Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

La guerre à l’ambroisie est lancée

Environnement

La préfète de la Dordogne vient de signer un arrêté préfectoral de lutte contre les ambroisies. La Dordogne devient le second département de Nouvelle-Aquitaine a prendre ce type d’arrêté. Objectif, tenter de juguler la progression de cette plante particulièrement invasive et allergisante.

Urticaire, eczéma, toux, trachéite, conjonctivite, rhinite, autant de symptômes allergiques que l’on doit aux pollens d’ambroisie qui sévissent aux mois de juillet et août. Pour tenter de guérir le mal à la racine, la préfecture vient de signer un arrêté de lutte contre les ambroisies pour obliger les agriculteurs et propriétaires de terrains à les nettoyer avant la floraison.
La Dordogne a décidé de prendre le problème de la prolifération de l’ambroisie à bras-le-corps, en signant récemment un arrêté contre cette plante invasive et allergisante. Il s’agit du second département de Nouvelle-Aquitaine et le 29e en France à prendre ce type d’arrêté contre cette plante tout droit venue d’Amérique du Nord et vraissemblablement arrivée en France vers 1870 dans un lot de semences fourragères. L’ambroisie prolifère surtout dans le Nord-Ouest du département, à la frontière avec la Charente, mais également dans la Vallée de la Dordogne jusque vers Saint-Cyprien.
Si une telle mesure a été prise, c’est pour éviter de se retrouver dans la situation de la Région Rhône-Alpes où les maladies et arrêts maladie dûs aux pollens de l’ambroisie font exploser le compteur de la Sécurité sociale : 22 millions d’euros en 2016 contre 12 millions d’euros en 2012.
« Le premier enjeu de cet arrêté est un enjeu de santé publique », explique la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L’autre enjeu est d’ordre agricole, car particulièrement invasive, l’ambroisie peut ruiner des récoltes entières. Ce à quoi s’ajoute le côté résistant de la plante, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes pour la traiter. Chaque pied produit 7 à 20 000 graines. Des graines qui peuvent résister plus de dix ans dans le sol. « Il faut lutter contre l’ambroisie le plus en amont possible », insiste la préfète dont l’arrêté signé cette semaine a pour double vocation de créer une obligation de destruction de la plante pour les agriculteurs et propriétaires de terrains et de créer un réseau d’alerte s’appuyant notamment sur les communes et les intercommunalités.
« Nous effectuons déjà un travail de sensibilisation auprès des allergologues et des médecins généralistes par rapport aux dégâts que peut causer la plante », explique Monique Janicot, directrice de la délégation Dordogne de l’ARS, qui précise que l’administration va financer la formation des futurs référents territoriaux ambroisie. L’arrêté préfectoral permet de couvrir l’ensemble du département et donc les maires, mais il n’est pas une première en soi en Dordogne puisque dès l’an dernier, Hervé de Vilmorin, le maire de Verteillac avait été contraint d’en prendre un à l’échelle de sa commune, après que des administrés lui aient fait part de la présence d’ambroisie dans le champ d’un voisin. « Ce champ était prêt à fleurir. L’arrêté a permis de persuader ce propriétaire d’agir pour nettoyer son champ et il a broyé la plante. De toute façon, soit il le faisait lui-même, soit la commune s’en chargeait et l’intervention était à sa charge ». D’autres communes comme Coutures, ou Cherval avaient suivi cet exemple pour les mêmes raisons. « Ce secteur est très touché. C’est un véritable fléau », déplore Didier Bazinet, maire de Coutures et président de l’intercommunalité.
Si le Verteillacois est particulièrement impacté par la prolifération de l’ambroisie, c’est pour partie dû à la nature de ses cultures : le tournesol, qui en est un cousin, est particulièrement visé. La solution idéale passerait évidemment par la végétalisation des terrains par des plantes non allergisantes telles que le trèfle ou la luzerne mais ce n’est pas toujours possible pour les exploitants agricoles. L’agriculture n’est pas le seul secteur qui doit prendre garde à ne pas faire proliférer l’ambroisie puisque sont également visés les travaux, mais également le fauchage des bords de route. Le combat contre l’ambroisie est lancé, mais il risque bien d’être long. Très long.

Ewen Cousin