Fil info
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka
23:26France : Edouard Philippe sur la Route de la soie en Chine -> https://t.co/7spX09AqNQ
23:23International : Grèce : le prix douloureux de la souveraineté financière -> https://t.co/73XW1JHN9k
22:07Egletons : La nature s'expose dans la ville -> https://t.co/3ZT1hVTlqO
22:02Corrèze : Laura Flessel en Corrèze : une visite équilibrée entre haut niveau et sport pour tous -> https://t.co/0HUWcBH5R0
21:06Rugby : Brûler d’une possible fièvre -> https://t.co/R83zYYChkr
21:03Football : La France en apnée mais c'est elle qui respire le mieux -> https://t.co/uHpY6CNAcq
20:23Périgueux : Majorité : la fracture est consommée -> https://t.co/vy3bfdUrfU
19:49Région : Meurtre de l’avenue Berthelot : le suspect mis en détention -> https://t.co/iN5wfivmFG
19:48Périgueux : Éclaircissements sur l’affaire des coups de feu -> https://t.co/8ySSgkwF72
19:10RT : En déplacement en , la ministre des Sports a remis l’insigne d’Officier de la Légion d’… https://t.co/UnHrtzejJa
18:34Elus, membres des chambres consulaires, chefs d’entreprise... les participants aux groupes de travail dans le cadre… https://t.co/m2p24nexd4
17:55C’est au cœur de la campagne, dans le village de Ventenat sur la commune de Trois-Fonds, qu’un duo à la ville comme… https://t.co/5WEWnvKFY4
17:45 -Vienne - : Combien sans solution pour la rentrée prochaine ? -> https://t.co/CrvOPulfFB
17:32Bergerac : la détermination des cheminots s’affiche en gare -> https://t.co/ZI42kOAyS8
17:28Bergerac : Amiante : près de 3 000 signatures remises au PDG d’Eurenco -> https://t.co/ccmyEHeYy9
16:56 Bonjour, cet article ne vous convient peut-être pas, mais il… https://t.co/7qUDTxQlyb
16:50RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
16:50RT : France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
16:50RT : Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
16:50RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
16:36Saint-Astier : Les rugbymen de l’USAN en Italie pour une cause noble -> https://t.co/gE20c68a1c
16:32Périgueux : Le comité féminin en campagne à Terre en fête -> https://t.co/3OgwUY73bR
16:31Sarlat-la-Canéda : Un travail très valorisant pour les élèves de Segpa -> https://t.co/lOMAl7XUIM
15:44Condat-sur-Vézère : Tous en soutien aux cheminots -> https://t.co/PvkmrQlJNJ
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx

Des locaux flambant neufs pour les travailleurs handicapés

Quarante ans après sa construction, l’Esat Oséa d’Antonnne, gérée par l’APEI de Périgueux, vient de subir d’importants travaux de rénovation et de mise aux normes. Les 72 travailleurs handicapés présents sont ravis.
Travailler, pour nous c’est important. Parce que nous sommes des adultes. Nous sommes tous différents, mais nous savons faire des choses ». A l’image d’Aurélie Bresson, qui travaille à la blanchisserie de l’Esat Oséa d’Antonne depuis douze ans et présidente du conseil de la vie locale de l’établissement, les 72 travailleurs handicapés qui y travaillent sont fiers de montrer leur savoir-faire. Que ce soit en blanchisserie, à l’entretien des espaces verts, dans les serres ou dans la restauration. « Pour eux, le travail, c’est du bonheur. Nous l’oublions parfois », résume la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. « La travail doit être une reconnaissance, un premier pas vers la citoyenneté», insiste Alain Faure, le président de l’APEI de Périgueux. C’est cette association de parents d’enfants en situation de handicap intellectuel qui a porté le projet de rénovation de l’Esat Oséa d’Antonne sur ses fonds propres, mis à part une aide de 150 000 euros de l’ARS. Coût total du projet : 1,2 million d’euros. Les travaux se sont étalés entre le début de l’année 2015 et le mois de juin 2016.
La transformation de l’établissement, qui datait de 1972, est spectaculaire. « C’est plus grand, il y a plus de place pour travailler et nous avons de meilleures conditions de tyravail », affirme Aurélie Bresson. Exit l’équetage des haricots vers, les confitures et le remplissage des paniers à fraise en bois des débuts, place à un autre type de travail, tout aussi valorisant tel que la blanchisserie, la restauration traiteur, l’horticulture ou encore l’entretien des espaces verts. « Ces nouveaux locaux offrent une nouvelle vie aux travailleurs et aux 15 salariés qui les encadrent », note Alain Faure. « Ils peuvent y développer un projet de vie sans rupture. Ici, c’est à l’établissement de s’adapter aux besoins et non l’inverse », insiste-t-il.
Flambant neuve, la blanchisserie répond aux dernières normes et va s’engager dans une certification pour pouvoir avoir pour clients les maisons de retraites. Un atelier relais a également été créé et permet aux travailleurs d’avoir une activité à leur rythme. Un chantier s’achève qu’un autre doit débuter. L’Esat de Trélissac, ouvert en 1982, va lui aussi prochainement faire l’objet d’une rénovation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.