Fil info
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

Enquête sur les traces de Fénelon

Jean-Luc Aubarbier vient de faire paraître récemment chez City éditions « Le Code télémaque », cinquième roman des aventures de Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec, héros de ses thrillers. Romancier et historien des religions, Jean-Luc Aubarbier aime traiter les grands thèmes ésotériques : Francs-Maçons, Templiers, Cathares, etc. « Ce sont un peu des marronniers, mais c’est un sujet que j’aime travailler car en creusant un peu, on trouve des choses originales », explique Jean-Luc Aubarbier. « Cette fois-ci, j’ai voulu parler des Illuminatis inventés par Dan Brown dans ses premiers romans, notamment le Da Vinci Code, et faire le lien avec les vrais Illuminés qui ont donné leur nom aux Illuminatis mais qui sont un mouvement de mystiques catholiques du XVIIe siècle dont faisait partie Fénelon et qui était un de leurs grands défenseurs. Dans le livre je fais donc le lien entre les Illuminatis du XXIe siècle à l’époque de mes deux héros et les Illuminés du XVIIe de Fénelon ».
Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec travaillent sur une mission archéologique dans une réserve indienne du Colorado, « l’Amérique très profonde que je connais bien », précise l’auteur, et ils vont être confrontés à des attaques du Ku Klux Klan, organisation raciste et réactionnaire. L’une de leurs connaissances va être retrouvée assassinée dans son hôtel avec près de lui un exemplaire du Télémaque de Fénelon qu’il a annoté de façon un peu mystérieuse. Une fois rentrés en France, Cavaignac et Karadec vont être amenés à chercher dans les pas de Fénelon un secret, en l’occurrence un texte que lui aurait confié Louis XIV et qui est également recherché par les Illuminatis aux USA parce qu’il permettrait de relancer la guerre de religion entre catholiques et protestants et de prouver la suprématie protestante. « Tous les deux chapitres, on retourne dans le passé et on va suivre le parcours de Fénelon dans le Périgord, le Sarladais et le Lot. ça permet de découvrir la fin de règne de Louis XIV avec ces complots que je n’ai pas inventés mais qui ont bien existé. Un homme très affaibli à la fin de sa vie avec des gens qui essaient de le faire basculer dans leur camp, catholiques comme protestants. On suit le rôle que joue Fénelon, un homme à la fois très social (il annonce les Lumières avec une vision presque démocratique proposant de réunir les États généraux, d’éduquer les filles et le peuple). Il a été l’un des premiers à parler dans Télémaque d’une école pour tous, Condorcet ne le fera que plus de 100 ans plus tard. Et en même temps, il est très mystique, ce côté Illuminé. Et il va créer à Versailles avec Madame Guyon, qui sera finalement embastillée, une société secrète pour pousser Louis XIV dans cette idée des Illuminés selon laquelle on peut faire vivre Dieu en soi et se passer de l’église, ce qui est bien sûr hérétique à l’époque. Il sera combattu par Bossuet pour cela et sa nomination comme évêque de Cambrai est en fait une punition et un exil pour l’écarter de Ver-sailles ». Dans ce livre on baigne donc dans la fin XVIIe et le début XVIIIe qui annonce les Lumières. « C’est intéressant car on parle rarement de l’avant des Lumières. Pourtant Rousseau rendra plus tard hommage à Fénelon comme précurseur, c’est d’ailleurs pour cela qu’on a beaucoup d’écoles et de lycées Fénelon partout en
France ». Le livre nous fait donc suivre ses traces à Sarlat où se trouve son château, Carénac dans le Lot, Versailles et Saint-Germain-en-Laye où il a vécu.
Jean-Luc Aubarbier sera présent au salon de Champcevinel les 15 et 16 juin et à celui de Lanouaille le 29 juin.
Philippe Jolivet
« Le Code Télémaque, une enquête de Cavaignac et Karadec », par Jean-Luc Aubarbier, chez City Éditions. 301 pages, 18,50 euros.

jordans for sale womens