Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Un outil pour aider les élus à revitaliser leurs territoires

Le conseil départemental de la Dordogne et l’établissement public foncier de Nouvelle-Aquitaine ont signé mercredi une convention de partenariat qui vise à la revitalisation des bourgs par la gestion du bâti et des friches.

Rendre de nouveau un cœur de bourg attractif en y développant commerces et logements, voire les deux en même temps, avec si possible des prix attractifs et tout en luttant contre les friches, telle est la tâche à laquelle s’atèlent de nombreux élus, en dépit de son caractère particulièrement chronophage.
Désormais, ils vont pouvoir bénéficier d’un sérieux coup de main grâce à la convention signée entre le conseil départemental de la Dordogne  et l’établissement public foncier (EPF) de Nouvelle-Aquitaine. Le rôle de ce dernier est en effet d’apporter aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics, une ingénierie d’appui à l’action foncière et à la sécurisation des portages des biens fonciers et immobiliers, au moyen d’une organisation technique, juridique et financière adaptée. En d’autres termes, communes et intercommunalités du département peuvent déléguer à l’EPF leurs opérations immobilières sans en assumer le coût.
L’EPF, qui n’est pas un aménageur, est en effet habilité à réaliser des acquisitions foncières et des opérations immobilières et foncières de nature à faciliter l’aménagement ultérieur des terrains par les collectivités ou les opérateurs qu’elles auront désignés. Il peut également procéder à la réalisation des études et travaux nécessaires à l’accomplissement de ses missions.
Parmi les interventions qui seront prioritaires pour l’EPF figurent notamment les opérations visant à améliorer le traitement des entrées de ville, pour veiller à l’optimisation de l’utilisation du foncier tant résidentiel que commercial, mais également les opérations de renouvellement urbain, celles visant à la protection des espaces naturels sensibles, celles qui permettent de reconvertir des friches, etc.
A ce jour, sept collectivités périgordines ont déjà fait le choix de faire confiance à l’EPF, Faux pour la revitalisation du centre-bourg, Saint-Laurent-des-Vignes pour la densification du bourg, Saint-Geniès pour l’acquisition de la gare et la création de deux logements, Chancelade pour l’acquisition et la réhabilitation d’un hôtel et de plusieurs bâtiments vétustes, Manzac-sur-Vern pour l’acquisition et la réhabilitation d’une ancienne épicerie, Limeuil pour la transformation d’une ancienne boulangerie en multiple rural, agence postale et plusieurs logemements, et Belvès pour un opération de revitalisation du centre-bourg.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.