Une journée pour préparer l’avenir de l’agriculture

Agriculture

A l’occasion de la quinzaine de la transmission en Nouvelle-Aquitaine, la chambre d’agriculture organise une journée dédiée à ce thème, jeudi 23 mars. Objectif poursuivi, sensibiliser les cédants à la nécessité de préparer leur succession.
Eviter que de nouvelles exploitations disparaissent en Dordogne et favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs, tel est le but poursuivi par la chambre d’agriculture à travers sa journée consacrée à la transmission qui se déroulera le jeudi
23 mars de 10 h à 17 h au pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers. « Sur le département, 52 % des agriculteurs ont plus de 50 ans et 67 % d’entre eux souhaitent transmettre », explique Sébastien Lechevalier, référent installation au syndicat des Jeunes agriculteurs. « Notre cœur de cible pour cette journée, ce sont les plus de 55 ans qui représentent 3 246 agriculteurs ».
Préparer la transmission de son exploitation, ça se réfléchit et surtout, ça se prépare. Il faut compter en moysenne trois ans avant un départ à la retraite, le temps de définir précisément son projet. Pour ce faire, la chambre d’agriculture est en mesure d’accompagner les futurs cédants, notamment dans la phase de diagnostic d’entreprise ou de rédaction de l’offre de cession. « De plus en plus d’agriculteurs réfléchissent désormais en outil économique et non plus en patrimoine familial », indique Pascal Chabaud, responsable transmission à la chambre d’agriculture. Ce qui peut faciliter les choses.
La plupart des fermes à vendre sont répertoriées sur le site répertoire d’installation (1) dont la nouvelle mouture sera présentée le 23. A ce jour, 98 offres sont disponibles en Dordogne. Elles ont généré 57 000 connections l’an dernier, de toute la France et parfois même d’Europe, autant de candidats potentiels à l’installation en Dordogne. L’an dernier également,
45 exploitations se sont inscrites à ce répertoire, mais seulement une sur trois trouve preneur par le biais du répertoire. « Il faut communiquer un maximum autour de soi », encourage Pascal Chabaud.
Plusieurs témoignages seront proposée au cours de la journée du
23 pour expliquer la démarche de la transmission reprise. De même, seront expliquées au cours d’ateliers les différentes démarches et et nouveautés réglementaires en la matière.  L’an dernier, 119 nouveaux agriculteurs se sont installés en Dordogne.

E.C.
(1) www.repertoireinstallation

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.