Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Agriculture : manifestation de soutien à leurs camarades

Alors que vingt agriculteurs sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Bergerac le 21 novembre prochain, suite à la manifestation du 20 août 2015 à Sarlat, la FDSEA, les JA, la FDPL et la section bovine de Dordogne, appellent à un rassemblement à 13 h 30.
Souvenez-vous. Eté 2015, le contexte agricole est particulièrement difficile et les manifestations d’agriculteurs se multiplient. Que ce soit au mois de juillet sur les péages autouroutiers, contre les grandes surfaces de l’agglomération périgourdine ou en août en Sarladais. C’est dans ce contexte et dans le cadre d’un mouvement national que les syndicats agricoles majoritaires que sont la FDSEA, les JA, la FDPL et la section bovine de Dordogne avaient appelé à manifester le 20 août 2015 à Sarlat. Une manifestation intitulée « l’agriculture mise à prix » qui avait été légalement déclarée en préfecture et préparée avec les autorités. Elle avait pour revendications principales plus de prix, moins de normes.
A l’époque, plusieurs centaines d’agriculteurs avaient répondu favorablement à cet appel à mobilisation. Quelques débordements avaient été signalés ici ou là et certaines grandes surfaces du Sarladais tels que Casino, Lidl, Leader Price et Leclerc avaient décidé de porter plainte. Au terme de deux ans de procédure, ce sont donc vingt agriculteurs qui sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Bergerac le 21 novembre prochain. Vingt agriculteurs auxquels la FDSEA, les JA, la FDPL et la section bovine de Dordogne apportent « leur plein soutien ». Un plein soutien à la fois moral et financier. « Depuis plusieurs semaines, nous travaillons ensemble, avocats, agriculteurs concernés et syndicats afin d’assurer une défense collective et offensive dans cette affaire », soulignent les syndicats. Des syndicats qui ne manquent pas de souligner qu’à l’heure des états généraux de l’alimentation et des négociations commerciales automnales entre grande distribution et industriels, « c’est une nouvelle fois le producteur qui paie le prix fort ». Voilà pourquoi, dans le cadre de ce qu’ils nomment le « combat du pot de fer contre le pot de terre », la FDSEA, les JA, la FDPL et la section bovine de Dordogne organisent un rassemblement de soutien mardi 21 novembre à 13 h 30 devant le tribunal correctionnel de Bergerac.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.