Fil info
11:35 a le regret d'annoncer l'annulation de la venue de Surfbort à : "Sans plus d'explications,… https://t.co/kGESJ65HZh
07:41# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/I4E2d5y11R
07:38# # - -Vienne : Revoilà les marchés des producteurs de pays -> https://t.co/Hr92qJE1Y2
07:36# # - -Vienne : Cheminer pour aboutir à un autre regard sur la santé mentale -> https://t.co/nt6WzsDleD
07:34Région : Salon de l'agriculture de Bordeaux, une invitation à «avancer ensemble» -> https://t.co/4AxKXAV2Ax
07:32# # - -Vienne : Valeurs et savoir-faire à transmettre aux plus jeunes -> https://t.co/t9snKoijtX
19:02Châteauroux : Les collégiens s’initient aux élections européennes -> https://t.co/IcRNK6ODV3
19:01Indre : Ils seront au festival Darc cet été -> https://t.co/6VhXbGIlzL
18:46Corrèze : Village éphémère pour service durable -> https://t.co/JI7L2cyQyP
17:35# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/Wxfgs7ZXl1
15:44France : Allegro : anniversaire dans l'allégresse -> https://t.co/1kglhvP5Ce
15:37Le Blanc : Et pourquoi pas une grainothèque à la médiathèque ? -> https://t.co/7afZJWkz4f
15:36France : Allegro : anniversaire dans l'allégresse -> https://t.co/t8T1dFlFYN
15:28La Châtre : Futurs virtuoses sur scène -> https://t.co/3RBxPCh9VO

Le centre départemental de PMA souffle ses 30 bougies

Le centre de procréation médicalement assistée fête ses 30 ans d’existence. 30 ans au cours desquels, avec l’évolution des techniques,
2 430 enfants ont pu naître grâce à une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé.

A l’heure où le débat est relancé sur la PMA pour toutes, il est un anniversaire célébré en toute discrétion, celui des 30 ans d’existence du centre départemental de procréation médicalement assistée, situé depuis son origine, au sein de la polyclinique Francheville. Il y a 40 ans, le 25 juillet 1978, le premier bébé né par fécondation in vitro (FIV), la Britannique Louise Brown, voyait le jour. Il faudra ensuite attendre le 24 février 1982 pour que le premier bébé né par FIV (ou bébé éprouvette) naisse en France, il s’agira d’Amandine.
Une petite révolution dans le monde de la médicine qui intéressera Marc Amouroux, médecin biologiste qui, dès 1984 et avec son confrère le gynécologue Jacques Hourcabie, partira chercher ces techniques non encore enseignées. Dès 1985, ils travailleront sur la première insémination. Puis l’année suivante, sera réalisée la première grossesse par FIV, qui débouchera par la première naissance en Dordoge, en février 1987 : une petite Amandine. « A l’époque, il y avait beaucoup d’obstacles », se souviennent les pionniers qui exercent encore aujourd’hui.
Ce n’est toutefois qu’en 1988 qu’une commission de médecine biologique à la procréation est mise en place et que la Dordogne obtient l’autorisation ministérielle pour son centre de PMA. Au fur et à mesure que les années passent, les techniques évoluent et s’améliorent. « Aujourd’hui, elles sont arrivées à maturité, avec notamment la congélation des ovocites».
Bien que situé au sein de la clinique Francheville et fonctionnant avec des soignants de différentes spécialités, le centre de PMA fonctionne depuis pratiquement le début avec le centre hospitalier de Périgueux et avec une dizaine de praticiens et pas seulement en Dordogne puisqu’ils sont basés à Bergerac, Cahors, Agen, Marmande, Tulle ou encore Brive. Il faut savoir que sur une centaine de centres de PMA en France, il y en a peu sur la région : deux à Bordeaux, un à Bayonne, un à Limoges, un à Pau, et un à Bayonne. Il n’y en a pas entre Toulouse et Périgueux ou entre Périgueux et Clermont-Ferrand. En 30 ans, 2 430 enfants ont pu voir le jour grâce à une FIV effectuée à Périgueux qui, depuis cinq ans, est particulièrement bien placée en tête des classements pour des résultats effectués par l’agence nationale de biomédecine qui encadre l’activité.