Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

Une première en France

Culture

Ouverte depuis le 30 avril, la gare Robert Doisneau de Carlux a déjà enregistré un millier de visiteurs. Il faut dire que l’ancienne gare, rachetée à un Ecossais en 2011 par la communauté de communes du Carluxais-Terre de Fénelon a subi d’importants travaux de réhabilitation (1,5 million d’euros d’investissement) pour en faire un petit joyau en hommage à l’artiste.

Ce grand photographe mondialement connu qui venait souvent en vacances dans la région pour y faire du canoë sur la Dordogne,  avait en 1937 immortalisé la gare en prenant une photo dans laquelle on peut apercevoir sa femme Pierrette et trois de ses amis.
Cette photo était certes connue « mais c’est en la découvrant lors de l’exposition Doisneau  à l’inauguration du PIP aux Eyzies que le déclic a eu lieu »,  se souvient le président de l’actuelle communauté de communes du Pays de Fénelon, Patrick Bonnefon. Si en 2011 la volonté initiale des élus était que cette ancienne gare devienne le siège de la communauté de communes, l’idée a été abandonnée par la suite « pour en faire un lieu d’information et pour valoriser l’art contemporain ». En 2015 un rendez-vous a été pris à Montrouge avec les filles de Robert Doisneau,  Annette et Francine et ce par l’intermédiaire de François Hirissou  cousin de la famille du photographe et ami de Patrick Bonnefon et de Vincent Flaquière, maire de Simeyrols ancien président (avant la fusion avec Salignac) de la ommunauté de communes et actuel vice- président de la communauté de communes du Pays de Fénelon. Emilie Loubriat chef de projet tourisme qui était du voyage raconte « elles nous ont ouvert leur  coffre-fort, il y avait 450 000 négatifs de leur père,  et sur les 150 clichés qui nous intéressaient, nous en avons gardé une cinquantaine qui sont en exposition permanente dans les deux galeries qui lui sont consacrées ». Ainsi au rez-de-chaussée, on peut admirer les vacances de Robert Doisneau en Dordogne et dans le Lot pour ses premiers congés payés en 1937, des photos en canoë, des vues sur La Roque-Gageac, le château de la Treyne, le bac de Cieurac, le Rocher de Pinsac, des photos de camping… ou encore bien sûr, la fameuse gare de Carlux qui a vu passer son dernier train en 1980 (la gare avait fermé en 1978).  Dans cette 1re galerie on peut également visionner un film réalisé par les filles du photographe et découvrir la revue d’art Le Point  dans laquelle 200 photos de Doisneau ont été publiées de 1945 à 1962.
La  seconde galerie située au 1er étage, sur la thématique « Tranches de vie » laisse découvrir des photos de personnages de l’époque comme Jean Rougié le patron  des Foies Gras, ou encore le marché de Sarlat en 1964, le stade de rugby de Terrasson, le marché aux truffes de Souillac et bien d’autres clichés de l’époque. Un espace pédagogique y est également aménagé où  le laboratoire argentique de Montrouge est reconstitué façon numérique.
« Photographier c’est arrêter un moment qui m’enchante » R. Doisneau
Ce sont les sociétés Anagram et Picto, deux co-traitants de la Société toulousaine CD Design,  qui ont été retenues pour la partie impression, multimédia et mobilier. Et le résultat est particulièrement réussi sur l’ensemble de cette ancienne gare vouée à la ruine et qui était squattée, taguée. Une 3e galerie est amenée à accueillir des expositions temporaires (actuellement il y a une expo réalisée par les enfants du centre de loisirs de Saint-Geniès avec les résidents de l’EHPAD de Salignac), et déjà plusieurs expositions sont programmées comme celle du photographe Arnaud Maitrepierre qui présentera « Chemin de traverse » sur le thème des gares et des trains à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 24 août. Une expo sur le Japon est programmée en septembre. Une salle de réunion au 2e étage est proposée à la location pour des séminaires. Quant à la partie centrale  au rez-de-chaussée  de la gare, elle comprend l’accueil de l’office du tourisme (anciennement au niveau du Pont de Rouffillac), une boutique, un photomaton noir et blanc qui permet aux visiteurs de repartir avec un souvenir personnalisé. Et depuis le 15 juin est ouvert le café de la gare (mis en gérance) pour accueillir les visiteurs,  qu’ils viennent de la piste cyclable (réalisée sur l’ancienne emprise SNCF) ou par voie routière.
Pratique : la gare Robert Doisneau est située sur la RD 703 entre Sarlat et Souillac, elle est ouverte actuellement du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h du mardi au vendredi, le samedi de 11 h à 13 h et de 14 h à 18 h, le dimanche de 14 h à 18 h, fermée le lundi. En pleine saison elle est ouverte non-stop tous les jours. L’accès est gratuit accueil 05 53 59 10 70. tourisme@paysdefenelon.fr. La gare sera inaugurée à l’occasion des journées du patrimoine le 15 septembre en présence des deux filles de Robert  Doisneau. Il s’agit de la première exposition permanente de Doisneau en France.

Patrick Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.