Fil info
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l
15:42RT : 🚨L'association Saint-Junien Environnement nous informe de la non potabilité de la source publique de Saint-Martin-d… https://t.co/rnL2dLuiUK
14:50RT : Ils iront jusqu'à l'os. Et lorsque qu'ils seront arrivés à l'os il iront jusqu' la moelle. Des fous furieux ! https://t.co/k453evnJFg
14:50RT : RT si t'es Français et que t'as jamais rien conféré à Marine Le Pen. https://t.co/JQD2qrmPyd
14:50RT : Nous aussi ! On utilise Tweeter pour suivre les conneries du Grand Timonier imbu de sa personne ! https://t.co/43pNFu9fU9
14:49RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:49RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
14:48RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
14:48RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
14:47RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
14:47RT : La préfecture de la et les sous-préfectures de et seront exceptio… https://t.co/YYph5lre5z
14:47RT : Les mots nous manquent à la lecture de cette phrase ignoble, les sentiments nous manquent devant tant de violence g… https://t.co/OfBORr83lk
14:47RT : Comment les gens de droite si prompts à défendre le retour à l’ordre moral, si à cheval sur les valeurs cathos, si… https://t.co/WmH2bPHe4q
14:46RT : Un excellent moment radiophonique mais surtout politique ! Il y a donc des citoyens.nes heureux de vivre sous la co… https://t.co/eU0OF4c8NB
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA

Un outil de construction citoyenne

Mobilité

Récemment était organisée aux Francas de la Dordogne une journée de préparation pour le départ de deux jeunes, Mérion et Esther qui partiront en Arménie au mois de septembre dans le cadre d’un programme de mobilité internationale. Une journée organisée avec Hamza, jeune volontaire en mission en Dordogne depuis le mois d’octobre.

Cette journée était en quelque sorte la dernière étape avant le grand départ comme l’a souligné Aude Pulo animatrice au développement de la participation et de l’engagement citoyen et coordinatrice de la mobilité européenne et internationale au sein de l’association des Francas de Dordogne.
« Le but de ce type de journée,  s’inscrit en conclusion d’un parcours qui a pris la forme d’un long dialogue personnalisé avec chaque volontaire. Elle permet de procéder aux dernières mises au point sur le séjour au niveau des aspects matériels et techniques de ce dernier, qu’il s’agisse de la vie sur place, des volets santé et sécurité, mais aussi au niveau d’une réflexion sur la mobilité internationale et une préparation à la rencontre interculturelle qui est au centre du dispositif. Elle constitue enfin une dernière occasion de réflexion sur l’engagement et les motivations que ces séjours portent ».
Des caractéristiques qui se sont retrouvées dans les échanges entre les deux jeunes volontaires autour de leur parcours depuis le dépôt de candidature fin 2018. Ainsi Mérion 18 ans, titulaire du bac en 2018, originaire de Brantome, qui s’est sentie impliquée par le projet dans lequel elle va s’investir auprès d’une structure implantée sur Erevan, la capitale du pays, auprès de jeunes et d’enfants aveugles et mal-voyants, pour qui le séjour, après un premier engagement comme service civique qui aura été l’occasion d’une réflexion sur le contenu du dispositif et d’un engagement auprès de la Ligue de l’enseignement (un engagement qui l’a amené à participer à la rédaction d’un livre blanc sur le dispositif des services civiques)
« est vécu, tout à la fois comme un engagement auprès des autres et comme un outil de construction personnelle et citoyenne ».
Une approche et une démarche dans laquelle, sa « camarade de séjour » Esther, 23 ans, originaire de Roubaix, où elle a obtenu un master en relations internationales et coopérations interculturelles, se reconnaît totalement. Passionnée par la découverte des autres, et notamment par celle de l’Europe de l’Est comme elle l’a reconnu, ce séjour, qui l’amènera à s’investir auprès d’enfants orphelins, s’il « sera, bien évidemment exceptionnel par sa durée d’un an », s’inscrit de fait dans une volonté de longue date de dépasser les frontières françaises. Une volonté de curiosité et de découverte et d’écoute, « qui l’a d’ores et déjà, dans le cadre du dispositif Erasmus, amenée en Espagne et en Italie, mais aussi, et cette fois en dehors de tout cadre universitaire ou institutionnel, fait découvrir l’Angleterre, le Cambodge, les Philippines, le Mexique et la Grèce ».
Des implications dont la réalisation bénéficie de l’appui technique, juridique et organisationnel des Francas (5 à 6 jeunes sont ainsi retenus chaque année comme volontaires), et du financement qu’il s’agisse du voyage, des budgets alimentation, hébergement et des frais divers de séjour de l’Union européenne, les jeunes volontaires bénéficiant durant leur séjour de cours hebdomadaires d’arménien leur permettant de disposer des outils nécessaires à la dimension interculturelle des projets. Des projets qui  prendront vie le 3 septembre et qui comme l’a souligné, en évoquant sa propre expérience Hamza (il se destine, comme il l’a indiqué, au terme de ses études de langue, au métier d’interprète), « vont demander pour donner tous leurs fruits, de savoir, pendant un ou deux mois, franchir la peur des barrières des a priori, pour rencontrer vraiment  l’autre ».

Christian Espitalié