Fil info
15:17Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ
07:36 Insupportable des atrocités sur les animaux 😞
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE

Séance de calinothérapie au parti socialiste avant la renaissance

Le premier secrétaire national du parti socialiste Olivier Faure était en Dordogne mercredi soir pour rencon-trer les militants et lancer l’opération renaissance du parti. Un sacré challenge.
« Notre mort programmée est une illusion. Vous le verrez aux prochaines élections locales ». Dire, répéter, comme pour mieux s’en convaincre. Affirmer qu’au parti socialiste on nage dans le bonheur serait mentir. Ce serait même plutôt l’inverse, tant les soubressauts de la déculottée historique de 2017 se font encore sentir très fort. Reste que pour le premier d’entre eux, Olivier Faure, qui était en Dordogne mercredi soir, l’heure n’est plus à se lamenter sur son sort mais à tenter d’imiter le phœnix, animal pourtant imaginaire. Il est venu en Dordogne pour répéter le même message, le PS n’est pas là pour se mettre en marche, mais en mode renaissance. Pour ce faire, le premier secrétaire national n’a rien trouvé de mieux que de se remettre à labourer le terrain. « Tout ne se passe pas entre deux ou trois arrondissements de Paris », insiste-t-il. Persuadé que la renaissance viendra du terrain, et donc des électeurs, il a entrepris de recenser ce que la gauche fait de mieux sur les territoires, comme par exemple la volonté d’expérimenter le revenu de base sur treize départements. « Quand on a des élus locaux implantés, avec des politiques identifiées, les électeurs continuent à nous faire confiance », affirme Olivier Faure qui fustige au passage un gouvernement et des parlementaires en marche « coincés entre les sondages et Bercy » ou  encore un Emmanuel Macron qui ne connaît que de la France le triangle entre Paris, Amiens et Le Touquet.
Bref, le maître mot au PS, c’est la proximité. C’est ce qui est mis en avant pour fustiger la réforme du ferroviaire qui risque de faire disparaître les petites lignes sur l’autel de la rentabilité, ou encore la non revalorisation des pensions de retraites agricoles. Tout est bon pour taper sur Macron et consort, car derrière, le PS lutte pour ne pas disparaître, persuadé d’être « le centre de gravité de la gauche. Quand il disparaît, c’est toute la gauche qui disparaît », menace Olivier Faure, qui insiste : « il faut un grand parti de gauche pour faire la jonction entre la gauche de la gauche et le centre gauche. Un parti de gauche réaliste ». Un parti pourtant rejeté par l’électorat pas plus tard que l’an dernier, mais qu’importe. Nouvelle menace :
« si on disparaissait, ce serait très grave pour la gauche et pour la démocratie ».
Afin de parfaire l’effort de reconstruction, les militants et les sympathisants socialistes sont invités à se prononcer sur les grands thèmes du parti à compter de l’automne prochain. Pour ce faire un site internet dédié est en passe d’être créé : www.laruchesocialiste.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.