Fil info
13:15RT : : une réforme qui s'attaque aux comme au . L’ensemble des interlocuteurs s… https://t.co/5TiCvKQhIF
13:14RT : Le rapport du gouvernement sur les travaux des époux Rugy confirme donc la réalisation d’un dressing sur mesure en… https://t.co/bevjgUrVWM
13:06[] Interview d’, pilote de l’ 2019, pour à . https://t.co/qXwRUPKZBB
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS

L’application Permis de sauver s’implante en Dordogne

Sécurité

Depuis le 3 mai, le centre départemental d’appel d’urgence des sapeurs-pompiers de la Dordogne, expérimente l’application « Permis de sauver », qui vise à mobiliser les citoyens secouristes à proximité, dans des situations d’urgence.
Lors de la conférence de presse organisée par le SDIS,  le colonel François Colomès, la directrice de cabinet du préfet de Dordogne, Magali Caumont, et le co-fondateur de l’application Permis de sauver, Ganème Asloune, ont signé la convention relative à l’utilisation de l’application.
Cette signature officialise un partenariat des pompiers de Dordogne avec Permis de sauver, qui permettra d’augmenter les chances de survie des victimes.
Obtenir les premiers secours rapidement
L’application va permettre de mettre en relation les sapeurs-pompiers avec les citoyens qui ont un diplôme de secouriste et qui sont inscrits sur Permis de sauver. Le principe est d’assurer les premiers secours aux victimes, en effet
lorsque le 112 ou le 18 est composé, les pompiers, qui mettent en moyenne dix-sept minutes pour intervenir, vont pouvoir entrer en contact avec les secouristes citoyens, qui sont à proximité de la victime et qui sont géolocalisés sur l’application, pour qu’ils viennent effectuer les premiers gestes de secours.
Le co-fondateur de Permis de sauver, Ganème Asloune, a rappelé à quel point une prise en charge rapide peut sauver des vies :
«  L’idée est que les citoyens et les secouristes travaillent main dans la main. L’intérêt de l’application est de s’occuper des victimes le plus rapidement possible ». L’application compte déjà 20 000 utilisateurs qui ont un diplôme de secouriste et qui peuvent intervenir.
Le colonel François Colomès est très heureux de ce partenariat, qui permet de moderniser les moyens d’interventions : «  Avec Permis de sauver, les chances de survie augmenteront dans notre société. Nous sommes en accord avec la loi de modernisation de la sécurité civile et évidemment que nous souhaiterions que le nombre de secouristes de 1er niveau s’étende, pour aider les secours  ».
Ce partenariat est une excellente initiative, qui permettra de sauver plus de vies et de réduire le temps d’intervention, qui est très important car chaque minute compte.
Lucas Plazanet

nike air max 90 Shoes