Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3

Des locaux flambant neufs pour les travailleurs handicapés

Quarante ans après sa construction, l’Esat Oséa d’Antonnne, gérée par l’APEI de Périgueux, vient de subir d’importants travaux de rénovation et de mise aux normes. Les 72 travailleurs handicapés présents sont ravis.
Travailler, pour nous c’est important. Parce que nous sommes des adultes. Nous sommes tous différents, mais nous savons faire des choses ». A l’image d’Aurélie Bresson, qui travaille à la blanchisserie de l’Esat Oséa d’Antonne depuis douze ans et présidente du conseil de la vie locale de l’établissement, les 72 travailleurs handicapés qui y travaillent sont fiers de montrer leur savoir-faire. Que ce soit en blanchisserie, à l’entretien des espaces verts, dans les serres ou dans la restauration. « Pour eux, le travail, c’est du bonheur. Nous l’oublions parfois », résume la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. « La travail doit être une reconnaissance, un premier pas vers la citoyenneté», insiste Alain Faure, le président de l’APEI de Périgueux. C’est cette association de parents d’enfants en situation de handicap intellectuel qui a porté le projet de rénovation de l’Esat Oséa d’Antonne sur ses fonds propres, mis à part une aide de 150 000 euros de l’ARS. Coût total du projet : 1,2 million d’euros. Les travaux se sont étalés entre le début de l’année 2015 et le mois de juin 2016.
La transformation de l’établissement, qui datait de 1972, est spectaculaire. « C’est plus grand, il y a plus de place pour travailler et nous avons de meilleures conditions de tyravail », affirme Aurélie Bresson. Exit l’équetage des haricots vers, les confitures et le remplissage des paniers à fraise en bois des débuts, place à un autre type de travail, tout aussi valorisant tel que la blanchisserie, la restauration traiteur, l’horticulture ou encore l’entretien des espaces verts. « Ces nouveaux locaux offrent une nouvelle vie aux travailleurs et aux 15 salariés qui les encadrent », note Alain Faure. « Ils peuvent y développer un projet de vie sans rupture. Ici, c’est à l’établissement de s’adapter aux besoins et non l’inverse », insiste-t-il.
Flambant neuve, la blanchisserie répond aux dernières normes et va s’engager dans une certification pour pouvoir avoir pour clients les maisons de retraites. Un atelier relais a également été créé et permet aux travailleurs d’avoir une activité à leur rythme. Un chantier s’achève qu’un autre doit débuter. L’Esat de Trélissac, ouvert en 1982, va lui aussi prochainement faire l’objet d’une rénovation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.