Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Grand débat national : pour l’Adecr, il faut débattre

Alors qu’André Laignel, le premier vice-président de l’AMF invite les maires à ne pas prendre part au grand débat national, Vianney Le Vacon, le président de l’Adecr, invite au contraire à ouvrir grand le débat.
Selon le président de l’Adecr en effet, « pour sortir de la crise ouverte par le mouvement des gilets jaunes, notre pays a besoin d’un grand débat national avec à l’issue des décisions prises conformes et respectueuses de la volonté exprimée par les citoyens. En ce sens, je ne partage absolument pas l’idée développée par André Laignel à Périgueux ».
Au contraire, estime Vianney Le Vacon, « il n’y a que par le débat, la confrontation d’idées que nous pourrons tous ensemble sortir de la crise et non pas, comme le souhaitent le président Macron et son Premier ministre de droite, Edouard Philippe, laisser le pays s’enfoncer dans un cycle de violences qui ne servent que leurs intérêts, en cherchant à tout prix à discréditer les gilets jaunes. La solution ne peut être que politique et non autoritaire ! »
Le président de l’Adecr rappelle encore que « cela fait des années que notre système politique est à bout de souffle, que des colères s’expriment, que la République se perd dans l’explosion des inégalités, l’abandon des territoires, notamment la ruralité, le démantèlement des services publics et du sens de l’intérêt général. Oui, la cinquième République est à l’agonie. C’est la principale difficulté auquel se heurte le président Macron avec dans le même mouvement l’émergence incontournable de la question sociale.
Voilà pourquoi Vianney Le Vacon invite élus et maires à ouvrir en grand « les vraies maisons du peuple que sont les mairies. Vous avez pleine et entière légitimité pour le faire. Vous, qui êtes si maltraités depuis des années par les logiques libérales à l’œuvre. Les communes, aux côtés des départements, sont les premiers et décisifs maillons de notre démocratie. Quoi de plus de plus logique de lancer le débat à ce niveau, face à l’exigence d’une démocratie de proximité, plus directe, une démocratie organisée de façon plus horizontale que verticale ».
Et de citer « le véritable succès des cahiers de doléances lancés par l’association des maires ruraux de France en témoigne avec l’opération inédite Mairie ouverte. L’urgence sociale et territoriale, l’urgence démocratique et l’urgence environnementale exigent des réponses rapides et collectives».
Et surtout, prévient Vianney Le Vacon, « ne laissons surtout pas ce débat confisqué et instrumentalisé par un président dont on voit bien aujourd’hui les difficultés jusque dans l’organisation de ce grand débat national. Alors, oui, débattons-en tous ensemble, citoyens, gilets jaunes, salariés, jeunes et retraités, urbains, ruraux dans un grand débat du local au national pour de nouveaux droits pour tous, qui ne pourra déboucher que sur une nouvelle République et un processus de Constituante ».