Fil info
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy

Le lancement du chantier de la déviation de Beynac officiellement annoncé

2018 verra débuter le chantier du contournement de Beynac. C’est ce qu’a officiellement annoncé hier soir Germinal Peiro au cours de la traditionnelle cérémonie des vœux aux corps constitués aux côtés de la préfète.
Fin du suspens. Ou presque. Non, la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc n’a pas profité des vœux aux corps constitués pour annoncer qu’elle allait signer l’autorisation des travaux du contournement de Beynac. Mais c’est tout comme a laissé entendre un peu plus tôt le porteur de projet. Après un long blanc et un faux suspens, le président du conseil départemental a annoncé devant l’assistance très fournie, que 2018 verrait bien « le début des travaux du contournement de Beynac ». Et puis c’est tout. Dans son discours, la préfète n’a fait, elle aussi, qu’une très courte allusion à ce projet controversé en évoquant
« la liaison structurante entre Sarlat et Bordeaux qui reste à construire ensemble ». De quoi rester un peu sur sa faim même si le sujet a déjà largement alimenté ces colonnes et que, nul doute qu’il continuera à le faire encore dans les jours qui viennent. Notamment mercredi prochain devant les marches du palais de justice à Périgueux. Philippe d’Eaubonne, l’un des principaux opposants au projet, poursuivi pour diffamation par Germinal Peiro, bénéficiera en effet d’un comité de soutien. C’est d’ailleurs la seconde fois que le président du conseil départemental poursuit quelqu’un pour ce motif. A à écouter de plus près son discours de vœux, nul doute qu’il n’hésitera pas une seconde à recommencer si une phrase malheureuse vient à lui chatouiller les moustaches. Evoquant la promptitude de la presse à relayer ou à diffuser des tweet, il en a en effet appelé « au respect du suffrage universel, des personnes et de la loi ». A bon entendeur...
Reste que cette cérémonie de vœux, ouverte avec la fraîcheur de la troupe de l’atelier théâtre du lycée Léonard de Vinci de Périgueux et ses élèves de bac professionnel, ne s’est pas résumée à la seule question de la déviation de Beynac, bien au contraire. Comme le veut la tradition, les réussites de l’année passée, Lascaux, le Tour de France, ont été évoquées, de même que les principaux dossiers et chantiers qui occuperont 2018.
Pour le Département, cela passera notamment par la poursuite du déploiement de la fibre optique qui devrait arriver dans chacun des centre bourg d’ici la fin de l’année, la poursuite des chantiers de déviation de Nontron, Bourdeilles, Sarlat, Mussidan, Lalinde-Bergerac, ou encore l’amélioration de la desserte ferroviaire. A ce sujet, Germinal Peiro n’a pas manqué de pointer du doigt que les collectivités étaient largement mises à contribution quand bien même cela ne relevait pas de leurs compétences. Or, il craint qu’elles ne soient prises pour responsables si jamais elles ne pouvaient suivre le coût du chantier. Tacle encore à l’endroit de l’Etat sur la mise en péril des deux offices HLM de Dordogne avec la baisse des APL ou encore sur la nécessité de contractualiser pour la maîtrise de la dépense publique : « l’Etat doit prendre à sa charge les dépenses qui lui reviennent et qui concernent la solidarité nationale ».
Quant à l’Etat, 2018 s’articulera autour de trois priorités : la sécurité, relever les grands défis et approfondir le vivre ensemble. Tout un programme.