Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

La fonction publique dans la rue

Trois rassemblements sont prévus à Bergerac, Sarlat et Périgueux mardi prochain à l’occasion de la journée de mobilisation pour la défense des services publics.
Mardi prochain sera la troisième journée de mobilisation et de grève dans la Fonction publique. La dernière, le 22 mars, avait réuni 6 à 7 000 personnes dans les rues de Dordogne, qu’ils soient salariés du privés, agents du public, ou encore retraités et privés d’emploi.
Objectif poursuivi à travers cette nouvelle journée d’action : défendre un véritable service public face à un gouvernement qui souhaite réduire le périmètre de l’action publique avec la perspective d’abandon et de privatisation de missions publiques, le tout accompagné d’un plan social massif de 120 000 suppressions d’emplois.
Face à cela, les organisations syndicales, dont la CGT en tête, en appelle à la convergence des luttes en faveur d’un financement nécessaire pour assurer le fonctionnement du servic public avec des agents sous statut, un système solidaire basé sur le principe du « chacun contribue selon ses moyens et reçoit selon ses besoins », mais également un mécanisme permettant l’accès au service de façon identique à tous les usagers quel qu’ils soient et où qu’ils soient, réduisant les inégalités sociales et territoriales.
En Dordogne, deux rassemblements unitaires (CGT, CFDT, Solidaires, FO, Unsa, CFE-CGC, FAFPT, CFTC et FSU) sont prévus. Le premier aura lieu à Périgueux à 10 h 30. Le rendez-vous est fixé devant la préfecture. Le second rendez-vous est prévu à Bergerac à 17 h  devant le palais de justice.
De son côté, le collectif de lutte du Sarladais organise une manifestation à Sarlat place de la Poste à 17 h 30, suivie d’une assemblée générale au Colombier. Le collectif rappelle en effet que dans le Sarladais, « comme sur l’ensemble des territoires, les services publics subissent de plein fouet les politiques d’austérité budgétaire avec pour conséquence leur incapacité d’assurer correctement leurs missions et répondre aux besoins sociaux de la population ». Et d’en énumérer les effets directs sur le quotidien des Sarladais : « démantèlement de notre hôpital de proximité et la diminution de l’offre de soins publics, fermeture de classes, baisse des dotations aux communes, chômage croissant et précarité des emplois ».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.