Fil info
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:52Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:16Pour des raisons de sécurité, les gilets jaunes ont décidé l'interruption de la mobilisation pour la nuit sur Guére… https://t.co/YQ0CIqR5mS
15:55Quand tu arrives à la soirée et que tu n'as pas été très attentif au indiqué sur le carton d'invitation.… https://t.co/MwWTY0K7Rn
14:49A La Croisière, les gilets jaunes se sont positionnés côté Haute-Vienne et côté Creuse occasionnant des bouchons ju… https://t.co/JLiHNklhDn
14:3017 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
13:06RT : Nouvel incident a . Une femme a été renversée par un automobiliste qui a voulu forcer le barrage au rond-… https://t.co/JPyW1g73zL
13:05RT : rond point de Souilhac bloqué avec barrage filtrant. Sono et casse croûte pour les https://t.co/xOBqquPYSJ
12:31Manifestation des gilets jaunes : d'après la préfecture une quinzaine de barrages filtrants sont toujours actifs po… https://t.co/MlaXUSBfih
12:20Les colonnes de évoquent la position du de l’ https://t.co/kIGBDMaIDs
10:24 Bjr, avez-vous quelqu’un de chez vous à Thiviers? Avez-vous une adresse email que les personnes sur p… https://t.co/ooFFbJeel4
10:20RT : les véhicules passent sur le rond-point des Balladours toutes les 30 min. "On est pas là pou… https://t.co/mlEPqHekqZ
10:20RT : il s agit en fait d un barrage filtrant au rond point des balladours. Agriculteurs, commerça… https://t.co/A0aJtBva68
10:20RT : rond point des balladours complètement bloqué https://t.co/tgGvLo3OQe
10:11Mobilisation des gilets jaunes ce matin : La goutte d'essence qui a fait déborder le vase. https://t.co/YmmQ5s9NjL
10:06 Plus grand que le stade Amedee Domenech à Brive où joue le CAB ... créer un stade… https://t.co/8zaQfKOXS1
08:36Rdv samedi 24/11, pour un moment d’échange et de partage avec , autour d’un footing Ouve… https://t.co/Z4wkQbfKWp

Une des oppositions s’oppose à la déviation de Beynac

Mené par Thierry Boidé, le rassemblement de la Dordogne, l’une des deux oppositions au conseil départemental, s’oppose à la déviation de Beynac à cause de son  coût et estime que les autres axes du réseau sont prioritaires.
Qu’elle soit vigilante et constructive, voire l’une ou l’autre, une opposition s’oppose, quoi de plus normal. Et ce, même quand il y a deux oppositions comme au conseil départental de la Dordogne. Bien qu’ayant été amputé de quatre membres par la scission provoquée par Dominique Bousquet, parti créer son groupe LR, le rassemblement de la Dordogne (huit élus), conduit par Thierry Boidé bouge encore.
Notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer la très controversée déviation de Beynac. Thierry Boidé est très clair, ce sera sans son groupe. Non qu’il en conteste véritablement l’utilité, mais pour lui, dans l’état actuel des finances du Département, mettre 32 millions d’euros sur un tel projet est totalement déraisonnable et les priorités sont ailleurs.
« Le réseau routier est en mauvais état, il faudrait d’abord s’en occuper et cela donnerait du travail aux entreprises de travaux publics qui dépendent à 85 % de la commande publique ». Argument ultime : « aucune entreprise périgordine n’est capable de réaliser les deux ouvrages d’art qui seront faits par Eiffage, un grand groupe». Bref, si l’on ajoute les trois millions d’euros injectés sur l’amélioration de la traversée de Beynac, pour le Rassemblment de la Dordogne, il est urgent d’attendre, et de faire autre chose comme régler les aides aux communes,
« dont le paiement des subventions accuse deux ans de retard. La campagne des élections sénatoriales a coûté cher au Département », glisse Thierry Boidé qui vise ouvertement le président du Département sortant, aujourd’hui sénateur En Marche dont il critique également le bilan de la gestion. « Le rapport de la chambre régionale des comptes est accablant : le Département est endetté à 99 % contre 48 % pour les autres départements de même strate. La fiscalité est supérieure à la moyenne nationale ». Sans compter « les charges de personnel. Ce n’est pas insurmontable de demander aux agents de travailler la durée légale (1). Ni de ne pas remplacer systématiquement les départs en retraite, afin de soulager la masse salariale ». C’est bien connu et c’est le refrain préféré de la droite, quand tout va mal, c’est forcément de la faute du personnel. Pas sûr que ce dernier l’entende de cette oreille.

(1) En vertu d’un dispositif De Robien en vigueur au moment du passage aux 35 heures, les agents du Département travaillent 1544 heures par an contre 1607 heures.