Fil info
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

Une des oppositions s’oppose à la déviation de Beynac

Mené par Thierry Boidé, le rassemblement de la Dordogne, l’une des deux oppositions au conseil départemental, s’oppose à la déviation de Beynac à cause de son  coût et estime que les autres axes du réseau sont prioritaires.
Qu’elle soit vigilante et constructive, voire l’une ou l’autre, une opposition s’oppose, quoi de plus normal. Et ce, même quand il y a deux oppositions comme au conseil départental de la Dordogne. Bien qu’ayant été amputé de quatre membres par la scission provoquée par Dominique Bousquet, parti créer son groupe LR, le rassemblement de la Dordogne (huit élus), conduit par Thierry Boidé bouge encore.
Notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer la très controversée déviation de Beynac. Thierry Boidé est très clair, ce sera sans son groupe. Non qu’il en conteste véritablement l’utilité, mais pour lui, dans l’état actuel des finances du Département, mettre 32 millions d’euros sur un tel projet est totalement déraisonnable et les priorités sont ailleurs.
« Le réseau routier est en mauvais état, il faudrait d’abord s’en occuper et cela donnerait du travail aux entreprises de travaux publics qui dépendent à 85 % de la commande publique ». Argument ultime : « aucune entreprise périgordine n’est capable de réaliser les deux ouvrages d’art qui seront faits par Eiffage, un grand groupe». Bref, si l’on ajoute les trois millions d’euros injectés sur l’amélioration de la traversée de Beynac, pour le Rassemblment de la Dordogne, il est urgent d’attendre, et de faire autre chose comme régler les aides aux communes,
« dont le paiement des subventions accuse deux ans de retard. La campagne des élections sénatoriales a coûté cher au Département », glisse Thierry Boidé qui vise ouvertement le président du Département sortant, aujourd’hui sénateur En Marche dont il critique également le bilan de la gestion. « Le rapport de la chambre régionale des comptes est accablant : le Département est endetté à 99 % contre 48 % pour les autres départements de même strate. La fiscalité est supérieure à la moyenne nationale ». Sans compter « les charges de personnel. Ce n’est pas insurmontable de demander aux agents de travailler la durée légale (1). Ni de ne pas remplacer systématiquement les départs en retraite, afin de soulager la masse salariale ». C’est bien connu et c’est le refrain préféré de la droite, quand tout va mal, c’est forcément de la faute du personnel. Pas sûr que ce dernier l’entende de cette oreille.

(1) En vertu d’un dispositif De Robien en vigueur au moment du passage aux 35 heures, les agents du Département travaillent 1544 heures par an contre 1607 heures.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.