Fil info
18:50RT : Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
18:49RT : Le 20/9/17 était arrêté à la préfecture de , il faisait son métier de en filmant… https://t.co/ze1YoNyWTG
18:49RT : A la préfecture de , en Creuse , l’an dernier à la même date, lors de l’occupation par les… https://t.co/sEDGkus9oh
18:49RT : Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
18:12Indre : Une nouvelle association pour les acharnés du jeu -> https://t.co/JaOpdOPM4A
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL

Les motards en colère contre la vitesse à 80 km/h

Près de 200 motards ont participé hier à Périgueux à un rassemblement de la FFMC 24 pour dénoncer la baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Les motards estiment que cela est une solution à rien.

Edouard Philippe rebaptisé en premier sinistre, jugé et brûlé comme un vulgaire Pétassou de carnaval en une trentaine de seconds à peine, etc. Remontés à bloc contre l’annonce de l’abaissement de la vitesse à 80 km/h, les motards en colère ont voulu marquer les esprits hier après-midi à Périgueux au cours d’un second rassemblement en quinze jours. Rassemblement qui a réuni environ 200 motards con-tre 300 à 500, selon les sources, le 31 mars dernier.
En quinze jours, l’argumentaire n’a guère eu le temps d’évoluer et c’est davanntage sur la forme que sur le fond que la colère s’est exprimée. On l’a vu, Edouard Philippe, l’homme qui a annoncé cette mesure qui doit entrer en vigueur en juillet prochain, est dans la ligne de mire des motards. Mais ce n’est pas le seul puisque Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a lui aussi, eu droit à son quart d’heure de gloire symbolique quand les motards ont déposé une couronne mortuaire en l’honneur de celui qui a voulu leur imposer un contrôle technique pour leurs motos.
S’ils avaient eu gain de cause sur ce dernier point, en revanche pas sûr du tout qu’ils l’obtiennent sur la question de l’abaissement de la vitesse sur les routes secondaires. Car le gouvernement soutient mordicus cette mesure avancée pour faire baisser le nombre de tués sur les routes. Des « foutaises» pour la fédération française des motards en colère Dordogne qui dénonce une mesure « décidée sans concertation. Ce gouvernement ment sans arrêt », affirme Daniel Julliot, le trésorier de la FFMC 24. Il estime en effet que les statistiques de l’accidentologie sont erronées. « Trop souvent, la vitesse est mise en cause, alors qu’il faudrait prendre les accidents mortels au cas par cas ». Les motards en colère balayent également d’un revers de main tous les arguements avancés par le gouvernement pour justifier sa mesure. « Combiné aux radars, c’est juste du racket organisé. A 80 km/h, tout le monde va se faire prendre. Ce gouvernement est gratiné. Il met en place un système affligeant ». Déterminée à se faire entendre, la FFMC 24 n’exclut pas d’organiser de nouveaux rassemblements prochainement.

Manifestation des motards en colère 15 04 18

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.