Fil info
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...
19:41RT : Cérémonie de l'arbre de la Paix à Malemort, le 10 octobre 2019 https://t.co/DZCjrLCujC
18:36Sarlat-la-Canéda : Le projet d’abattoir de volailles grasses est en bonne voie -> https://t.co/ZD8PMJIqLK
18:33RT : Droit de retrait : deux inspecteurs du travail mettent en garde la . Un juste rappel à la loi. L’entrave du d… https://t.co/poQYanFPJg
14:03À lire avec attention. c’est une idée à travail… https://t.co/r9JM3uYj62
13:46Boulazac : Matthieu Ricard et Alexandre Jollien à Boulazac -> https://t.co/QfJ02ReLsH
13:44Merci à pour cette mise en lumière des activités du ! Un club avec des enfants qui viven… https://t.co/ITA7UL2gpZ

Des jeux en signe de solidarité et d’humanité envers les enfants

Un goûter ludique pour soutenir les familles de réfugiés Abdulhusain et Ndjolu-Eyoko, c’est ce que proposait samedi le collectif de parents d’élèves de Clos-Chassaing à Périgueux.

Les enfants des familles Abdulhusain et Ndjolu-Eyoko coulent des jours heureux et une scolarité épanouie à l’école Clos-Chassaing à Périgueux, au sein de laquelle ils ont noué de solides amitiés. Mais, il ne faut évidemment pas se fier aux apparences car leurs vies n’ont rien d’un conte de fée. Elles ont au contraire faites de souffrances et d’incertitudes. La famille Abdulhusain, qui compte désormais trois enfants depuis la naissance du petit dernier le 10 janvier dernier, est originaire d’Irak, un pays qu’elle a dû fuir sans quoi le père aurait été assassiné au simple prétexte qu’il vendait de la musique dans un magasin. Au terme d’une longue errance à travers l’Europe, la famille a trouvé refuge en Norvège qui a cherché à l’expulser à deux reprises, puis en France, un Etat qui ne veut pas plus d’elle. La famille est en effet sous le coup d’une expulsion potentielle.
Jolie Ndjolu-Eyoko a quant à elle dû fuir la République démocratique du Congo, laissant derrière elle un mari classé comme opposant et dont elle n’a plus de nouvelles et trois enfants. Violée, menacée de mort, elle a également rejoint la France fin 2016 avec ses deux plus jeunes filles dans l’espoir de trouver enfin l’asile et un peu de quiétude. Mais hélas, cet espoir a été vite douché puisque, même malade, elle s’est vue déboutée de sa demande de droit d’asile par les autorités. Trève hivernale ou pas, elle aurait dû quitter le logement mis à sa disposition par l’ASD le 14 janvier dernier pour rejoindre la précarité d’un hôtel de banlieue. Sans ressources, elle a fait le choix de rester dans ce logement pour que ses filles puissent être le plus près possible de leur lieu de scolarité. Mais cette situation ne saurait être éternelle. Car la préfecture a engagé une procédure auprès du tribunal administratif de Bordeaux en vue de l’expulser du logement. « Une personne dans un hôtel est moins enclin à lutter », constate Philippe, l’une des personnes engagée au sein du collectif des parents d’élèves de Clos-Chassaing. Un collectif qui organisait samedi après-midi une opération goûter ludique avec jeux pour les enfants, prétexte à récolter des fonds pour ces deux familles en difficulté. « Il ne doit pas y avoir de frontières pour l’humanité », justifie Philippe.

Air Force 1 High