Fil info
23:04La une du Lundi 29 Mai 2017 https://t.co/x0T15Sz3ux
22:40International - Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens https://t.co/bTBFwQSymY
22:39France - Total poursuivi pour homicide involontaire https://t.co/akm3U8d2Sn
22:26Cyclisme - Dumoulin en haut, Pinot au pied du podium https://t.co/CA5y9HEXeH
22:24Basket - Le BBD s'offre une belle https://t.co/3VbdDC9LFR
22:22France - Les électeurs face à un paysage politique en plein chamboulement https://t.co/YpskDwOsM9
22:20Football - Le Limoges FC en finale! https://t.co/GeJdqujfmY
22:19International - Plus de 10 000 manifestants pour la paix et la reconnaissance d'un État palestinien https://t.co/5FfTN5Lnb6
21:39Un automobiliste est décédé ce dimanche soir vers 18h dans un accident de voiture à le Grand Bourg sur la d912.... https://t.co/fclhb3XQD1
20:07Le Blanc - Chapitre nature sous le signe de la rencontre https://t.co/eblC2qF8WQ
20:01Indre - Escapages dévoile son quatorzième palmarès https://t.co/k1jFxgSxHs
19:59Issoudun - Des fêtes de la Tour blanche baignées de soleil https://t.co/eLsrveHXds
19:35Dordogne - Dans les roues des champions https://t.co/RYm0FqZlwq
19:33Périgueux - Des valeurs à défendre et transmettre https://t.co/xk7bMTO0AF
18:44Région - Les jeunes agriculteurs en quête de nouveaux débouchés https://t.co/ffBJWDcw0D
18:15Objat - Un premier prix des plaidoyers pour le collège Eugène-Freyssinet https://t.co/MDmnLyREja
18:12Région - De l’Amazone au Limousin https://t.co/pOoJgNtEWq
18:08Corrèze - La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943" https://t.co/D4f7Oqab1U
17:52Haute-Vienne - Du maquis aux combats, une exposition riche d’enseignements sur la Résistance https://t.co/yHfKeaU2FH
17:20Haute-Vienne - Limoges, une ville qui danse https://t.co/DSTmtZzcgd
17:15Haute-Vienne - L’appel à lutter contre les discours de peur https://t.co/HZ6ghcL7fT
16:25Haute-Vienne - Jeff Koons en porcelaine de Limoges https://t.co/i6UJ8ziqym
16:16Manque de reconnaissance et de professionnels, la maladie de Lyme, déjà gratinée en elle-même, laisse bon nombre... https://t.co/lLqqCYGEf3
16:16Creuse - Malades en errance, Lyme en peine https://t.co/s8fkXwjZm1
16:13Qu’elles sont belles ! A leur passage, passionnés ou non, tous se retournent sur les 32 voitures de la Virad’a.... https://t.co/AJxBCzYxDG
16:11Creuse - De belles anciennes sur les routes de Creuse https://t.co/YU6vBevkLN
16:07Près d’un millier de personnes, des habitués ou des nouveaux curieux, se sont pressés samedi à un des plus gros... https://t.co/H1bp37zejj
16:02Il faut une sacrée dose de courage pour venir expliquer au citoyen lambda comment et pourquoi il doit être... https://t.co/u2yEGGnjps
16:01Bellac - Quand la Culture « classique » entre à l'Ed Nat. https://t.co/huU10TiTCN
15:59Ambazac - Le Petit Prince réhabilité… https://t.co/KKF9Jktg85
15:53Avait lieu ce jeudi de l’Ascension le premier marché des producteurs de pays de la saison organisé par la Chambre... https://t.co/UWIt270YNB

