Fil info
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...
19:41RT : Cérémonie de l'arbre de la Paix à Malemort, le 10 octobre 2019 https://t.co/DZCjrLCujC
18:36Sarlat-la-Canéda : Le projet d’abattoir de volailles grasses est en bonne voie -> https://t.co/ZD8PMJIqLK
18:33RT : Droit de retrait : deux inspecteurs du travail mettent en garde la . Un juste rappel à la loi. L’entrave du d… https://t.co/poQYanFPJg
14:03À lire avec attention. c’est une idée à travail… https://t.co/r9JM3uYj62
13:46Boulazac : Matthieu Ricard et Alexandre Jollien à Boulazac -> https://t.co/QfJ02ReLsH
13:44Merci à pour cette mise en lumière des activités du ! Un club avec des enfants qui viven… https://t.co/ITA7UL2gpZ

Le campus poursuit sa mutation

Niché sur les hauteurs de Périgueux, le campus Périgord attire toujours autant d’étudiants, séduits par des conditions optimales d’études et un coût bien moindre par rapport à la capitale bordelaise. Et cela devrait se poursuivre, puisque cette année sera marquée par les travaux de restructuration et d’extension du campus.

Près de 1 400 étudiants poursuivent chaque année des études supérieures sur le campus Périgord à Périgueux, qui organisait sa traditionnelle opération portes ouvertes samedi. Ce campus, à taille humaine et pour lequel les projets ne manquent pas, s’apprête à vivre une petite révolution avec l’accueil de l’école d’infirmière.
6,5 millions d’euros TTC, c’est le montant global de l’opération d’extension et de réhabilitation du campus Périgord, qui va être lancée à la fin de cette année. Le calendrier, accuse un peu de retard, mais il est tenu. La validation de l’avant-projet définitif doit intervenir en mars. Une fois lancés, 16 mois de travaux seront nécessaires. Ils devraient s’achever au printemps 2021. Un laps de temps confortable pour permettre l’IFSI (Institut de formation en soins infirmiers) de préparer sa rentrée. Ses 350 étudiants rejoindront alors les 750 étudiants de l’IUT, les 450 de l’IDE (Institut de droit et d’économie) et les 200 de l’ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l'éducation), ce qui portera le total à près de 1 700 étudiants, soit  à quelques marches de la barre symobolique que souhaite voir franchie Benoît Jamet, le directeur de l’IUT et responsable du campus Périgord.
Ces travaux, sous la maîtrise d’ouvrage du Département, vont s’articuler en deux endroits distincts. Avec d’abord, pour environ la moitié de l’enveloppe budgétaire, la réhabilitation d’une partie de l’actuel bâtiment de l’ESPE (ex-IUFM) qui va concerner la partie actuellement occupée par l’administration de l’IUT qui va déménager, une partie désafectée et la moitié de l’espace actuellement occupé par l’ESPE. Le nouvel ensemble d’environ 2 000 m2 accueillera l’IFSI.
L’autre partie des travaux consiste en la création de nouveaux bâtiments, dans la continuité de l’actuel amphithéâtre, avec une bibliothèque de près de 700 m2, un restaurant universitaire (200 m2) consacré au snacking, une grande salle de cours (200 places) mutualisée, et un espace de vie pour les étudiants, sans oublier des espaces de vie extérieurs. « Il y aura un bureau commun à toutes les associations étudiantes pour mieux coordonner les actions entre elles », précise Benoît Jamet. L’espace de santé doit être agrandi et l’épicerie social doit voir son espace dévolu être triplé. « Tout ceci va dans le sens de l’amélioration du service à l’étudiant sur le campus », se réjouit Benoît Jamet.
Cela, c’est pour la partie concrète et mise sur les rails, car le campus fourmille d’autres projets qui sont à un stade plus ou moins avancé. La question de la mise en place d’une première année de médecine comme à Pau, Dax et Agen (à la rentrée) est toujours dans les tuyaux, mais relève du politique. Pour ce qui est du pédagogique, réflexion est lancée sur la possibilité de créer une licence pro autour du numérique consacrée au Big data, en collaboration avec Bertran de Born. Autre piste poursuivie, celle de la création d’une formation en altenance dans l’agroalimentaire par l’antenne génie biologique de l’IUT, en relation avec l’IFRIA. La création d’un nouveau bâtiment est envisagée. Il serait destiné à accueillir une plateforme agro-alimentaire pour de la formation initiale, de la formation de salariés de l’agro-alimentaire, et de la recherche. Ce projet fait l’objet de réponses à appels à projets. Plus globalement, le campus vise à être plus écolo. Un potager collaboratif a déjà vu le jour. Il va être complété par un verger collaboratif d’ici peu sans oublier plusieurs études menées tant sur l’éolien que sur le photovoltaïque qui pourrait d’ailleurs devenir à terme une source d’énergie pour le campus.
Bref, ce ne sont pas les projets qui manquent à la Grenadière. Reste encore à leur faire prendre vie.

Les 50 ans de la FAC de droit
L’Institut de droit et d’économie (IDE) de Périgueux, longtemps connu sous l’appellation département d'études juridiques et économiques (DEJEP), célébre cette année ses 50 ans. Cette antenne de la fac de droit de Bordeaux, a en effet été créée en 1969. Cet anniversaire sera célébré à travers plusieurs événements au travers de l’année. Le premier est prévu le 29 avec la finale du premier concours de plaidoirie, coorganisé par l’IDE, une association étudiante, le TGI et le barreau de Périgueux. Le thème retenu : les réseaux sociaux, Snapchat contre Facebook. A la mi-avril est programmée la remise des prix aux meilleurs étudiants. Un troisième rendez-vous autour de l’histoire de l’institut avec des témoignages d’anciens élèves, est également prévu à la rentrée.

The 13th Version UA Yeezy Boost 350 Turtle Dove, the perfect version