Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Une première en France

Culture

Ouverte depuis le 30 avril, la gare Robert Doisneau de Carlux a déjà enregistré un millier de visiteurs. Il faut dire que l’ancienne gare, rachetée à un Ecossais en 2011 par la communauté de communes du Carluxais-Terre de Fénelon a subi d’importants travaux de réhabilitation (1,5 million d’euros d’investissement) pour en faire un petit joyau en hommage à l’artiste.

Ce grand photographe mondialement connu qui venait souvent en vacances dans la région pour y faire du canoë sur la Dordogne,  avait en 1937 immortalisé la gare en prenant une photo dans laquelle on peut apercevoir sa femme Pierrette et trois de ses amis.
Cette photo était certes connue « mais c’est en la découvrant lors de l’exposition Doisneau  à l’inauguration du PIP aux Eyzies que le déclic a eu lieu »,  se souvient le président de l’actuelle communauté de communes du Pays de Fénelon, Patrick Bonnefon. Si en 2011 la volonté initiale des élus était que cette ancienne gare devienne le siège de la communauté de communes, l’idée a été abandonnée par la suite « pour en faire un lieu d’information et pour valoriser l’art contemporain ». En 2015 un rendez-vous a été pris à Montrouge avec les filles de Robert Doisneau,  Annette et Francine et ce par l’intermédiaire de François Hirissou  cousin de la famille du photographe et ami de Patrick Bonnefon et de Vincent Flaquière, maire de Simeyrols ancien président (avant la fusion avec Salignac) de la ommunauté de communes et actuel vice- président de la communauté de communes du Pays de Fénelon. Emilie Loubriat chef de projet tourisme qui était du voyage raconte « elles nous ont ouvert leur  coffre-fort, il y avait 450 000 négatifs de leur père,  et sur les 150 clichés qui nous intéressaient, nous en avons gardé une cinquantaine qui sont en exposition permanente dans les deux galeries qui lui sont consacrées ». Ainsi au rez-de-chaussée, on peut admirer les vacances de Robert Doisneau en Dordogne et dans le Lot pour ses premiers congés payés en 1937, des photos en canoë, des vues sur La Roque-Gageac, le château de la Treyne, le bac de Cieurac, le Rocher de Pinsac, des photos de camping… ou encore bien sûr, la fameuse gare de Carlux qui a vu passer son dernier train en 1980 (la gare avait fermé en 1978).  Dans cette 1re galerie on peut également visionner un film réalisé par les filles du photographe et découvrir la revue d’art Le Point  dans laquelle 200 photos de Doisneau ont été publiées de 1945 à 1962.
La  seconde galerie située au 1er étage, sur la thématique « Tranches de vie » laisse découvrir des photos de personnages de l’époque comme Jean Rougié le patron  des Foies Gras, ou encore le marché de Sarlat en 1964, le stade de rugby de Terrasson, le marché aux truffes de Souillac et bien d’autres clichés de l’époque. Un espace pédagogique y est également aménagé où  le laboratoire argentique de Montrouge est reconstitué façon numérique.
« Photographier c’est arrêter un moment qui m’enchante » R. Doisneau
Ce sont les sociétés Anagram et Picto, deux co-traitants de la Société toulousaine CD Design,  qui ont été retenues pour la partie impression, multimédia et mobilier. Et le résultat est particulièrement réussi sur l’ensemble de cette ancienne gare vouée à la ruine et qui était squattée, taguée. Une 3e galerie est amenée à accueillir des expositions temporaires (actuellement il y a une expo réalisée par les enfants du centre de loisirs de Saint-Geniès avec les résidents de l’EHPAD de Salignac), et déjà plusieurs expositions sont programmées comme celle du photographe Arnaud Maitrepierre qui présentera « Chemin de traverse » sur le thème des gares et des trains à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 24 août. Une expo sur le Japon est programmée en septembre. Une salle de réunion au 2e étage est proposée à la location pour des séminaires. Quant à la partie centrale  au rez-de-chaussée  de la gare, elle comprend l’accueil de l’office du tourisme (anciennement au niveau du Pont de Rouffillac), une boutique, un photomaton noir et blanc qui permet aux visiteurs de repartir avec un souvenir personnalisé. Et depuis le 15 juin est ouvert le café de la gare (mis en gérance) pour accueillir les visiteurs,  qu’ils viennent de la piste cyclable (réalisée sur l’ancienne emprise SNCF) ou par voie routière.
Pratique : la gare Robert Doisneau est située sur la RD 703 entre Sarlat et Souillac, elle est ouverte actuellement du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h du mardi au vendredi, le samedi de 11 h à 13 h et de 14 h à 18 h, le dimanche de 14 h à 18 h, fermée le lundi. En pleine saison elle est ouverte non-stop tous les jours. L’accès est gratuit accueil 05 53 59 10 70. tourisme@paysdefenelon.fr. La gare sera inaugurée à l’occasion des journées du patrimoine le 15 septembre en présence des deux filles de Robert  Doisneau. Il s’agit de la première exposition permanente de Doisneau en France.

Patrick Pautiers