Fil info
23:18International : Des ONG débordées qui ne baissent pas pavillon -> https://t.co/Du0JMxBn1i
23:15France : Notre Dame des Landes, le jour d’après -> https://t.co/CiDzusoOsG
23:08France : Opération séduction de Theresa May envers Emmanuel Macron -> https://t.co/4n4ZWvMIFj
23:05France : PSA opte pour les départs volontaires à la chaîne -> https://t.co/MEvVsOfNEq
20:32Saint-Ybard : La Corrèze gourmande en chemin de traverse -> https://t.co/3aX4G5EMH5
19:59Football : Gourvennec, ça ne pouvait plus durer -> https://t.co/wNqUyRVIwz
19:57Handball : Cédric Sorhaindo sort de l'ombre -> https://t.co/h7GUFrwPbH
19:44France : Le ralentissement mais aussi la précarisation de l’emploi -> https://t.co/yjHGlEmmHD
19:27Dordogne : Les efforts des communes récompensés -> https://t.co/yvapJPEjmG
18:52Châteauroux : Le square Charles de Gaulle bientôt rénové -> https://t.co/yPo7iZAgec
18:20# # - -Vienne : Un démarrage décevant -> https://t.co/XbHnGxVacZ
18:09Indre : La volière de Sainte Hélène exposée à Montréal -> https://t.co/jkslRrDy2f
17:53RT : [] Disparition inquiétante de Grégoire, 17 ans, à . Merci de vos RT pour aider les enquêteurs d… https://t.co/ahVm35h3JD
17:52 -Vienne - : La commune, deuxième ville de Limoges Métropole -> https://t.co/wgbpHdhJDH
17:49-Yrieix-la-Perche -Vienne - -Yrieix-la-Perche : Un club où il fait bon vivre -> https://t.co/BkD0OsaJO0
17:47-léonard-de-Noblat -Vienne - -Léonard-de-Noblat : Union Musicale: le président Fabien Béchameil p… https://t.co/WjXJSOhsZa
17:45 -Vienne - : Voeux: tant de choses ont changé -> https://t.co/cxFT8guDAS
17:21Carsac-Aillac : De nombreux aménagements à Aillac pour les vœux -> https://t.co/7EvVfKlHQb
17:17RT : Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:32Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:01Le Blanc : Des habitants exposent leur talent au centre social -> https://t.co/5U2kXD91Fv
15:57Les Petits Frères des Pauvres de Limoges recherchent des bénévoles. https://t.co/6bf4iiAkuw
15:56Valençay : Du Gers à l’Élysée en fauteuil roulant -> https://t.co/DtWZ5IiU2N
15:54La Châtre : Ton Aben narre l'histoire des moulins de La Châtre -> https://t.co/3Mo3Arc3IT
15:45RT : Les amis, INFORMATIONS IMPORTANTES ci-dessous concernant l'évènement 🏀de ce mois de Janvier. Venez tous sa… https://t.co/owXLaKOz9L
15:43Coulounieix-Chamiers : Patrick sort des rails, mais reste cheminot de cœur -> https://t.co/cJOiPyRx8C
15:40RT : INTERVIEW : Koffi Kwahulé, lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2017 pour “L’Odeur des arbres”, Ed.... https://t.co/NwBSmH4MsJ
14:21RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
13:54RT : L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:47Région : On recherche des documents et autres -> https://t.co/yplM13e3Yh
13:45Soirée ciné en partenariat avec ! Places offertes aux adhérents ! https://t.co/BGuoLDIcXb
13:39L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:24 Votre site web est HS ? Impossible de se connecter...
12:15RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
11:52Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.

L’urgence de droits et libertés

A l’appel du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés, une vingtaine de personnes s’est rassemblée devant les marches du palais de justice hier soir pour protester contre la volonté du gouvernement Macron de mettre en place un état d’urgence permanent qui restreindrait les libertés individuelles.

Mis en place en novembre 2015 après l’attentat du Bataclan, l’état d’urgence vient d’être prolongé jusqu’au 1er novembre, avec derrière un projet de loi qui prévoit de faire de ce régime d’exception un régime permanent. D’où l’inquiétude de bon nombre de citoyens qui défendent les droits et libertés. Comme partout en France, ils manifestaient hier soir à Périgueux.
L’état d’urgence est-il toujours un régime d’exception ? C’est la question que posent les défenseurs des droits de l’homme réunis au sein du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés. Discrètement durant
l’été, le gouvernement et la majorité Macron ont fait adopter une loi qui prolonge l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre et un projet de loi pour sortir de l’état d’urgence, mais qui en reprend les principales mesures.
Avec cette nouvelle prolongation, la sixième depuis sa mise en place en novembre 2015, le pays se retrouve à vivre sous un régime d’exception depuis presque deux ans. « La France rejoint ainsi
l’Ukraine et la Turquie, seuls autres pays à subir un tel droit d’exception », note la Ligue des droits de l’homme, qui souligne au passage que cette décision a été prise « alors que ses conditions légales sont loin d’être réunies et que des rapports parlementaires ont démontré son inefficacité dans la lutte contre le terrorisme par rapport à celles mobilisées dans le droit commun ».
Mais ce n’est pas tant cette nouvelle prolongation de l’état d’urgence qui inquiète les défenseurs des droits de l’homme. C’est plutôt ce qui se profile après. Le gouvernement Macron a en effet indiqué cet été vouloir soumettre au Parlement un projet de loi visant à supprimer l’état d’urgence. Celui-ci devrait être discuté par l’Assemblée nationale d’ici la fin du mois. Le Hic, et il est de taille pour les membres du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés, c’est que ce projet de loi souhaite introduire dans le code de la sécurité intérieure « des dispositions qui accroissent considérablement les pouvoirs de police administrative, du ministre de l’Intérieur et des projets », affirme la Ligue des droits de l’homme selon qui ces dispositions prévues « marquent une atteinte grave à l’équilibre des pouvoirs et sont largement inspirées par l’état d’urgence avec sa logique de suspicion et de contrôle de masse ». Bref, pour les membres du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés, il s’agit là ni plus ni moins que d’une dérive liberticide.
« Ce projet de loi veut inscrire dans le droit commun l’assignation à résidence, le bracelet électronique, les perquisitions 24 heures sur 24, les perquisitions informatique, sans oublier la possibilité pour un préfet de mettre en place un périmètre de protection dans une ville d’un mois renouvelable au sein duquel pourraient être pratiquées des fouilles de véhicules, de bagages et des palpations d’individus par des agents de police municipale ou des agents de sécurité privée », affirme Hélène Elouard au nom du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés.
« C’est à se demander si ces mesures ne sont pas mises en place pour empêcher les manifestations ou en tous les cas les contraindre. Les gens ne se rendent pas compte de la gravité de la situation où l’on est en train de passer sous un régime d’état policier où un prefet décide à la place du juge ».
Pour les membres du collectif de résistance contre l’état d’urgence et pour les libertés, non seulement l’état d’urgence s’est révélé inefficace contre le terrorisme, mais pire, il a « favorisé des abus et des dérives comme la stigmatisation d’une partie de la population en raison de son origine ou de sa religion ». Voilà pourquoi les parlementaires, mais également les citoyens vont être interpellés dans les semaines qui viennent sur cette question.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.