Fil info
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Les seniors chouchoutés

Le centre hospitalier de Périgueux vient de mettre en place une consultation infirmière dédiée au repérage des fragilités chez les seniors. Objectif, prévenir plutôt que guérir, car au contraire de la dépendance, la fragilité est réversible. Innovante, cette action bénéficie du soutien de l’Agence régionale de santé (ARS).

A plus de 60 ans, une personne peut vivre sans difficultés majeures. Toutefois, il peut arriver que  cette personne perde du poids, ressente une fatigue plus importante, ait une perte de vitesse de marche, sente une perte de force musculaire, ait des troubles mineurs de mémoire, etc. Autant de signes qui peuvent constituer une fragilité. C’est ce qui a conduit à la mise en place d’une consultation spécifique dédiée à repérer ces signes au centre hospitalier de Périgueux.
La fragilité n’est pas une fatalité, au contraire, elle est résersible... A condition d’être détectée le plus tôt possible. C’est le message que martèle depuis quelques semaines le centre hospitalier de Périgueux grâce au centre de ressources Ehpad, dans le cadre d’une de ses actions en faveur des seniors : une consultation infirmière dédiée au repérage de fragilités pour les personnes de plus de 60 ans. Cette action innovante, soutenue par l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, est en cours de  déploiement sur tout  le territoire du Grand Périgueux. L’objectif poursuivi est relativement simple : à cet âge, une  certaine fragilité peut s’installer. Identifiée à temps, la mise en place d’actions de prévention adaptées quelquefois toutes simples mais nécessaires, permet de ne pas transformer cette fragilité en dépendance.
Et pour repérer cette fragilité, une mission de détection a été confiée à l’équipe des infirmières du centre de ressources de l’Ehpad du centre hospitalier de Périgueux. Ces infirmières sont spécifiquement formées à l’évaluation des fragilités en lien avec le gérontopôle de Toulouse, qui a partagé son expertise dans ce domaine. D’autres compétences sont mobilisées par cette équipe (médecin  coordonnateur pôle Ehpad, psychologue, assistante sociale, diététicienne…).
Cela débute par une évaluation globale de la personne réalisée par l’infirmière, qui comprend différents tests relatifs à l’alimentation, les aspects physiques, cognitives, relationnels et sociaux, le risque iatrogénique (effets indésirables provoqués par les médicaments et leur interaction entre plusieurs médicaments, difficultés à prendre ses médicaments). Un bilan sensoriel  complète cette évaluation (vue, audition, …). L’infirmière réalise ensuite  un plan personnalisé de prévention en partenariat avec la personne.
Ce plan liste les préconisations suivant le repérage de fragilités effectué. Les actions à mettre en œuvre ont pour objectif de résorber la ou les fragilités repérées. Le bilan de l’évaluation et le plan de personnalisé de prévention sont  remis à la personne ainsi qu’au médecin traitant. Ce plan est réévalué à trois et six mois ensuite avec la personne.
Cette consultation infirmière longue qui dure environ 1 h 30 est d’accès gratuit pour le patient et ne nécessite pas de prescription médicale.  Elle est financée à 100 % par l’ARS.
La consultation se tient au pavillon Les Félibres du centre hospitalier, et, afin de faciliter le déplacement des personnes, un point de consultation se tient une fois par mois  à Coulounieix- Chamiers, à Vergt  ainsi qu’à Agonac. Deux points de consultation complémentaires sont en cours d’implantation à l’ouest et à l’Est du Grand Périgueux. Ainsi, toute personne de 60 ans et plus habitant sur le territoire du Grand Périgueux  peut venir en consultation de son plein gré ou sur le conseil de son médecin, son infirmière libérale, son kinésithérapeute… ou son service à domicile, en prenant rendez-vous (1).
Au-delà du Grand Périgueux, le Centre de ressources EHPAD proposera  une formation et un partage de la méthode avec les autres EHPAD des territoires de proximité (Bergeracois, Nontronnais, Ribéracois et Sarladais) pour le développement de cette consultation sur l’ensemble  de la Dordogne.

(1) Consultation repérage des fragilités : sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Renseignements au 05 53 45 30 55.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.