Monique Boineau-Serrano, maire de Chassaignes, Marie-Pascale Robert-Rolin, conseillère départementale, Christian Laroche, maire délégué de Sanilhac, Serge Mérillou, conseiller départemental, Jean-Fred Droin, conseiller départemental, Jean-Paul Mouillac, maire de Marnac, Olivier Chabreyrou, maire de Bourdeilles, Philippe Boismoreau, maire de Grand-Brassac, Robert Denost, maire de Saint-Vincent-Jalmoutiers, Vincent Flaquière, maire de Simeyrols, Jean-Pierre Roussarie, maire de Coulounieix-Chamiers, Cécile Labarthe, conseillère départementale, Mireille Volpato, conseillère régionale, Christian Teillac, conseiller départemental, Mireille Bordes, conseillère départementale, Laurent Pellerin, maire de Villac, Jean-Marie Queyroi, maire de Cherveix-Cubas, Jeannik Nadal, maire de Saint-Victor, Daniel Boutot, maire de La Chapelle-Saint-Jean, Jean-Michel Magne, maire de Chantérac, Bernard Vauriac, maire de Saint-Jory-de-Chalais, Benoît Secrestat, maire de Proissans.
Alain Juppé : Pascal Marty, maire de Saint-Aubin-de-Cadelech, Michel Gaborit, maire de Saint-Front-sur-Nizonne, Francis Lafaye, maire de Montagrier,  Gérard Debet, maire de Badefols-d’Ans, Stéphane Triquart, maire de Mussidan, Patrice Favard, maire de Ribérac.
Jean Lassalle : Didier Ayré, maire de Monfaucon, Gérard Malaubier, maire de Campsegret, Daniel Grimal, maire de Rampieux, Pierre Richiero, maire de Serres-et-Montguyard, Josie Bayle, conseillère régionale, Jean-Pierre Porte, maire de Javerlhac-et-la-Chapelle-Saint-Robert.
Marine Le Pen : Lucien-André Pomedio, maire de Saint-Perdoux, Robert Dubois, conseiller régional, Florence Joubert, conseillère régionale.
Emmanuel Macron : Michel Lapouge, maire de Teillots, Jacques Reix, maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, Christian Leothier, maire du Pays de Belvès, Daniel Reynet, maire de Saint-Pierre-de-Chignac, Jean-Pierre Passerieux, maire délégué de Boulazac-Isle-Manoire, Yves Moreau, maire d’Hautefort, Alain Calmeille, maire de Loubéjac, Christian Barchiesi, maire de Monmarvès, Christian Bourrier, maire de Lalinde, Martial-Henri Candel, maire de Saint-Crépin-de-Richemont, Bernard Cazeau, sénateur, Jean-Paul Lotterie, maire de Montpon-Ménestérol.
Jean-Luc Mélenchon : Dominique Lourd, maire de Saint-Paul-de-Serre, Jean-Luc Laforce, maire de Saint-Léon-sur-l’Isle, Roger Berland, maire de Pezuls, Gérard Martin, maire de Faurilles, Thierry Deguilhem, maire de Baneuil, Christian Lecomte, maire de Champcevinel.
Paul Mumbach : Daniel Conchou, maire de Saint-Cernin-de-l’Herm.
Philippe Poutou : Alain Le Pape, maire de La Chapelle-Gonaguet, Eric Charron, maire délégué de Mareuil-en-Périgord, Jean-François Mathieu, maire de Saint-Geyrac, Jean-Claude Arnaud, maire de Saint-Vincent-de-Connezac, Ghislaine, Le Moël, maire de Varaignes, Moïse Labonne, maire de Saint-Aubin-de-Lanquais, Alain Bordier, maire de Lunas, Bernard Puyrigaud, maire de Manzac-sur-Vern, Denis Sebart, maire délégué de Parcoul-Chenaud, Francis Blondin, maire de Saint-Georges-Blancaneix, Sébastien Bourdin, maire de Saint-Géry.
Didier Tauzin : Pierre de Cumond, maire délégué de Saint-Privat-en-Périgord, Corinne Ducoup, maire de Goûts-Rossignol, Jean-Michel Sébastien, maire de Saint-Jean-d’Ataux.
Christian Troadec : Jean-Pierre Grolhier, maire de Villars, Philippe Vieillefosse, maire de La Dornac, Stéphane Roudier, maire de Condat-sur-Vézère, Jean-Michel Demonein, maire de Coly, Jean-Pierre Deffreix, maire d’Eglise-Neuve-d’Issac.
Rama Yade : Francis Aumettre maire de Nailhac.

Le PS lance enfin la campagne de Hamon
A six semaines à peine du premier tour de l’élection présidentielle, les socialistes sortent du bois et s’apprêtent à arpenter le terrain pour aller à la  rencontre des Périgourdins. Une campagne en faveur de Benoît Hamon, vainqueur de leur primaire qui avait mobilisé 15 000 Périgordins, qu’ils souhaitent dynamique, pédagogique et positive, mais qui s’annonce surtout éclair. A leur décharge, l’affaire du Penelope Gate et ses multiples rebondissements ne les ont guère aidés à partir au front plus tôt. Du fond, du fond et rien que du fond, voici donc ce qui va animer les socialistes durant les semaines qui viennent. « Ce sera une campagne de conviction », prédit Mireille Volpato, la présidente du comité départemental de campagne qui regroupe une trentaine de personnes avec des tâches bien définies. Un seul mot d’ordre, porter un projet, celui de Benoît Hamon, et l’expliquer. « Nous voulons dire pourquoi le vote Benoît Hamon est le vote utile pour les Périgordins», insiste Mireille Volpato. « La gauche, c’est plus de démocratie, plus d’éthique , plus d’égalité, penser l’avenir et le progrès social ».
Pour cette présidentielle, rien de très novateur au PS, qui va comme de coutume distribuer des tracts et faire du porte à porte, avec une attention toute particulière portée sur les réseaux sociaux. Quatre réunions, une par circonscription, dont un meeting départemental, doivent être organisées. Leurs dates sont encore en attente de validation du calendrier des personnalités nationales attendues. Christiane Taubira, Aurélie Filippetti, Thomas Piketty ou encore Eric de Mongolfier ont ainsi été approchés. Le secrétaire d’Etat au commerce extérieur Mathias Fekl, lui, sera bien présent aujourd’hui au Bugue, mais pour le lancement de la campagne de Benjamin Delrieux sur la quatrième circonscription. « Notre objectif est que chaque jour jusqu’au 23 avril soit un jour utile d’action et de campagne », résume Olivier Chabreyrou, le premier secrétaire fédéral du PS, qui lance un appel à toutes les bonnes volontés pour aider les militants sur cette campagne. Car le risque semble grand, au regard des sondages, que leur candidat se retrouve éliminé dès le premier tour. « L’extrême droite, la droite dure et la droite molle ne doivent pas gagner », affirme Mireille Volpato. « Sinon, nous risquons de vivre une ère de glaciation démocratique importante ». Reste plus qu’à convaincre les électeurs après un quinquennat de Hollande particulièrement contesté.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.