Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.

Des baignades sous surveillance

Durant tout l’été, l’Agence régionale de santé a procédé à des prélèvements pour surveiller la qualité des eaux de baignade en Dordogne. Entre les rivières, les plans d’eau aménagés ou les étangs, ce sont au total une quarantaine de sites qui sont concernés en Dordogne. Globalement, la qualité est plutôt bonne.

Boutons, démangeaisons, voire troubles plus graves, se baigner en rivière, dans un lac ou un étang n’est pas sans risques pour la santé. Par chance, ce type de désagrément est relativement rare et pour les éviter, l’Agence régionale de santé (ARS) procède régulièrement à des contrôles de la qualité des eaux.
Lorsque le mercure grimpe durant l’été, les eaux de la Dordogne, de l’Isle ou de la Dronne, tout comme les étangs et autres plans d’eau, sont particulièrement prisés des touristes et des Périgordins. Ce que les baigneurs ne savent pas toujours, c’est qu’on veille sur eux en amont et durant l’été pour ne leur faire courir aucun risque sanitaire.
A la manœuvre, on retrouve les agents de l’ARS qui a recencé une quarantaine de sites de baignade en Dordogne, environ la moitié en rivière et l’autre moitié en eaux closes, comme les étangs ou sites aménagés comme les bases de loisirs. Entre le mois de juin et la fin du mois d’août, chaque site fait l’objet de quatre prélèvements qui sont ensuite envoyés au laboratoire d’analyse départemental pour expertise. Est recherchée la présence de matières fécales dans l’eau, qu’elle soit animale ou humaine, via des germes de streptocoques et Escherichia coli qui disposent de seuils à ne pas dépasser, sous peine de mesures visant à interdire la baignade. Facile quand le site est bien identifié et aménagé, beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’une plage plus ou moins sauvage où seul s’applique le pouvoir de police du maire.
Ce sont ces prélèvements qui permettent en fin de saison, et combinés aux résultats des trois années précédentes, de déterminer la qualité de l’eau qui s’établit comme suit : excellent, bon, moyen, suffisant et insuffisant. Un site classé comme insuffisant doit disparaître aux yeux de l’Europe. « En Dordogne, la qualité de l’eau des rivières est classée excellent ou bon. En ce qui concerne les masses d’eau closes où en théorie il n’y a aucune pollution extérieure, c’est souvent classé excellent », explique Emmanuel Rolland, ingénieur d’études à l’ARS au sein du service santé environnement.
Un seul point noir est véritablement indentifié. Il s’agit de la plage de Limeuil, au confluent de la Vézère et de la Dordogne, qui subit les rejets directs en amont et ceux de la station d’épuration du Bugue. « Le site est classé provisoirement en suivi avec travaux d’amélioration », précise Emmanuel Rolland. Des travaux qui consisteront notamment à l’amélioration de la station d’épuration.
Un autre point fait l’objet d’une surveillance plus particulière, l’étang de Rouffiac à Angoisse, régulièrement victime de pollution aux cyanobactéries, ce qui entraîne sa fermeture à la baignade ou tout du moins une interdiction pour les moins de 6 ans. Etonnamment, il n’existe aucune norme en ce qui concerne les cyanobactéries. Il n’y a que de simples recommandations, suivies à la lettre pour éviter des désagréments aux baigneurs.
« Mais en général si l’on voit de la mousse affleurer et l’eau virer au vert, cela donne peu envie d’y plonger », glisse l’ingénieur de l’ARS, qui rappelle que le risque numéro un concernant la baignade est celui de noyade. Notamment en rivière où il existe peu d’endroits surveillés et où les courants peuvent être particulièrement forts.
Quant à la qualité des eaux de baignade, l’ensemble des résultats des analyses est consultable sur le site internet du ministère de la Santé.

Gare à la leptospirose
La leptospirose ou maladie du rat, est un risque inhérent à la pratique de loisirs nautique dans le milieu naturel. Sa présence dans l’eau étant particulièrement ardue à détecter, l’ARS a donc édité une plaquette à destination des loueurs de canöe et des clubs sportifs pour les informer des risques encourus. Les professionnels de santé sont également sensibilisés pour détecter les symptômes de cette maladie qui peut aussi toucher les pêcheurs.