Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Un nouvel opus pour Wut B’ees

Musique

Ce groupe formé en 2015 présentera samedi, de 16 h à 18 h à l’espace culturel de la Feuilleraie, son dernier disque enregistré aux studios du Bugue. Sébastien Fottes écrit et compose, et ensuite chacun amène sa partie, et s’investit pour les arrangements. Car Wut B’ees, c’est avant tout des musiciens confirmés, mais surtout une bande d’amis qui prend un plaisir fou à se produire ensemble. Stéphanie Lacour au chant, Christophe de Miras au piano, Alain Merlingeas à la batterie, Laurent Dezon à la basse et Sébastien Flottes à la guitare développent une énergie communicative qui fait de leurs prestations un pur moment d’échanges et de plaisirs partagés. Trois sont intermittents du spectacle, Christophe, Alain et Laurent, et jouent ensemble depuis 15 ans, et on sent cette complicité, qui intègre Sébastien et Stéphanie, dans leurs interprétations.
Ce second album, comme le premier, doit sa jacquette à PaBlo, artiste peintre bien connu sur le département et bien au-delà des frontières départementales, voire nationales, tout comme son père José Corréa qui officie dans la même branche. Ses sonorités sont sun-shine pop, et les compères travaillent dessus depuis un an pour le peaufiner. Ils l’ont présenté au Calebasse café à Périgueux le 21 juin, à l’occasion de la fête de la musique, à leurs fans qui ont pu l’acheter sur place. Les paroles sont en anglais, un choix délibéré de leur auteur, Sébastien, qui confie qu’ainsi, « le sens est d’un accès moins facile. Or je livre ma vie, j’ai des choses à dire, à régler, des preuves d’amour à donner... Chacun ira donc y chercher ce qu’il veut ». Pour autant, le groupe travaille actuellement à l’écriture de chansons en français, que l’on pourra sans doute découvrir dans quelques mois..., du moins, on l’espère. Si Wut B’ees n’a que trois ans, certains de ses musiciens font aussi partie de l’aventure Paryzyane, commencée il y a bien plus longtemps, qui a écumé les salles avec ses rythmes rock qui ne pouvaient laisser les spectateurs assis. Avec Wut B’ees, ils déploient la même énergie, toujours sans énervement,  qui pousse à battre des mains et des pieds, et à se lever pour accompagner la musique. « La seule chose à ne pas susciter, c’est l’indifférence » confient les artistes. Pour la diffusion de leur dernier album, ils bénéficient d’un petit partenariat avec France Bleu pour passer sur le live aquitain, ce qui sera le cas le 11 novembre à 14 h, et le Cd sera disponible à l’espace culturel de la Feuilleraie à Trélissac (où ils seront donc le 10 novembre de 16 h à 18 h pour le présenter et le dédicacer à l’occasion d’un schow case), et chez Marbot à Périgueux.
Isabelle Vitté