Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Les chasseurs veulent continuer l’effort sur la sécurité

Poursuivre l’effort en faveur de la sécurité et tenter d’éradiquer la croissance galopante des populations de sangliers, tels sont les deux principaux points soulevés par les chasseurs au cours de l’assemblée générale de la fédération samedi.

Année après année, à l’image de l’écroulement de la démographie des campagnes, le nombre de chasseurs diminue en Dordogne. Malgré une augmentation de 47 % du nombre de nouveaux arrivants entre 2007 et 2017, les effectifs se réduisent comme neige au soleil et s’établissent aux alentours de 20 000.
Mais il ne s’agit pas là de la principale préoccupation des chasseurs dont l’assemblée générale de la fédération départementale se tenait samedi matin. Une fois encore, l’accent a été mis sur la sécurité à la chasse. Car avec deux morts dénombrés il y a deux ans, la Dordogne faisait figure de vilain petit canard en la matière, à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine et même nationale. Deux accidents corporels ont été dénombrés cette année, mais c’est encore trop. D’où les demi-journées de formation à la sécurité proposées l’été et l’automne dernier, sur l’ensemble du territoire et qui reprendront au printemps. « Les directeurs de battue et présidents d’associations ont encore du mal à se faire entendre des anciens », justifie Michel Amblard, le président départemental de la fédération des chasseurs. « Voilà pourquoi nous faisons ces formations par équipe de battue. Cela permet de revoir les règles de sécurité et de manipulation des armes. On leur explique comment la toucher avec précaution, et la première d’entre elle est de la désarmer ».
L’autre sujet majeur des chasseurs reste la prolifération des sangliers. 12 600 ont été prélevés cette année contre 10 000 l’an dernier, soit près de 2 500 supplémentaires. « Ce n’est pas encore suffisant», signale Michel Amblard, qui fait le forcing pour que la saison puisse être prolongée jusqu’à la fin du mois de mars et plus février et qui va en référer au ministère. « Au besoin, il faudrait même pouvoir faire de l’approche et de l’affût en avril et mai ». Les battues étant quant à elles permises sur autorisation au mois de juin.
Pour ce qui est des zones péri-urbaines où la chasse est impossible malgré la prolifération des sangliers, l’Etat, via ses lieutenants de louveterie, devrait disposer des pièges. Quoiqu’il en soit, l’un des grands chantiers de cette année pour les chasseurs sera de tenter de faire diminuer les populations de sangliers. Autre projet, mais en faveur du petit gibier, celui de réintroduire peu à peu la perdrix royale.