Fil info
18:15RT : La journée du 19 mars fait l'objet d'un préavis de grève. Rendez-vous sur l'info-trafic du site transport de la Rég… https://t.co/yYAIuL8GXt
18:15RT : Ian Brossat finalement invité le 4 avril sur France 2. On l'avait dit et redit !
18:13RT : Les chats communistes apprenant que est bien invité sur le 4 avril. https://t.co/ajLzbbD5hq
18:13RT : Le gvrmt a trouvé un fusible bien pratique. Remplacer un prefet incompétent par un autre tout aussi incapable qui n… https://t.co/dEcGBLdzmU
17:55Périgueux : Expliquer aux écoliers l’histoire des Harkis -> https://t.co/3OEFbFKlNT
17:53Chantérac : Restructurer les espaces -> https://t.co/dWxIFFQsK0
17:45RT : NOMINATION : Le vient d'annoncer que le , Didier Lallemand, va remplacer le… https://t.co/KhYusqmTxO
17:43RT : Merci à toutes et tous pour votre mobilisation. https://t.co/MZnKf27vvp
17:43Demain, manifestation à Limoges, à l'appel de plusieurs syndicats. Rassemblement à 10h30 carrefour Tourny.
17:41Le préfet de la région Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement sera le futur préfet de police de Paris. L'annonce a été… https://t.co/Qube5H3DEy
15:42Périgueux : Quand les mots d’enfants deviennent poésie -> https://t.co/Q9d5cEpd8m
13:36Périgueux : De la préhistoire à aujourd’hui -> https://t.co/A8RQGgfebY
11:34France : Grand débat, le PCF formule dix propositions -> https://t.co/xLhTorwYFJ
11:00# # - : A la découverte de notre patrimoine autour de l’étang de La Crouzille -> https://t.co/oRJfKc1mE1
10:58# # - : La fête de la patate un rendez-vous annuel qui plaît -> https://t.co/SPbvPwJ6Zs
10:54# # - : La commune a souhaité la bienvenue aux nouveaux habitants -> https://t.co/q76CXKash4
10:52# # - : Un carnaval haut en couleurs -> https://t.co/LdyWvq8ZVM
10:49# # - Croisille-sur-Briance : Belle réussite du loto des écoles -> https://t.co/tjdrj17hSd
10:46# # - -Bonnet-Briance : L’école a participé à la semaine du jardinage -> https://t.co/zVUlD8mQQo
10:43# # - : Après-midi spectacle le 24 mars -> https://t.co/fkUPLAToKS
10:39# # - -Junien : Météorythmes ouvre sa scène -> https://t.co/XeNZZW0Kec
10:36# # - -Vienne : Un nouveau chapitre pour la «Journée du livre» à Saint-Martin-de-Jussac -> https://t.co/1jMrsty4Aj
10:32# # - : Solidarité : 3 mois de mobilisation qui ont permis d’aider Mathis -> https://t.co/50ArFVBs0f
10:29# # - : Le rugby va continuer sur la commune -> https://t.co/CCqCwQOHiM
10:27# # - : Un séjour à la montagne qui a ravi 48 jeunes -> https://t.co/rcq3hAkvIj
09:28Région : Deux journalistes menacées par un homme armé d'un couteau à Saint-Junien (87) | L'Echo https://t.co/GQvYxkuzTA via
08:30Ville-porte du des , est la première destination de la semaine de 👟👟 Emprunte… https://t.co/Cwj7gI6m1n
21:02 Je n'y suis jamais allé mais je vois des panneaux sur la route d'Eymoutiers au niveau de Aureil oui
20:20# # - -Vienne : Mercredi à Boisseuil, une vie acoustique -> https://t.co/qbQuqqQHg1
20:17# # - : Les 16 logements de la résidence Montmailler rénovés et adaptés -> https://t.co/kNoq6f0e72
20:14# # - : Chantecaille : la ferme bio permacole ouvre son gîte -> https://t.co/DWO7fD2OCe
20:12# # - -Vienne : Les Stylos rouges peinent à mobiliser -> https://t.co/TO8OLkovxP
20:08# # - : Métropole, une déchetterie nouvelle génération -> https://t.co/VIvjZllc0A
20:03# # - -Vienne : Marche pour le climat, 2500 personnes à Limoges -> https://t.co/HW6MsJsI7C
19:58Région : Limoges, nid de la psychogériatrie -> https://t.co/JuKXsWqnTb
19:55Région : Du nouveau dans la formation des conducteurs poids-lourds -> https://t.co/OCOgfCKuyk

Le coup de blues des maires

Méprisés par le président de la République depuis 18 mois, les maires, qui demandent le respect, n’ont plus la foi. A l’heure où va s’ouvrir le grand débat national, ils refusent de servir de caution à l’Etat en s’associant à son organisation. C’est le message qui a été martelé mercredi à l’assemblée générale de l’Union des maires.

