Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Le swing des Amis d’Amberg

Huit Ambergeois ont passé une semaine à Périgueux, à l’invitation de l’association les Amis d’Amberg, comité de jumelage avec la commune allemande.
Ce n’est pas une opération de jumelage comme les autres qui était organisée la semaine dernière. C’est en effet autour du golf qu’elle s’est déroulée, chaque participant y jouant « plus ou moins » selon les termes de la présidente des Amis d’Amberg, Cathy Gorse. Pour les Allemands, cette semaine de partage et d’échanges autour d’une pratique sportive était ausi une façon de conforter les liens du jumelage, dans une époque assez trouble pour notre continent.
« L’europe est actuellement une vraie problématique » notent-ils. « Nous, nous voulons faire un petit signe de la base, pour montrer qu’elle peut être harmonieuse ». Tout s’est joué à la Félibrée, à laquelle ont assisté deux Ambergeois parfaitement francophones, et l’idée de cette semaine mêlant échanges, rencontres, sports et sorties culturelles a germé, et s’est vite concrétisée. « Nous y avons rencontré deux golfeurs de Périgueux, et tout est parti de là ». Les rapports très étroits entretenus en-tre les deux villes à travers leurs comités de jumelage ont permis que tout s’organise très vite, avec évidemment une programmation culturelle pour faire découvrir aux amis d’outre-Rhin les beautés et curiosités du département. Avec enthousiasme, ceux-ci citent « Lascaux, Sarlat, Cro-magnon, absolument fantastique...», et  avouent avec bonne humeur que les parties de golf s’étant un peu éternisées, et certains paramètres extérieurs s’étant imposées,
« nous n’avons pas vu les toits de Saint-Front, les Archives, ou encore Vésunna ». Ce qui n’a pas entamé leur plaisir, et ils ont arpenté le green de Saltgourde jusqu’au dimanche soir à la tombée de la nuit, sachant qu’ils partaient le lundi matin. Un repas, dont les odeurs de cèpes embaumaient, les a réunis au restaurant du site, tandis que la coupe était remise au vainqueur du tournoi amical qu’ils s’étaient organisé. Les huit membres du groupe ambergeois ne se connaissaient pas avant cette aventure partagée, et ils indiquent que ce qui les a réunis, outre le golf, « c’est l’aspect amitié, jumelage avec la France ». Une amitié qui fait fi des politiques excluantes, opposantes, liberticides, dans lesquelles bascule doucement no-tre vieille Europe. Sa seule issue semble aujourd’hui être l’amitié des citoyens au-delà des frontières, en s’appuyant sur la solidarité et l’entraide. Les comités de jumelage sont des pierres angulaires de cet avenir de paix et de justice sociale souhaité par les peuples, loin des replis affichés par nos gouvernants.
I. Vitté