Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3

Les fêtes de fin d’année sous très haute surveillance

Afin de sécuriser les fêtes de fin d’année, particulièrement propices aux vols, les services de l’Etat viennent de lancer une opération anti hold-up à travers laquelle les effectifs de force de police et les missions de surveillance sont renforcés.
L’insousiance provoquée par la féérie des fêtes de fin d’année, ferait presque oublier la plus élémentaire des prudences. Car Noël et la nouvelle année, ce sont avant tout des fêtes commerciales qui dégagent des chiffres d’affaires colossaux et qui suscitent bien évidement de nombreuses convoitises malveillantes. Voilà pourquoi à des fins de dissuasion des personnes mal attentionnées les services de police voient leurs effectifs largement renforcés dans le cadre d’un plan dit anti hold-up qui couvre les commerces de centre-ville comme les grands centres commerciaux. Celui-ci combine présence, dissuasion et prévention à travers des échanges réguliers avec les commerçants. Il est effectif depuis le 1er décembre et sera actif jusqu’au 14 janvier.
Sont particulièrement vulnérables les commerces de bouche, ceux qui vendent foie gras, spiritueux, mais également bars et restaurants. Même si cette année le nombre de vols et cambriolages des commerces à risque sont en diminution de 24 %, passant de 153 à 116 faits, la prudence demeure. Et les patrouilles de police et de gendarmerie sont densifiées aux abords des commerces et galeries commerciales, notamment aux moments à risques que sont les ouvertures et les fermetures. Pour ce faire, police et gendarmerie ont été dotés d’effectifs supplémentaires puisés au sein des réservistes. Un cinquième détachement de sécurité intervention (DSI), composé de trois gendarmes réservistes, a ainsi été déployé sur le secteur de Saint-Astier. Au total, une vingtaine de réservistes seront envoyés sur le terrain sur la période en zone gendarmerie. En zone police, ce sont 82 patrouilles supplémentaires permises par 165 vacations réservistes qui vont sillonner le terrain, notamment les dimanches d’ouverture des commerces. A cela va s’ajouter la présence des militaires de l’opération Sentinelle dès le 13 décembre sur Périgueux et Sarlat.
En outre, les commerçants sont fortement incités à s’inscrire au service gratuit alerte SMS prévention entreprise, qui les prévient en cas de fait commis. En Dordogne, seuls 482 professionnels adhèrent à la démarche. Dernier conseil enfin, ne pas hésiter à composer le 17 en cas de suspicion. Car si les commerces sont relativement épargnés, les résidences elles, doivent faire face à une explosion des cambriolages.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.