Fil info
15:54 Entre le FN, ET le DPS. Pourquoi relativiser ???. On sait tous que la plupart des jeunes neo-nazis sont violent....
15:46Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS | L'Echo… https://t.co/RMKcwppxMF
11:57RT : 🤽🏼‍♂️🤽🏻‍♀️Ce soir à L’Aquapolis de . Rencontres Waterpolo France/Suisse ! 18h : match équipe feminine,… https://t.co/Qad8x4x2Bb
11:42RT : L' reçoit ce soir à 19h au stade municipal de Beaublanc 💪 https://t.co/6A6H29J9tX
11:37RT : Au moins 27 femmes sont incarcérées au Salvador pour fausse couche. La loi prévoit une peine de 2 à 8 ans de prison… https://t.co/WPKjviVPbZ
11:34RT : Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
11:33RT : Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
11:22Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3

Les Insoumis en rempart contre la casse du code du travail

Les Insoumis du Périgord ont rassemblé près de 160 personnes hier soir devant le palais de justice à Périgueux pour protester contre la casse annoncée du code du travail et exiger la mise en place de nouveaux droits pour les salariés.
Salarié, profites bien de tes vacances, pendant que Macron s’occupe bien de ton cas ». Cette pancarte, aperçue dans le rassemblement devant les marches du palais de justice de Périgueux hier soir, résumait presque à elle seule l’état d’esprit qui animent les Insoumis du Périgord : pas de trève estival des combats quand la casse des droits sociaux est en jeu. Comme dans de nombreuses villes de France hier soir, la France insoumise avait appelé à se mobiliser contre la casse du code du travail par ordonnance voulue par Emmanuel Macron. « Ils veulent détruire le code du travail pour créer de l’emploi mais moi je ne vois pas d’emplois, mais plutôt des travailleurs qui vont passer sous le seuil de pauvreté », dénonce au micro Juliette Lasserre-Mistaudy, l’une des chevilles ouvrières de la France insoumise sur Périgueux.
« Code du travail trop lourd, un seul contrat, le CDI », ou encore « une rue, c’est un lieu où l’on croise des gens qui se mobilisent contre le mépris et le déni de démocratie », nombreux étaient les messages affichés sur les pancartes aux côtés des Phi brandis bien haut, symbole de ralliement des Mélenchonistes. Des militants qui, non seulement refusent une nouvelle modification du code du travail par ordonnance, mais qui en plus exigent le retrait de la loi El Khomri. « Nous sommes contre les CDD de chantier, contre un droit du travail différent dans chaque entreprise, contre la suppression des protections des salariés, mais au contraire, pour le renforcement de l’inspection du travail, pour la mise en place de vraies 35 heures, pour l’interdiction des licenciements boursiers et pour que les entreprises respectent enfin leurs obligations sociales et fiscales ».
Bref, un mois à peine après la fin d’une campagne présidentielle puis législatives au cours desquelles les Insoumis ont vu leurs forces grossir de manière spectaculaire en Dordogne, le discours n’a évolué d’un iota et se réfère ouvertement au livre programme l’avenir en commun. Les Insoumis, qui ne désespèrent pas d’organiser de nouvelles initatives contre la casse du code du travail durant l’été, donnent rendez-vous le 12 septembre pour particieper à la journée de manifestation organisée par la CGT.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.