Place à l’espoir et au changement

Législatives 2017

Jean-Paul Salon et Laurence Meynard Delage brigueront la 3e circonscription sous la bannière Pcf/Front de Gauche lors des législatives des 11 et 18 juin prochains.
Jean-Paul Salon, 64 ans qui a été dirigeant départemental du Pcf et conseiller régional et Laurence Meynard-Delage, 47 ans, travailleuse sociale, et conseillère municipale de Trélissac seront donc candidats sur la 3e circonscription.
Une circonscription qui a obtenu tout comme au plan départemental des scores intéressants pour Jean-Luc Mélenchon au 1er tour de la présidentielle, et traditionnellement à gauche. « Au second tour le vote a été franc contre le FN sans  que ce soit un vote d’adhésion pour Macron qui est dans la droite ligne des politiques libérales menées depuis dix ans. Mais sur cette circonscription c’est aussi le bilan du gouvernement et de la députée sortante Colette Langlade qui a tout voté : loi El Khomri, sur les retraites, budgets d’austérité asphyxiants les collectivités locales, tous les budgets de la sécurité sociale. En se vantant d’un retour à l’équilibre alors que de plus en plus de gens renoncent à se soigner faute de moyens. Donc la gravité de la situation dans le département elle en est responsable par ses décisions et son attitude ».
Pour les candidats « cela faisait près de 40 ans que la gauche n’avait pas retrouvé ses couleurs en donnant un tel score à un candidat de transformation de la société. L’enjeu c’est de faire en sorte d’avoir un vote d’espoir et de changement afin de ne pas laisser la majorité à Emmanuel Macron et à la droite et de mettre en place des députés qui écoutent les citoyens
et les protègent des lois antilibérales ». Imposer une cohabitation pour mener une autre politique c’est l’ambition de Jean-Paul Salon et Laurence Meynard Delage.
Une candidature qui a du sens
Pour Laurence Meynard Delage cette candidature a du sens,
« candidate suppléante de Jean-Claude Pinault en 2015 sur le canton Isle Loue Auvézère il s’agit pour moi de la continuité du travail engagé en étant fidèle à nos valeurs et à nos engagements sur ce territoire. Pour défendre une France plus protectrice et solidaire qui redonne la priorité à la commune comme maillon de base de la vie démocratique et de l’égalité entre les citoyens. Pour moi la question qui se pose aujourd’hui ce n’est pas pour quel candidat faut-il voter pour donner une majorité au président, mais de quel nouveau député le gauche les gens ont besoin pour les défendre écouter et agir ».
La défense des communes et une nouvelle organisation territoriale que rétablirait la clause de compétence générale et faire du Département le moteur de l’égalité républicaine, des régions le moteur du renouveau économique industriel et agricole tout en redonnant à l’État la cohérence pour rétablir la cohésion nationale. Tel est un des axes que vont défendre les deux candidats. Des axes issus du programme du Pcf La France en commun « dont nous revendiquons les proximités avec le programme de Jean-Luc Mélenchon », précise Jean-Paul Salon.
Parmi les autres axes de campagne, la question des salaires et des retraites. « Notre département est le 84e en terme de salaires et il ne peut pas y avoir de développement sans le déblocage des salaires et des retraites. Sur ce territoire, le tissu économique est composé à 90 % de Tpe et Pme qui dépendent beaucoup de la consommation locale et plus le niveau de vie recule, plus leur activité baisse ». Le duo compte aussi défendre le développement des Tpe et Pme « en élaborant un plan État/Région de développement des industries stratégiques sur les filières d’avenir comme l’industrie du bois, du cuir, de l'agro-alimentaire, la protection de l’environnement et le
tourisme ». Autre axe de travail, la relocalisation des productions agricoles avec les circuits courts, le développement de l’agriculture paysanne et en agissant pour une nouvelle politique agricole et alimentaire répondant aux besoins du marché intérieur. Et enfin la relance des services publics comme facteur d’égalité citoyenne et territoriale notamment en facilitant l’accès à la santé pour tous. « Pas seulement en construisant des maisons de santé vides qui sont un gâchis mais en y installant des médecins et en faisant en sorte qu’elles soient pluridisciplinaires. En élargissant le numerus closus pour avoir plus de médecins et élargir le recrutement. En créant des brigades départementales publiques de médecin pour faire en sorte qu’il n’y ait plus de vides en finançant un médecin salarié qui remplace un médecins parti en retraite le temps qu’il soit remplacé. Cela permettrait d’éviter la création de déserts médicaux et la dispersion de la clientèle et enfin en faisant un moratoire contre la fermeture et le démantèlement des hôpitaux et notamment ceux de proximité».
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.