Fil info
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI

« Y-a-t-il encore de la place pour la culture à Périgueux ?

Périgueux

Alors que Catherine Depin, professeure d’arts plastiques à la Visitation, va partir à la retraite à la fin du mois, la mairie vient d’annoncer que son poste ne serait pas remplacé. Une décision que déplorent les élèves. Parmi ces élèves Dany Yssorche qui dénonce la situation, « on croit savoir que quelques heures vont être redistribuées, mais de toute façon, cela constitue une perte globale de l’offre de cours d’éducation et de pratiques artistiques alors qu’il y a une forte demande et que chaque année à la rentrée, des personnes ne peuvent être accueillies car le nombre d’élèves par classe est limité. Nous avions d’ailleurs il y a quelques années demandé à ce qu’il y ait davantage d’heures de cours. On se demande donc si la municipalité estime qu’elle en fait déjà trop pour la culture et les loisirs des Périgourdins et s’il y a encore de la place pour cela à Périgueux ».

Les élèves concernés par la disparition de ces heures de cours ont lancé une pétition adressée au maire qui a recueilli 36 signatures, et ont été reçus deux fois à la mairie, mais les réponses faites « ne répondent absolument pas aux questions posées sur l’offre de la part de la municipalité et sur le nombre d’heures qui est déjà insuffisant. Il s’agit là d’un véritable choix politique concernant le développement de la culture, l’éducation et les loisirs des Périgourdins », estime Dany Yssorche, qui ajoute, « il serait même question de faire une sélection géographique, ceux n’étant pas de Périgueux, qui paient déjà plus cher, ne pourraient plus avoir accès aux cours ».

Les élèves ont d’ailleurs interpellé la mairie jeudi dernier lors d’un vernissage afin que des « propositions sérieuses soient mises en place ». Des arguments contre lesquels l’adjointe à la culture Elisabeth Dartencet se défend bec et ongles. « Il y a des gens qui n’osent plus s’inscrire certes, mais nous avons un souci, c’est que nous avons des élèves qui adorent leurs professeurs et sont là depuis 20 ans ou plus, ce qui empêche le renouvellement, donc il va falloir trouver une solution de créer ce renouvellement. La sagesse voudrait peut-être que l’on indique dans le règlement intérieur qu’au bout d’un certain nombre d’années on se dirige vers le monde associatif et la solution d’une sélection géographique ne sera retenue qu’en dernier recours. Nous avons d’autres solutions », se défend-elle. Parmi ces solutions, une redistribution des élèves, « nous avons des cours qui sont parfois fréquentés par trois élèves, nous allons donc les supprimer pour redispatcher ces élèves car en dessous de dix élèves c’est moins viable. Il existe 17 cours différents nous allons donc supprimer un certain nombre d’entre eux ». Mais Élisabeth Dartencet ne nie pas qu’il y aura une perte du nombre d’heures, « à partir du moment où nous supprimons un poste nous ne pouvons pas garder le même nombre d’heures de cours. Nous avons fait ce choix même si nous sommes très attachés à cette école dont je précise qu’elle est financée à100  par la commune ce qui représente environ 100 000  euros même si l’on récupère environ 20 000 euros avec le paiement des cours ».

Solution externalisation

La mairie a donc fait le choix de proposer d’autres solutions aux élèves, « Catherine Depin avait plutôt des élèves adultes qui pourraient se tourner vers des associations comme l’UTL, Arts 24 ou la Société des Beaux-Arts qui dispensent des cours. Nous pensons également proposer des ateliers et des stages qui seraient dispensés à la Visitation mais assurés par une  artiste qui aurait le statut de micro entrepreneur. Pour les plus jeunes Mme Fontaliran ferait des ateliers au MAAP ».