Fil info
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l
15:42RT : 🚨L'association Saint-Junien Environnement nous informe de la non potabilité de la source publique de Saint-Martin-d… https://t.co/rnL2dLuiUK
14:50RT : Ils iront jusqu'à l'os. Et lorsque qu'ils seront arrivés à l'os il iront jusqu' la moelle. Des fous furieux ! https://t.co/k453evnJFg
14:50RT : RT si t'es Français et que t'as jamais rien conféré à Marine Le Pen. https://t.co/JQD2qrmPyd
14:50RT : Nous aussi ! On utilise Tweeter pour suivre les conneries du Grand Timonier imbu de sa personne ! https://t.co/43pNFu9fU9
14:49RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:49RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
14:48RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
14:48RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
14:47RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
14:47RT : La préfecture de la et les sous-préfectures de et seront exceptio… https://t.co/YYph5lre5z
14:47RT : Les mots nous manquent à la lecture de cette phrase ignoble, les sentiments nous manquent devant tant de violence g… https://t.co/OfBORr83lk
14:47RT : Comment les gens de droite si prompts à défendre le retour à l’ordre moral, si à cheval sur les valeurs cathos, si… https://t.co/WmH2bPHe4q
14:46RT : Un excellent moment radiophonique mais surtout politique ! Il y a donc des citoyens.nes heureux de vivre sous la co… https://t.co/eU0OF4c8NB
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA

L’avenir s’obscurcit pour les papeteries de Condat

Industrie

Il y a quelques mois, Andrea Minguzzi, président de Lecta, groupe propriétaire des papeteries de Condat, se disait « très optimiste » sur l’avenir du site des papeteries de Condat.
En effet, une demande d’aide de 35 millions d’euros avait été accordée par l’Etat français, sous réserve de validation par l’Europe. Le dossier permettait tous les espoirs.
Aujourd’hui, l’horizon s’est obscurci et les nuages s’amoncellent. En effet, le 4 juillet dernier, la Direction générale de la concurrence a adressé un courrier « préliminaire et provisoire » aux autorités françaises dont la conclusion est défavorable à l’attribution de l’aide.
Courrier conjoint au Président de la République
Immédiatement, Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne, Dominique Bousquet et Francine Bourra, conseillers départementaux du Haut Périgord Noir, Régine Anglard et Michel Lajugie, conseillers départementaux du Terrassonnais, ont adressé un courrier signé conjointement au Président de la République, Emmanuel Macron, pour attirer une nouvelle fois son attention sur la situation catastrophique des papeteries de Condat si l’aide n’est pas attribuée. Pour les élus, l’entreprise, qui emploie près de 600 personnes et qui fait vivre de nombreuses entreprises sous-traitantes, « s’attache à développer un projet de diversification de son outil industriel qui reste performant malgré un coût de l’énergie prohibitif en comparaison de ceux pratiqués dans d’autres pays de l’Union Européenne » mais « la baisse du coût de l’énergie est une condition de la réalisation de ce projet, seule alternative à la fermeture du site à court terme ». Après avoir envisagé diverses solutions qui n’ont pas abouties, Condat a sollicité une aide individuelle à l’énergie en 2018, afin de lancer la production d’un papier spécifique à fort potentiel. Début 2019, l’optimisme était de rigueur, tant au niveau des dirigeants de l’entreprise que des élus locaux. Malheureusement, la lettre du 4 juillet change la donne. « L’inquiétude n’a jamais été aussi grande qu’aujourd’hui quant à la pérennité du site dont le retour à la profitabilité se trouve clairement conditionné à la réalisation de son projet de reconversion industriel et à la baisse du coût de l’énergie dès 2019. Il paraît évident que Condat sera sacrifié par Lecta ou par tout repreneur. Dans ce contexte, ni les employés, ni les élus locaux ne connaissent les intentions du gouvernement, ni celle de CVC Capital Partners, société détentrice du groupe Lecta. Il semble néanmoins que le mandatement de l’aide promise par vos deux secrétaires d’Etat à l’Ecologie et à l’industrie permettrait le lancement du projet industriel, assurant l’avenir du site ». Les élus sollicitent donc l’intervention personnelle du Président en faveur du dossier de Condat.
Le 1er août, Andrea Minguzzi a écrit aux ministres dans ces termes : « je ne pense pas nécessaire de vous rappeler la situation difficile dans laquelle l’usine de Condat se trouve. Vous connaissez son impératif besoin de soutien à sa transition écologique en matière énergétique ». Il souligne la déception causée par la réponse de la DG Concurrence : « l’appréciation négative portée par la Commission au projet d’aide individuelle à l’énergie compromet tout simplement l’avenir du site de Condat ». Il insiste sur les engagements de l’Etat non tenus depuis 2015 et note : « le plan social envisagé en 2016 sur 200 postes se chiffrait à 22 millions d’euros. Produire, dans un marché en repli, avec un coût de l’énergie excessif, a conduit à une perte cumulée, pour Condat, de 2016 à 2019, de 50 millions d’euros ». Andrea Minguzzi évoque, « le retard de la DGEC à effectuer la pré-notification à la DG concurrence et à définir un dispositif d’aide future ». « Approximations, erreurs » sont des termes employés dans ce courrier. « Sans l’aide promise, Condat se trouve sans aucune perspective de profitabilité. Le groupe Lecta ne sacrifiera pas ultérieurement l’avenir de ses autres usines à son renflouement. Il n’aura d’autre choix que de renoncer à tout projet de diversification, de clore définitivement la ligne 8, sans exclure des mesures plus drastiques encore que pourraient lui dicter des tiers ». En conclusion : « le groupe Lecta a donc besoin, d’ici le 15 septembre prochain, de la preuve du mandatement de la subvention à l’énergie pour les exercices 2019, 2020 et 2021. Il est enfin indispensable et urgent de reprendre le dossier d’aide à long terme, dossier resté en jachère depuis janvier ».
Brigite Ovaguimian