Fil info
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF

Emmaüs s’ouvre toujours plus

Société

Ce week-end se tenait à Coulounieix-Chamiers l’une des deux traditionnelles grandes ventes de l’année organisée par la communauté Emmaüs. Une vente qui remporte toujours beaucoup de succès et qui permet un certain nombre de travaux dans la communauté.

Cette grande vente sert à financer ce que la communauté a besoin de réaliser en terme de travaux. Et comme l’indique Cédric Thomas, responsable de la communauté Emmaüs Coulounieix-Chamiers, « c’est la quatrième année maintenant que nous réalisons des travaux assez importants, que ce soit d’embellissement extérieur de la communauté, mais aussi beaucoup de maintenance notamment au niveau des toitures qui ont été refaites, les bâtiments qui ont été repeints, et toutes les questions de mises aux normes de sécurité puisque nous accueillons du public. Ou encore d’accessibilité avec des marquages au sol pour le cheminement adapté aux fauteuils, des nez de marche pour les personnes malvoyantes ou des sonnettes pour personnes en fauteuil. Nous avançons petit à petit mais ce sont des travaux très chers qui ne sont pas compris dans le budget de fonctionnement au quotidien de la communauté ».

Des innovations ces derniers mois
La communauté accueille actuellement 22 personnes, (18 hommes, trois femmes et un enfant), « et il faut rappeler que ces personnes sont accueillies, logées, nourries et prises en charge y compris au niveau des soins grâce aux ventes que l’on fait au quotidien, et tout ceci sans subventions ».
Grâce aux fruits des dernières grandes ventes, la communauté a par exemple pu raser une maison qu’elle possédait mais qui n’était plus adaptée à l’accueil pour réaliser une extension de parking et des aménagements paysagers pour 20 000 euros. Au premier octobre 2018, un mois avant sa grande vente de novembre, la communauté a lancé sa boutique en ligne Label Emmaüs et c’est un succès. « C’est comme si nous avions ouvert un nouveau secteur de vente à l’intérieur de la communauté ou une boutique en centre-ville. ça marche très bien et ça nous permet de toucher une clientèle nationale qu’on ne voit pas au quotidien et de vendre des objets qui sont délaissés par les clients habituels. Nous y mettons essentiellement des choses que nos clients locaux ne recherchent pas particulièrement ou qui ne supporteraient pas d’être manipulés constamment comme des bibelots de valeur. Cette boutique est alimentée et tenue par des compagnons qui ont été formés pour cela. ça représente l’équivalent de la boutique fripe et linge de maison ». Cette boutique représente l’équivalent de 1,5 emploi à temps plein. Les objets peuvent être achetés en ligne et récupérés à la communauté afin de ne pas avoir à payer de frais de livraison.
La dernière grande vente de novembre a permis à l’association de financer des travaux à l’extérieur en réaménageant un local qui servait auparavant de dépôt, en boutique éphémère de 50 m². « Nous nous sommes rendu compte que les gens aimaient bien que l’on prenne la peine, en parallèle des secteurs de vente habituels, d’organiser des ventes thématiques. Depuis notre vente de printemps du 6 avril jusqu’au 31 mai, nous avons fait dans cette boutique une thématique « bricolage et jardinage » et à partir d’aujourd’hui pour une quinzaine de jours c’est « valises, sacs et pantalons », une extension de la fripe où ne pouvions pas tout exposer. Ensuite ce sera une thématique « chaussures ». Cette boutique éphémère occupe une personne à temps plein.
Lors de cette grande vente avait lieu la seconde édition du marché 100 % bio de la communauté. « Pour l’instant il se tient uniquement lors des grandes ventes, mais j’aimerais qu’il se tienne au moins une fois par mois, mais il faut convaincre les producteurs de l’intérêt de venir. Ils sont noyés dans la masse sur les différents marchés, mais sur l’agglomération de Périgueux, il n’y a pas de marché 100 % bio donc j’aimerais beaucoup que ça devienne régulier. Ils sont accueillis gratuitement et nous leur fournissons l’emplacement, l’électricité et le café. Il y a une véritable convergence d’intérêts et même philosophique entre nos  clients qui cherchent des objets de seconde main afin de leur donner une seconde vie et ceux qui se soucient de la préservation de la planète et de leur santé en achetant des produits biologiques ».
Ces deux grandes ventes attirent beaucoup de monde avec aussi des objets neufs et les Compagnons font un travail gigantesque pour les préparer. C’est tout au long de l’année que des objets rares sont mis en vente. « Le but est de valoriser un maximum les dons que nous font les gens, on ne stocke pas d’objets pour les garder pour les grandes ventes. Et les gens peuvent voir sur notre page Facebook certains objets qui seront mis en vente dans les jours à venir. Nous avons la chance d’être dans un beau bassin de ramassage avec des gens très généreux pour qui donner à Emmaüs a du sens. Chaque année, ce sont 1 500 ramassages que nous faisons et 1 300 livraisons chez des gens avec qui on discute et que l’on débarrasse de ce qui les embarrasse ».
Et le bien-être des compagnons est aussi un élément essentiel, « nous avons beaucoup travaillé ces dernières années sur le vivre-ensemble, sur l’ergonomie au travail car la moyenne d’âge est de 54 ans et nous avons aussi fait l’acquisition d’un Fenwick pour leur faciliter le travail. Nous avons fait un gros travail sur la santé et depuis quelque temps sur le sport et la culture. La communauté grandit et s’ouvre toujours plus sur l'extérieur. Ce week-end nous avons accueilli les maraudeuses qui récoltaient des fonds pour leurs actions et le food-truck Les délices d’Anaïs. ça crée vraiment une émulation et j’espère que nous pourrons continuer à faire toujours plus en nous intégrant encore mieux au quartier et au futur nouveau
quartier ».
La communauté est ouverte pour les ventes le mercredi et le vendredi de 14 h à 17 h et le samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Les dépôts se font du lundi au samedi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Les ramassages ont lieu du mardi au samedi sur rendez-vous au 05 53 35 04 19, demandes par mail assoemmaus24@orange.fr Facebook : Emmaüs Coulounieix-Chamiers

Philippe Jolivet