Fil info
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf

Les socialistes souhaitent reconstruire après le 26 mai

Élections européennes

Vendredi soir environ 150 personnes ont participé au meeting organisé pour la liste rassemblant Place Publique, Nouvelle Donne, PS et PRG avec, entre autres, comme invités Éric Andrieu (3e sur la liste) et Aurore Lalucq (4e). Pour les acteurs de cette liste la reconstruction de la gauche est en marche.
C’est en présence de ces deux candidats mais aussi Eric Sargiacomo (38e) Mireille Murawski (53e)  et la candidate locale Marion Boideau (24e). Aurore Lalucq venue de Place Publique qui expliquait pour quelle raison elle avait rejoint la liste « Envie d’Europe écologique et sociale », « c’était pour moi la seule liste qui avait une vraie dynamique de rassemblement. On a tous fait un pas vers l’autre, c’est donc très intéressant pour la démocratie en France et je pense que ce qui se passera suite à ça après le 26 mai est très enthousiasmant. Réunir la question sociale et environnemental était pour moi très important. On rencontre tous les jours sur le terrain des personnes de bonnes volonté mais qui sont parfois isolées. C’est pourquoi il faut réorienter la PAC et les politiques publiques pour mettre en place la transition écologique et que les gens qui s’engagent dans cette voie ne soient pas isolés sur le terrain ».
Des questions que maîtrise très bien le conseiller européen sortant Éric Andrieu. « La transition de la pratique agricole, ce n’est pas du virtuel mais du concret. Le groupe PS au Sénat a fait un excellent travail sur la question des pesticides. Il faut le souligner mais quand on voit le sénateur de Haute Garonne dire que le glyphosate n’est pas cancérigène, c’est grave pour un élu de la République et ce sont les éléments de langage des multinationale de l’agro-chimie ». Pour Éric Andrieu, il faut réorienter les aides de la PAC afin que les agriculteurs qui passent en bio puissent vivre de leur travail, « je ne suis pas un fanatique du bio mais ça fait partie de la transition écologique ». Et selon lui, c’est dès le lendemain du 26 mai qu’il faudra que les nouveaux députés se mettent au travail. « La PAC c’est 28 % du budget de l’Europe et dès le lendemain des élections on va s’attaquer au budget de l’Europe qui prévoit moins 15 % pour la PAC, moins 10 % pour la cohésion sociale et -moins 25 % pour le développement rural c’est dire si les conséquences seront lourdes pour des départements comme la Dordogne et quand je vois la composition des listes avec des candidats qui ne sont absolument pas formés sur ces sujets, je suis inquiet pour l’influence de la France en Europe ». Et pour Éric Andrieu, « la nouvelle gauche est en marche. La grande mutation que nous avons faite, ça a été de comprendre pourquoi la social démocratie s’était effondrée. Et à partir de cette étude nous avons retravaillé notre projet pour une nouvelle gauche sociale et démocratique. C’est donc une grande mutation dans notre histoire. Ce projet est basé sur l’égalité, la solidarité, l’équité territoriale, la justice, la redistribution. Les bases de nos valeurs socialistes que nous avons certes dévoyées car depuis 40 ans, il faut bien avouer que nous avons été happés par le mirage libéral. Et pourtant ces valeurs sont très modernes, il faut donc réenclencher le travail sur la conscience politique face aux libéraux qui eux considèrent que la concurrence entre les états de l’union européenne est la solution alors que l’on a changé d’échelle et d’interlocuteurs. Aujourd’hui nous ne somme plus avant 1989, c’est avec les états-continents comme la Chine et l’Inde que ça se passe et pour ça il faut renégocier les traités de libre échange. Les libéraux veulent rester dans l’entre-soi, nous nous regardons au-delà ».
Enfin pour Éric Andrieu cette élection est biaisée. « Le problème c’est le rapt qu’a fait Emmanuel Macron sur cette élection en en faisant un duel entre lui et le RN car l’avenir de l’Europe ne se passe pas en France et ce n’est pas à son niveau que l’on réglera les problèmes de sécurité, de migrations, de stratégie alimentaire ou de lutte contre le réchauffement climatique mais à l’échelle de l’Europe. Le 27 au matin il y aura 751 députés Européens élus. Le RN gagnera peut être 20 sièges de plus et la liste LREM aura peut-être 60 sièges mais ils ne représentent rien, il y a huit groupes qui pèsent au parlement et, quoi qu’il en dise, on sait que Macron s’alliera avec les libéraux et ne fera pas un groupe de centre. Les deux groupes qui seront en capacité d’influer réellement sur le projet Européen, c’est le PPE et le PSD ».
Philippe Jolivet

Whoelsale The Newest UA Yeezy Boost 350 Pirate Black Online For High Quality At Martha Sneakers.