Mandat le plus plébiscité et vécu comme ayant le plus de valeur, le mandat de maire n’a plus autant la cote. Près d’un maire sur deux a déjà annoncé son intention de ne pas se représenter en 2020, contre un tiers pour les scrutins précédents. Il faut dire que l’accumulation de mesures combinée au contexte actuel n’incite guère à poursuivre l’engagement. Pourtant, certains continuent à vouloir se battre pour défendre la fonction.
C’est le cas par exemple d’André Laignel, premier vice-président de l’Association des maires de France (AMF) et président du Comité des finances locales, qui était l’invité mercredi de l’assemblée générale de l’Union des maires de la Dordogne. « Les communes sont de plus en plus la variable d’ajustement de l’Etat, que ce soit financièrement ou lorsqu’il y a un problème comme en ce moment avec les gilets jaunes où il tente de refiler la patate chaude aux maires. Mais nous ne sommes pas les sous-traitants de l’Etat », clame celui qui a derrière lui une longue expérience politique et qui craint que la crise sociale actuelle ne se transforme en crise démocratique, voire en crise de la République. « Cela fait déjà 18 mois qu’Emmanuel Macron est au pouvoir. 18 mois de promesses non tenues aux collectivités et 18 mois de mépris à notre égard », glisse André Laignel, qui ne digère pas la stigmatisation des élus locaux de la part du président, de son Premier ministre ou du gouvernement. « On nous a traités de trop dépensiers, d’inefficaces, d’incompétents, de clientélistes, et je passe l’épisode balance ton maire. Le tout en baissant les moyens des territoires et en procédant à une phase de recentralisation financière ». Bref, entre les maires et la présidence de la République, il y a plus que de la friture sur la ligne.
Dernier exemple en date, le grand débat national, voulu et annoncé par Emmanuel Macron pour répondre à la crise des gilets jaunes, mais dont les thèmes sont déjà annoncés par l’Etat. « Nous n’avons aucune raison de nous associer ou de coorganiser ce débat », souligne André Laignel pour qui il s’agit avant tout d’un « enfumage de l’Etat », qui cherche à gagner du temps dans une mauvaise période, en se défaussant sur les maires.
« On essaye de reporter sur les communes le lieu du débat et des désaccords. Si personne n’est d’accord sur les conclusions du débat, cela va retomber sur les maires. Ce débat n’est pas le nôtre car les revendications ne sont pas de notre ressort », résume André Laignel. Pouvoir d’achat, CSG ou encore RIC ne relèvent en effet pas des compétences d’un maire, mais bien de l’Etat. « L’habileté du gouvernement est de faire croire que la réponse est locale, mais ce n’est pas le cas ». Pire encore, alors que les maires sont unanimes pour ne pas devenir les boucs émissaires du grand débat national, selon André Aignel, faute de pouvoir apporter des réponses, l’Etat « se dépêche de poser toutes les questions », tout en précisant qu’il ne sera touché à rien de ce qui a été fait depuis 18 mois et que le cap ne changerait pas.
« Le grand débat national doit être un débat entre l’Etat et les citoyens», insiste André Aignel, qui fustige au passage le dédain et l’absence de vécu du président de la République, qui méprise l’ensemble des corps intermédiaires.
« Tout est dans la gesticulation et l’improvisation ». Seul espoir : « il est là pour cinq ans et les maires sont peut être ce qui reste encore de vivant sur le territoire républicain. Au regard des faits actuels, l’expérience va reprendre de la valeur ».

Une motion pour la séchesse de 2016
L’Union des maires a voté à l’unanimité une motion relative aux modalités de reconnaissance par l’Etat, de l’état de catastrophe naturelle au titre des mouvements de terrain. Dans sa ligne de mire, la sécheresse de l’été 2016, qui avait eu lieu après un mois de janvier particulièrement pluvieux. Près de 160 communes de Dordogne avaient reçu une fin de non-recevoir à leur demande de classement en état de ca-tastrophe naturelle, eu égard à des critères de Météo France. Pour l’Union des maires, l’Etat doit fixer clairement les critères de reconnaissance, qu’ils tiennent compte du réchauffement climatique et que l’Etat étudie précisément chaque demande de classement et non plus une zone géographique.