Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Les acteurs de la sécurité à la rencontre des citoyens

Société

Du 10 au 13 octobre auront lieu en Dordogne les sixièmes Rencontres de la sécurité.
Une opération importante pour les services de l’état pour qui il s’agit « de maintenir et de renforcer les liens, les échanges et le dialogue entre les citoyens et les services de sécurité qu’ils soient publiques ou civils », explique Magali Caumon directrice de cabinet de la préfète. Ces journées se veulent aussi une opération séduction pour attirer les jeunes vers ces métiers où le volontariat chez les sapeurs-pompiers notamment. Au-delà de ces aspects, ces journées permettent également d’aller à la rencontre des jeunes pour les sensibiliser sur les conduites addictives ou les gestes qui sauvent, de sensibiliser les adultes sur les bons gestes à avoir contre les cambriolages et les infractions quotidiennes. Dans chaque département les préfets avaient en charge de décliner ces rencontres en fonction de leurs priorités. Sans surprises en Dordogne, les thèmes retenus sont la sécurité au quotidien, la sécurité routière et l’encouragement au volontariat et la sensibilisation aux gestes qui sauvent. « Ce premier thème s’inscrit dans la politique de sécurité au quotidien lancée fin 2017 par Gérard Collomb qui part du constat qu’il faut retisser des liens entre police et citoyens et dégager du temps aux forces de l’ordre en supprimant les tâches indues afin de renforcer leur présence sur le terrain mais aussi de co-produire de la sécurité avec les citoyens en présentant des dispositifs tels que les conventions de participation citoyennes ». Cinq protocoles seront d’ailleurs signés durant ces journées dont trois à Sarlat, un à Sigoulès et un à  Mareuil et un autre devrait l’être à Coulounieix-Chamiers portant ce nombre de conventions à 29 dans le département. Nouveauté à Montpon, où sera signée la première convention locale de sécurité au centre commercial entre la gendarmerie nationale et les agences de sécurité privées. Enfin à Agonac, une  réunion sur la prévention des atteintes aux personnes et aux biens est organisée samedi de 15 h à 17 h à la salle des fêtes. Concernant la sécurité routière, le bilan provisoire de 2018 est mitigé, « d’un côté nous avons une baisse de 20 % du nombre d’accidents et de blessés mais nous avons aussi une hausse de 20 % de décès », explique Magali Caumon. Des actions grand public sont donc organisées avec le « Rallye seniors » qui aura lieu jeudi et vendredi et auquel il est encore possible de s’inscrire (durée une demi-journée renseignements au 05 53 02 24 24) et lors duquel il est proposé aux seniors (plus de 65 ans) de réviser leur code de la route et de tester des simulateurs de conduite leur permettant d’évaluer leurs réflexes, d’avoir une sensibilisation sur l’usage de certains médicaments etc... Une autre action similaire sera organisée pour les agents de l’état afin de sensibiliser notamment aux risques sur les trajets domicile-travail et les jeunes ne seront pas en reste puisque la Sécurité routière se rendra au collège de La Coquille à la MFR de Thiviers et au lycée Albert-Claveille. Dernier volet celui de l’engagement citoyen, du volontariat et des gestes qui sauvent avec des journées caserne ouverte au centre de secours de Nontron samedi 13 de 8 h à 12 h et jeudi 18 de 20 h à 23  h. Une journée Défense et citoyenneté est organisée en direction des jeunes au CNEFG demain et jeudi aura lieu la signature au collège Eugène-Leroy de Bergerac d’une convention « cadets de la sécurité civile » qui permettra à des collégiens de suivre leurs premières formations et sensibilisations. Enfin de nombreuses initiations aux gestes qui sauvent auront lieu en partenariat avec La protection civile 24, qui tiendra un stand demain et samedi de 14 h à 18 h dans la galerie marchande de la Feuilleraie, la Croix-Rouge Dordogne qui fera de même jeudi et vendredi de 10 h à 17 h à l’Hyper U de Boulazac et enfin avec l’école nationale de police qui se rendra  jusqu’à vendredi à l’IUT de Périgueux au lycée Albert Claveille et au lycée Léonard de Vinci.
Philippe Jolivet