Fil info
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp
00:02À nos souvenirs de la remontée en , le public reprend avec les joueurs et le sta… https://t.co/S0GzyoSKqO
22:46Corrèze : Le département placé en alerte orange canicule -> https://t.co/GYsUE4Zkuo
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Condamné à 10 mois au total, il n’en a pas fini avec la justice

Justice

Hier, un habitant de La Coquille, était jugé pour des faits de violence sur deux de ses locataires agés de 79 et 73 ans.L’homme de 37 ans, père de deux garçons en bas âge et d’un troisième enfant à naître, a été rattrapé par son passé : ses larmes ont été balayées par les sept mentions à son casier judiciaire, dont une pour violence avec usage d’une arme. Les faits pour lesquels il a été condamné hier datent de février et avril 2019. Le prévenu, qui vit de sa petite exploitation, d’aides sociales et du revenu généré par la location d’appartements dont il a hérité à La Coquille,  est endetté au point que le  Trésor Public exige la perception directe de ses loyers. Le 10 février dernier, le prévenu se présente chez une de ses locataires, agée de 73 ans, exigeant le paiement de la moitié du loyer en direct. Or, la vieille dame refuse. Le prévenu s’énerve et crie ; effrayée la femme recule et perd l’équilibre. Sa tête heurte le poêle en fonte, provoquant une plaie de trois centimètres nécessitant des points de suture. C’est à la suite de cette altercation qu’elle décide de déposer une plainte. Le prévenu se défend, les larmes aux yeux : « Je ne l’ai jamais frappée, ma compagne et moi avons tout de suite appelé les secours ! ». La juge confirme ses propos, tout en rappelant que la victime a évoqué deux précédents conflits, auxquels elle n’a pas donné suite. La deuxième plainte provient d’un autre locataire du prévenu. Agé de 79 ans et boîtant suite à un accident, l’homme est dans un état physique vulnérable. Le 20 avril dernier, le prévenu interpelle le vieil homme pour le même motif, à savoir le paiement des loyers en direct. Face à son refus, le prévenu perd patience et bouscule le vieil homme. Alors que ce dernier est encore à terre, le prévenu quitte les lieux. Ce sont des voisins, alertés par la dispute, qui viendront à son secours. L’avocate de la défense aura beau évoquer un « épuisement professionnel et personnel », qui aurait dû se régler comme un  « problème de voisinage »,  le prévenu écopera de six mois ferme sans mandat de dépôt pour l’affaire jugée, plus quatre mois de révocation pour une condamnation de janvier 2018. Soit au total dix mois. La question des dommages à verser aux deux victimes sera traitée le 7 octobre prochain.
Jackie Péric